Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Message par Giromu le Dim 14 Juil - 18:19

    Petit panorama des nouvelles séries débutée en juin dont j'ai vu les premiers épisodes pour les curieux qui veulent un avis rapide.
    Je les ai classées par ordre d'intérêt pour ma pomme et ai tâché d'en souligner les qualités, les publics auxquelles elles peuvent plaire mais également un petit exercice de style que je poursuis depuis quelques mois, l'estimation de l'importance des facteurs "moe" et "harem" dans ces séries, sachant qu'il parait que ces facteurs explosent ces dernières années. Je tâche de me rendre compte de l'importance du nombre de séries s'appuyant sur le moe pour vendre.

    En espérant que ces commentaires serviront à quelques uns, je vous souhaite bonne lecture et bon visionnage.


    Rozen maiden 3 :
    Les sept rozen maiden sont de retour dans cette suite de la saison 1 du manga, assez différente de l’anime qui en a été tiré il y’a 6 ans. Plus sombre, plus symbolique, avec un antagoniste dangereux.
    Les poupées pourront elles enfin rencontrer leur créateur, Rozen ?
    Quel sera la vie adulte de Jun l’hikkikomori ?
    Une suite attendue depuis plus de 6 ans par les fans et un épisode 2 franchement magnifique, avec une bande-son superbe.

    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : Le manga d’origine, les personnages ultra attachants, les symboles, les sous-entendus, rire, pleurer, les beaux combats.
    Note, pour l’instant : 17/20

    Taux de moe : 70% Les rozen maiden sont vraiment adorables et élégantes dans leurs belles toilettes.
    Taux de harem : 30%. Le scénario est riche en symboles mais il ne s’agit que de ça. Ce n’est pas un anime harem.
     



    The world God only knows 3 :
    Keima et la déesse débile Elsie sont enfin de retour! Ils doivent toujours capturer les âmes errantes des démons de l’ancien temps qui profitent des failles sentimentales pour gagner en puissance et faire revenir l’ancien enfer !
    Keima en a toujours rien à fiche de sa mission et ne pense toujours qu’à expédier celle-ci au profit de ses jeux et du décorticage de ceux-ci.
    Dans le chapitre des déesses,que nous n’avons pas encore atteint dans l’édition française du manga, nous allons enfin rencontrer les déesses qui ont rétabli l’équilibre entre le ciel, la terre et les enfers.
    De l’avis de ceux qui l’ont lu, il s’agit du meilleur chapitre de la série à ce jour…

    Episodes vus :1/13

    Si vous aimez : le manga d’origine, les shonen référentiels et parodiques, les héros super attachants (mention spéciale à Keima, meilleur héros de shonen depuis longtemps selon moi), les démarrages de saison canon, les bons anime prenants, rire.
    Note, pour l’instant : 17/20

    Taux de moe : 70% Très élevé, vu qu’il joue avec les codes des jeux de drague.
    Taux de harem : 90% Du harem pur jus, mais c’est teeeeeellement plus que ça !
     



    Monogatari second season :
    Suite directe de Nisemonogatari, diffuse l’année dernière, qui est elle-même la suite directe de Bakemonogatari, qui date de 2009 (de tête) et a lancé cet anime harem d’une exceptionnelle qualité dans le coeur des fans japonais.
    Le préquel à tout ce bazar, Kuromonogatari, a été diffusé en décembre 2012.
    Araragi, notre héros cynique au coeur d’or, a disparu. Toutes les filles qu’il a aidées se lancent à sa recherche.
    Dialogues épiques, humour noir, parodies et fanservice ensues pour le bonheur de tous les fans de Nisioisin.
    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : Nisioisin, les dialogues fins et ciselés, les longues conversations pleines de sous entendus, l’humour noir, les personnages attachants, les réalisations du studio stylées du studio shaft (Sayonara zetsubo sensei…), les harems résolument réjouissants et différents
    Note, pour l’instant : 17/20

    Taux de moe : 90% C’est du harem avec beaucoup de fanservice.
    Taux de harem : 90% Du harem pur jus, mais c’est teeeeeellement plus que ça !
     


