Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Partagez
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Message par Ju le Mer 13 Juil - 16:15

    ... ou LOGH pour les intimes.


    Deux leaders ennemis par la force des choses

    Ginga Eiyu densetsu de son petit nom d'origine est une série fleuve comme savent si bien les faire les japonais. Mais mieux encore, il s'agit de Space Opera et les Space Opera c'est le bien du bien.
    Petit récapitulatif de tout ce qu'on peut trouver sous cette bannière:

    - 10 romans parus entre 82 et 87.
    - 4 volumes reprenant 5 histoires courtes ayant lieues dans le même univers entre 84 et 89.
    - Un manga en 11 volumes sortis entre 86 et 2000.
    - Un film de 60 minutes paru en 88 (LOGH: My Conquest is the Sea of Stars).
    - Une série animée de 110 épisodes -excusez du peu- parus entre 88 et 97.
    - Un film dont j'ignore la durée sorti en 92 ( LOGH: Golden Wings).
    - Un film de plus avec 90 minutes au compteur en 93 (LOGH: Overture to a New War).
    - Et enfin une nouvelle série animée de 52 épisodes entre 98 et 2000 reprenant le principe de "side stories".


    Pfouu.

    Ce topic s'attarde sur le seul élément que je possède: L'anime de 110 épisodes.

    Le contexte: Nous sommes aux environs du 35ème siècle. Après une guerre nucléaire pas jolie-jolie les hommes ont colonisé l'espace et formé un empire galactique. Première spécificité intéressante de la série --> Pas de race alien. Un parti pris intéressant qui a sans conteste obligé l'auteur d'origine à développer son histoire sans chipot ni filet. Bref, un empire ou tout n'est pas rose jusqu'à ce que des dissidents fuient et créent une seconde zone pleine d'humains dans le grand vide sidéral. Bien entendu les choses étant ce qu'elles sont (et l'être humain étant ce qu'il est surtout), les deux "patries" vont bien entendu entrer en guerre. Ca fait pif-paf depuis pas moins de 150 ans quand la série commence...

    D'un côté du ring nous avons donc le puissant Galactic Empire, le "premier né" en quelque sorte, qui est basé sur la Prusse du 19ème siècle. Jabots, valses et manoirs sont de rigueurs et le tout s'accorde étrangement bien avec la technologie avancée des vaisseaux spatiaux. C'est le régime autocratique qui fleure bon l'accent Teuton. Wolfgang Mittermeyer, Fritz Josef Bittenfeld, Neidhardt Müller, Ernst Von Eisenach... Accrochez-vous à votre tube d'aspirine !
    L'autre challenger se trouve être la Free Planets Alliance. Modèle de démocratie (et de tous les défauts qui l'accompagne) ils sont plus à la pointe de la mode vestimentaire avec un goût purement contemporain par rapport à la création de l'anime. Costards classiques, l'un ou l'autre jeans et tenue très british WWII pour les conscrits.

    Mais réduire le conflit à ces deux puissances serait grandement injuste car ce qui fait la force de cet anime c'est les êtres humains qui le compose. Non seulement les deux leaders charismatiques mais aussi les dizaines de personnages secondaires qui se bousculent au portillon dans une fresque humaine qui semble vouloir dénoncer les futilités de la guerre et le comportement vénal qu'elle stimule chez certains.
    Du côté de l'Empire on suit la destinée de Reinhard Von Lohengramm, né Von Müsel. Le Golden Brat ou le Golden Lion selon qui en parle. Très jeune, sa mère décède et son père vend sa grande soeur Annerose au Kaiser Friedrich IV en tant que concubine. Grand désarroi pour le futur leader et son voisin/meilleur ami Siegfried Kircheis. Ni une ni deux, plein de la fougue de la prime jeunesse, le jeune blondinet décide de monter en puissance afin de mettre un jour un terme à la dynastie Goldenbaum et ainsi libérer sa soeur du joug du Kaiser. Il entre à l'Académie Militaire accompagné de son fidèle ami et atteindra le poste d'Amiral pour ses 21 ans grâce à son ingéniosité au combat mais aussi dans le civil. Il commande le "flagship" Brunhild.