     
    Uchoten kazoku :
    Je sais pas vous mais je suis un énorme fan de the tatami galaxy, ce chef d’oeuvre.
    Cette série m'y fait énormément penser, par le design et l'ambiance.
    Cette histoire de tengus et de tanukis transformistes dans une Kyoto magnifiquement restituée constitue à mon avis le meilleur démarrage de nouvelle série en juin 2013.

    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : Les belles réalisations, les designs différents, les décors chatoyants, le folklore nippon.
    Note, pour l’instant : 16/20

    Taux de moe : 10% Le héros se moque et détourne les codes du moe dans le premier épisode.
    Taux de harem : 0%. Aucunement le sujet.




    Silver spoon: Un étudiant de saporo part étudier dans un gigantesque lycée agricole du cru sans avoir aucun lien avec ce milieu et va découvrir la vie rurale au contact de ses potos.
    Adapté d'un manga à succès de l'auteur de Full metal Alchemist qui a commencé à être traduit il y'a peu en VF.
    Autant le dire tout de suite : il s'agit clairement d'un des meilleurs épisodes 1 de cette saison. Le premier épisode est aussi passionnant et réussi que celui de la première saison de Moyashimon, autre anime excellent qui se passe dans un lycée agricole et a pour thème la fermentation et les microbes.

    Episodes vus : 1/11

    Si vous aimez : les comédies originales, Moyashimon, la vie rurale, rire.
    Note, pour l’instant : 16/20

    Taux de moe : 0% Inexistant.
    Taux de harem : 0%. Aucunement le sujet.



     
    Servant x service : Les fonctionnaires (« civil servants » en anglais d’où le titre) sont dans la place ! Après Working, comédie rigolote sur des lycéens qui effectuent un petit boulot dans un restaurant familial, le Wagneria, voici, des mêmes auteurs, les aventures de trois apprentis fonctionnaires qui découvrent leur boulot dans une mairie.
    Entre tranches de vies et moments comiques, cette série marche en plein dans les traces de son aîné et est très drôle et sympathique. Comparer les fonctionnaires japonais, les Français et les stéréotypes qu’ils véhiculent va être très drôle.
    Très recommandé !

    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : Working, rire, les personnages hauts en couleur, les ambiances de travail bon enfant, les couleurs pastel.
    Note, pour l’instant : 15/20

    Taux de moe : 20% A part le design de l’héroïne principale, assez gironde, et certains visages mignons, rien du tout de ce côté là.
    Taux de harem : 0%. Aucunement le sujet.



     
    Genshiken nidaime (Genshiken 3) : Suite très attendue de la saison 2, diffusée au Japon en 2008 (de tête) quand même, Genshiken nidaime suit les successeurs du groupe d’otakus d’origine. Cette fois-ci, il s’agit à 90% de fujoshis, leur equivalent féminin, avec des fans de yaoi, de cosplay et de jeux vidéo.
    Les anciens, désormais entrés dans le monde du travail, passent faire coucou de temps en temps mais « tête de pinceau » aura du mal à chapeauter toutes ces fans, particulièrement Sue, la petite américaine qui ne parle que le Japonais d’anime et multiplie les citations embarrassantes…
    Le premier épisode commence mollement.

    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : le manga d’origine, les saisons précédentes, les otakus et fujoshis barrés et attachants, les situations qui rappellent la vie IRL, rire.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 50% On cause de Genshiken. Il y’aura obligatoirement du moe et du fanservice à un moment ou à un autre
    Taux de harem : 10%. Euh…C’est calqué sur la vraie vie et les harems IRL, ça court pas les rues. Il y’aura peut-être des triangles amoureux mais rien n’est moins sûr.



    Watashi ga Motenai no wa Dou Kangaetemo Omaera ga Warui! alias Watamote : Manga adulé des types de 4 chan, il parait qu’ils ont grandement oeuvré à ce qu’il sorte en anime. Le titre VF pourrait être "Peu importe comment j'envisage la chose, c'est de votre faute à tous si je ne suis pas populaire!". Cet anime suit les déboires de l’entrée au lycée d’une fujoshi petite et physiquement moyenne, malgré de grosses poches sous les yeux, persuadée qu’elle va être très populaire car elle n’est pas grosse. Las ! D’une timidité maladive et exclusivement fan de jeux de drague de bishonen, personne ne lui parle ni ne la voit…
    Le premier épisode et son humour particulier ne plairont pas à tout le monde.