    Siegfried Kircheis, au commande du flagship Barbarossa, est un personnage quasi de premier plan tant son importance est capitale. Car en tant que meilleur ami du jeune-qui-n-en-veut il est aussi son conseiller et a pour charge de jouer le rôle de conscience. Voilà un thème cher aux Japonais: "Les deux amis arriveront-ils à rester sur la même Route ?". Bien que central au début de la série le personnage de Sieg donne un peu envie de lui coller des baffes. Intelligent, puissant, meilleur ami du fonceur, privilégié mais surtout le coeur sur la main et toujours juste. Il fait presque tâche dans un monde ou l'appât du gain ou du pouvoir est un Leitmotiv entêtant.


    Des milliards de vies vont changer uniquement parce que ces personnes se connaissent.

    Du côté de l'Alliance nous avons droit à un challenger plus particulier... Yang Wenli est un jeune homme rêvant de devenir historien qui se retrouve très rapidement embrigadé dans la guerre un peu contre son gré. D'ailleurs, comble du comble, ce génie militaire l'exècre cette guerre fratricide et n'attend qu'une chose: Une occasion de rendre sa démission. Loin d'approuver la popularité dont il fait l'objet, cet humble garçon sera plus d'une fois dégoûté par l'attitude de politiciens à son égard qui n'hésitent pas à se servir de lui comme publicité vivante. Probablement le personnage le plus intéressant de la série, un pas devant Reinhard qui n'est pas le premier grignoteur de pouvoir à s'afficher à l'écran (même si il le fait avec style). Yang Wenli vole sur l'Hypérion.


    en plus des deux super-puissances il faut également compter avec la présence de Phezzan, une petite planète neutre qui a un grand rôle à jouer dans l'univers de LOGH. Les flottes de vaisseaux spatiaux ne peuvent en effet se déplacer qu'à travers des "couloirs galactiques", sorte de routes de l'espace, et deux d'entre eux seulement relient les deux belligérants. L'un est verrouillé par la forteresse Iserlohn de l'Empire qui broie littéralement les assauts de la F.P.A. tandis que l'autre est le siège de la planète autonome Phezzan. Dirigée par Adrian Rubinsky, un filouteur de la première heure, elle est à l'abris du conflit de longue date et occupe donc une place stratégique d'observateur. Mais rester neutre ne veut pas dire forcément rester... neutre.


    Une "starmap" qui démontre parfaitement l'enjeu du Couloir Iserlohn gardé par une redoutable forteresse et son pendant pacifique où trône la neutre Phezzan.

    Les épisodes s'enchaînent rapidement (toutes les situations trouvant leur conclusion en deux ou trois épisodes maximum) et font soit honneur à Yang Wenli, soit à Reihnard soit -plus rarement- à des personnages secondaires dans cette guerre idiote. Les épisodes se partagent aussi entre conflit armé et vie politique, les deux étant intimement liés. Legend of the Galactic Heroes a toujours été très bien classé sur les sites d'animes et je comprends pourquoi... Bien que sur un ton léger, la série se permet d'être une vitrine de réflexions sur plusieurs thèmes intéressants: Les côtés positifs d'une dictature, les dérives d'une démocratie corrompue, le peu d'importance du type de pouvoir pour celui qui meurt de faim en bas de l'échelle, la légitimité de la noblesse par rapport aux "communs", la récupération politique de la guerre par les politiciens ou encore, dans une moindre mesure, le danger de confier le pouvoir à des militaires. Tout ça sans oublier de faire avancer l'histoire sur fond de trahisons, guerres civiles et autres retournements.

    Pour moi qui cherchait un bon Space Opera depuis Heroic Age (excellent mais trop s-f) je suis ravie. En plus, mais c'est une question de goût, je trouve que le style graphique de l'époque n'a pas pris une seule ride et est toujours agréable. Bonus non négligeable: Devant le nombre inhabituel de personnages secondaires -qui plus est aux noms pénibles à retenir pour qui n'est pas ami avec Angela Merkel- l'anime vous file un coup de main en indiquant le nom de chaque protagoniste à l'écran et ce pendant un nombre d'épisodes... plus que suffisant :p

    Merci pour le post-it x)


    Link 1 : http://www.ginei.jp/character.htm (Les bouilles des persos principaux et secondaires de première ligne).
    Link 2 : http://www.youtube.com/watch?v=KRtYuG6MgX8&feature=related (Le premier opening, dédié aux personnages principaux du G.E.)
    Link 3 : http://www.youtube.com/watch?v=fCoCiz-WZg8 (Le premier ending, dédié aux personnages principaux de la F.P.A. Mon préféré).