    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : l’humour acerbe qui se moque des déboires d’une asociale, les anime un peu différents, les anti-héroïnes, savoir d’où vient le buzz.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 20%  La série n’a rien de franchement mignon et reste pour l’instant assez réaliste.
    Taux de harem : 10%. Dans les rêves de l’héroïne uniquement !
     

     

    Dangaronpa the animation :
    Des lycéens, tous spécialistes nationaux dans un domaine particulier, se retrouvent enfermés dans un étrange et luxueux lycée dont ils ne pourront sortir qu’après avoir tué l’un d’entre eux. Ils devront se débrouiller pour ne pas être vus.
    Cet anime est adapté d’un jeu vidéo inédit en France et nous suivons l’action principalement à travers les yeux du héros, seul lycéen normal du lot.
    Episodes vus : 2/13
    Si vous aimez : Mirai nikki, les shonen au design très typé, savoir qui a tué le colonel Moutarde avec le chandelier.

    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 30% Les héroïnes sont moe, mais c'est bien tout.
    Taux de harem : 0%. C’est pas parti pour, à priori.




    Ro-kyu-Bu! 2 : Suite d’une petite série très mignonne de 2010 sur un lycéen qui devient coach d’une équipe féminine de basket junior composée de 4 amies très liées.
    Réflexion sur l’amitié, ce qui fait une équipe et le passage à l’âge adulte dans une ambiance très mignonne.
    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : les anime reposants et colorés, le kawai, les jolis designs et couleurs
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 70% Le moe est puissant dans cet anime.
    Taux de harem : 30%. Si vous voulez vraiment en voir un et avez de l’imagination, mais il n’y en a objectivement pas. Juste un début de triangle amoureux, vite fait.

     



    Kami sama no inai nichiyoubi :
    Nouvelle série qui fait beaucoup penser à la très bonne BD franco-belge Zorn et Dirna.
    Dans un monde que Dieu a abandonné avant de l’achever, les hommes ne naissent plus ni ne meurent. Nous suivons une jeune héroïne déclarée par sa communauté « fossoyeuse ». les fossoyeurs sont les seuls à pouvoir tuer les morts-vivants de ce monde et sont donc très importants.
    Son monde s’écroule suite à sa rencontre avec un bellâtre androgyne armé de flingues.
    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : les anime d’un beau niveau technique, les couleurs qui pètent, le kawai, Zorn et Dirna.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 30% Principalement centré autour de l’adorable héroïne.
    Taux de harem : 0%. Juste non.
     


     
    Kitakubu Katsudou Kiroku : 
    Cet anime fait partie du genre très particulier des anime tranche de vie qui se passent entre les quatre murs d'un club de lycée.
    Ce genre de séries est très bavard et repose quasi exclusivement sur la qualité des seiyuus qui y participe. Nous suivons ici deux nouvelles élèves d'un lycée qui deviennent membres d'un club totalement barré, le club du retour à la maison.
    Il ne s'agit pas d'un club qui apprend à rentrer chez soi au plus vite mais d'un salon de discussion rempli de membres bizarres comme une oujo~sama super riche, une karateka toujours en recherche de nouveaux défis ou une présidente...différente.
    Série très drôle si vous aimez le comique absurde.
    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : GJ bu, Seitokai no Ichizon, rire, le comique absurde et parodique
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 30%. "cute girls doing cute things"
    Taux de harem : 0%. Juste non.





    Kaleid liner prisma Ilya : Il s’agit certes d’un spin off du monde de Fate/stay night mais surtout d’un monde alternatif dans lequel la guerre du Graal n’existe pas telle qu’on la connait.
    Tohsaka Rin est obligée de confier sa baguette vivante à une nouvelle magical girl au coeur pur et celle-ci désigne Illyasviel von Einzbern.
    Un anime de magical girl n’ayant de commun avec Fate que ses personnagesd ebase, certains lieux et concepts s’ensuit.
    Le premier épisode est un peu trop mou.