    Une très bonne série, considérée comme le meilleur space-opera par beaucoup de gens. Et je dois bien admettre que si elle possède des défauts récurrents elle mise effectivement assez haut niveau maturité.

    Il me reste moins de 10 épisodes à regarder depuis un mois mais je j'arrive pas à franchir le cap. Pas envie que ça s'arrête ; . ;
    avatar
    Détrôa
    Ninja bouboule

    Masculin Sagittaire Messages : 474
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 33
    Localisation : quelque part dans un monde avec un gouvernement mais toujours sans justice

    Re: [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Message par Détrôa le Mer 13 Juil - 20:11

    Ca fait à peu près 1 an et demi que je vois des gens le recommander sur /a/ ("animu & mango" sur 4chan) mais à force de voir ce titre perdu au milieu des "waifu" et autres "moeshit," j'avoue que je n'ai jamais trop osé prendre ces conseils au sérieux (les débats sont plus ou moins intéressants là-bas mais les recommandations sont souvent catastrophiques...) et puis ils ont jamais été foutu de le présenter aussi.

    Parce que présenté comme ça, tout de suite, c'est beaucoup plus attirant. Le seul truc qui me rebute c'est la quantité d'oeuvres. Pour les romans et les manga, je suppose que c'est mort, mais est-ce que tu sais si tout le reste est accessible ou bien est-ce que le fait que tu ne sois en possession que de cette série est en rapport avec la disponibilité foireuse du reste? ^^'
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Message par Ju le Mer 13 Juil - 20:37

    Je n'ai jamais cherché le reste. Les mangas ne m'intéressent pas, les romans n'existent sûrement pas en français, l'aspect side-stories de la seconde série animée ne me dit rien et les OAV ne sont, paraît-il, que de faible intérêt tant qu'on a pas vu la série animée principale de 110 épisodes. So...

    Toujours est-il que cette série est régulièrement citée comme étant le meilleur space-opera SF sur les sites de classements d'animes (je ne fréquente pas les xchan) et dans les commentaires des fora et autres videos Youtube. Bref, j'ai franchis le pas et je ne regrette pas du TOUT.*

    L'aspect 80's me foudroie toujours la rétine et une fois l'histoire bien lancée il est difficile de ne pas vouloir voir comment finissent tous les personnages qu'ils soient principaux ou secondaires. D'autant plus que des séries traitées avec un aspect mature au niveau géo-politique c'est plus que rare ! Des bons et des mauvais dans les deux camps, une critique des dérives de la démocratie, souligner les avantages d'une dictature... Honnêtement niveau sérieux on est pas déçu.

    Un point négatif peut-être: Du fait de sa longueur (4 saisons, 110 épisodes), là où trois épisodes suffisent à "s'ancrer" dans une série irrémédiablement il faut ici traverser l'ensemble de la première saison pour être complètement happé(e). Personnellement je ne regrette pas l'investissement en temps mais tout le monde n'avalera pas une vingtaine d'épisodes pour "voir la suite."

    Bien sûr certaines choses font un peu cheap comme les stratégies de batailles et des plans visuels déjà vu dans les déplacements de vaisseaux (syndrome Albator) mais la qualité des séries estampillées années 80 fait vite oublier ces "désagréments".

    Et sinon c'est la série qui comporte la scène la plus OH MY GOD(e) !! que j'ai pu voir dans un anime. Le truc qui te laisse :woa:



    *9.12/10 sur Myanimelist et 8.6/10 sur IMDb
    avatar
    Détrôa
    Ninja bouboule

    Masculin Sagittaire Messages : 474
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 33
    Localisation : quelque part dans un monde avec un gouvernement mais toujours sans justice

    Re: [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Message par Détrôa le Jeu 14 Juil - 14:40

    Bon, ça sera dans mes .torrent d'ici ce weekend.

    Merci Smile
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Message par Ju le Mar 15 Nov - 22:33

    FINI.

    110ème épisode vu !

    Juste. WAW.


    Contenu sponsorisé

    Re: [Série] Legend of The Galactic Heroes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:29