    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : les beaux character-designs, Illyasviel von Einzbern. Cet anime est fait pour ses fans. Les fans de magical girls également. Si vous êtes un fan de Fate un peu tatillon, vous allez râler.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 70% Le moe est puissant dans cet anime ! Le fan-service aussi !
    Taux de harem : 20%. Il n’y en aura pas. Tout juste des pseudos triangles amoureux à peine suggérés et un peu de yuri.
     


    Free! : Les fujoshi d’anime sont un public en passe de dépasser leurs homologues masculins au Japon. Normal, donc, qu’on les courtise !
    Nous suivons dans cet anime quatre amis d’enfance qui font de la natation synchronisée et vont faire revivre le club de natation de leur lycée.
    Anime typique des dernières productions de Kyoto animation (K-on !, Hyoukka…) en cela que c’est techniquement super beau mais assez vide et léger.
    L’épisode 2 est plus intéressant que le premier.

    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : Kyoto animation, les bishonen, le fanservice, voir d’où vient le buzz.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 70% Le moe est puissant dans cet anime ! Le fanservice aussi ! Ephèbes torse nu et triceps au rendez-vous
    Taux de harem : 50%. Il y’en a un de suggéré assez fortement, outre les nombreuses allusions yaoi, entre l’héroïne et les amis d’enfance.
     



    Kin Iro mosaic : Une jeune japonaise visite une Angleterre campagnarde de carte postale et se lie d’amitié avec une jeune anglaise malgré la barrière de la langue.
    Grande est sa surprise en découvrant peu de temps après que celle-ci a appris le Japonais et va découvrir le Japon en logeant chez elle !
    Une série relaxante et toute mignonne.

    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : La croisée dans un labyrinthe étranger, le choc culturel, le kawai.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 70% Le kawaï est puissant dans cet anime !
    Taux de harem : 0%. Non.



     

    Stella Jogakuin Koutouka C3-bu : La meilleure façon de résumer la série? C'est K-on qui aurait été réalisé par Gainax...
    Une nouvelle élève va se retrouver de plutôt bon gré intégrée au sein du club d'air soft gun du lycée, rempli de filles énergiques et passionnées. Et elles ne font pas leur parties à moitié, étant complètement à fond dedans, avec acrobaties, pièges... Bonne animation, d'ailleurs.

    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : K-on, les anime légers et joyeux, les productions Gainax post Gurren Lagann.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 60% C'est du Gainax pur jus
    Taux de harem : 20%. Non.Des allusions yuri assez claires, par contre.




    Dog and scissors :
    Un fana de romans se retrouve piégé dans un corps de chien en voulant sauver d'un braquage une mystérieuse écrivaine. Il s'avère que c'est son auteure favorite et qu'elle va l'adopter, pouvant entendre ses pensées. Une cohabitation étrange commence...
    Peut-être l'anime le plus moche que j'ai vu cette saison et l'épisode 1 le plus raté ou presque. L'épisode 2 rattrape très bien le coup, même si je me demande un peu quoi penser de cette série au bout de deux épisodes.

    Episodes vus : 2/13

    Si vous aimez : les comédies nawak mais pas trop, les chiens, les romans et ce qu'ils engendrent chez leurs lecteurs et leurs auteurs.
    Note, pour l’instant : 12/20

    Taux de moe : 30% Rien qu'à voir opening et ending, on voit que l'héroine joue un peu les miss fan service.
    Taux de harem : 10%. Pas l'air d'être le cas.
     



    Blood lad :
    Un jeune vampire otaque est le caïd d'un des quartiers d'une grande ville du monde des démons. Passionné par tout ce qui touche aux sous-cultures nippones, il voit dans l'arrivée inattendue d'une lycéenne japonaise un moyen de visiter le monde des humains...
    Un shonen fantastique de baston d'honnête facture, qui me fait curieusement un peu penser au DA Beetlejuice. Par contre, fans d'originalité, fuyez!!!
    Adapte fidèlement le manga publié en France depuis quelques mois, lui aussi sympathique.
     
    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : les shonen de baston, les designs branchouilles nippons
    Note, pour l’instant : 12/20

    Taux de moe : 40% L'héroine est une totale miss fan service et elle est pas toute seule.
    Taux de harem : 30%. Potentiel triangle amoureux en suspens au vu des premiers mangas.



     
    Hyper dimension neptunia :
    Adapté d'une série de jeux, cet anime raconte les aventures de princesses qui sont en fait des consoles de jeu anthropomorphiques. Afin d'améliorer la vie de leurs sujets, elles décident d'une alliance et apprennent à se connaître et à travailler ensemble.
    Anime moe pur jus, il ne se passe pas grand chose dans l'épisode 1. Un joli design des persos et de chouettes couleurs mais rien de renversant pour l'instant.
     
    Episodes vus : 1/13

    Si vous aimez : les jeux d'origine, le moe en force, les anime alla Queen's blade ou Hyakka ryouran samourai girls.
    Note, pour l’instant : 11/20

    Taux de moe : 90%. C'est le but de cet anime. 
    Taux de harem : 30%. Potentielles allusions yuri mais je ne vois pas le truc évoluer dans ce sens, les persos masculins étant quasi inexistants.

     
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Message par Baxter le Lun 15 Juil - 0:32

    Sacré tour d'horizon pour bien commencer cette saison !Very Happy
    Merci Giromu, je vais faire mes courses là dedans !^^
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Message par Ju le Mer 31 Juil - 19:57

    Rien qui ne me tape dans l'oeil, je regarde de moins en moins d'animes d'ailleurs...  Mais merci pour ce panorama qui me fait gagner du temps sans conteste.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Message par Giromu le Dim 29 Sep - 21:52

    En ce week end qui marque la fin de la plupart des séries de l'été, il est temps de tirer le bilan de ce qui fut une très bonne saison!
    Vous noterez que le classement a évolué, certaines séries s'étant révélées de plus en plus passionnantes au fur et à mesure de leur visionnage, ce qui prouve, faut il le rappeler, que bon nombre d'entre elles ne peuvent êtres jugées au débotté, sur les seuls premiers épisodes.

    J'en ai profité pour adapter les nombres d'épisodes totaux, car certains séries ont eu des formats franchement inhabituels (10 ou 11 épisodes!).

    Vous pourrez comparer avec le premier poste pour voir si mes impressions furent exactes, et constater la hausse ou la chute dans mon classement perso de chaque série.
    De la même manière, je ne reprends pas les résumés du premier post et passe directement à la critique.

    Les taux de moe et de harem ont également évolué parfois et carrément pas dans le sens qu'on croit. Pas mal de séries ont proposé du fanservice dans les premiers épisodes (pour ferrer le poisson?) pour l'abandonner ensuite et parfois, certaines de mes estimations ont été erronées.
    Au final, il y'a eu moins de fanservice que prévu.







    Rozen maiden 3 :
    Clairement le joyau de l'été. Et peut-être la meilleure version animée et manga confondus de l'univers de Rozen maiden.
    Chara design et OST sont juste parfaits, avec ce mélange d'élégance et de mélancolie que l'on trouve rarement ailleurs.
    Après un début déroutant, qui m'a un peu fait penser aux anime ayant pour héros des hikkikkomori, comme le génial Bienvenue dans la NHK, on retrouve dans la deuxième partie des éléments plus familiers de cet univers, comme les combats entre poupées et les univers magiques parallèles.

    Ce qui m'a le plus épaté, outre l'OST quasi parfaite et les seiyuu tous en état de grâce, c'est le mélange de finesse psychologique, d'empathie pour les personnages et de nostalgie qui se dégage de l'ensemble, bien qu'un peu d'humour empêche l'anime de sombrer dans la morosité.
    Le Jun adulte est un personnage plein de richesse qui aura apporté beaucoup d'intérêt à cet univers. Suigintou est le personnage qui tire le plus son épingle du jeu, tout en contradiction et en fragilité.

    Kirakisho est une antagoniste angoissante et pathétique à la fois, dont toutes les actions sont guidées par son absence de reconnaissance.  Un personnage relativement terrifiant et triste à la fois.

    Au final, une grande réussite que cette saison qui m'aura franchement assis par son intelligence et sa richesse symbolique et psychologique. Un pur régal dont la fin appelle une suite, mais nous devrons croiser les doigts pour celle-ci et espérer que les ventes au Japon auront été suffisamment bonnes.

    Episodes vus : 13/13

    Si vous aimez : Le manga d’origine, les personnages ultra attachants, les symboles, les sous-entendus, rire, pleurer, les beaux combats.
    Note finale : 18/20

    Taux de moe : 70% Les rozen maiden sont vraiment adorables et élégantes dans leurs belles toilettes.
    Taux de harem : 30%. Le scénario est riche en symboles mais il ne s’agit que de ça. Ce n’est pas un anime harem.
     


    The world God only knows 3 :
    La saison la plus trépidante jusqu'ici et la première dont les enjeux soient aussi élevés. Ceci plus cela font que cette série a été l'une des plus passionnantes à suivre cet été, riche en surprises, en émotions et en humour.
    Keima est clairement l'un des meilleurs protagonistes de shonen jamais crées.

    Si on excepte la curieuse absence d'adaptation animée d'un chapitre important du manga, cette saison 3 aura tenu toutes ses promesses. Le haut du panier des anime harem avec Clannad, Bakemonogatari....

    Episodes vus :13/13

    Si vous aimez : le manga d’origine, les shonen référentiels et parodiques, les héros super attachants (mention spéciale à Keima, meilleur héros de shonen depuis longtemps selon moi), les démarrages de saison canon, les bons anime prenants, rire.
    Note finale: 17/20

    Taux de moe : 70% Très élevé, vu qu’il joue avec les codes des jeux de drague.
    Taux de harem : 90% Du harem pur jus, mais c’est teeeeeellement plus que ça !

     

    Monogatari second season :


    Cette série marche par arcs de plusieurs épisodes, chacun dédié à plusieurs personnages. Si le premier, dédié à Tsubasa et Hitagi, était dans la moyenne basse de la série, le deuxième, dédié à Shinobu, Mayoi et Arararararagi (désolé, ma langue a fourché! :p) est une grosse tuerie! La série est encore en cours et le nombre d'épisodes inconnu.
    Il est dédié au personnage le plus discret de la série (mais pas un des moins interessants), Nadeko.

    La réalisation est impériale, comme chaque fois avec Shaft, et les dialogues sont toujours parmi les mieux écrits que j'ai entendu dans une série de quelque origine ou format que ce soit.
    Quelques rares épisodes résumés des saisons précédentes, très bien montés et narrés, font jouer la fibre nostalgique et permettent de souffler entre chaque arc.
    Au final, la série qui m'aura le plus impressionné techniquement avec Free. Normal, Shaft et Kyoto animation sont les deux poids lourds du secteur en ce moment.

    Episodes vus : 12/Nombre d'épisodes inconnu

    Si vous aimez : Nisioisin, les dialogues fins et ciselés, les longues conversations pleines de sous entendus, l’humour noir, les personnages attachants, les réalisations du studio stylées du studio shaft (Sayonara zetsubo sensei…), les harems résolument réjouissants et différents
    Note finale : 17/20

    Taux de moe : 90% C’est du harem avec beaucoup de fanservice.
    Taux de harem : 90% Du harem pur jus, mais c’est teeeeeellement plus que ça !
     


    Genshiken nidaime (Genshiken 3) : 

    Si il y'a eu une série "sleeper" (dormante) cet été, c'est bien Genshiken III. Le début est d'une mollesse qui en aura fait fuir plus d'un, anciens fans des saisons précédentes compris.
    Eh bien, ils ont raté quelque chose! Le nouveau protagoniste, un travesti, est particulièrement bien brossé et attachant. Les nouvelles membres du club sont excessivement attachantes (mention spéciale Sue, l'américaine qui ne cite que des extraits d'anime et des memes internet et dont les tronches bizarres et les cosplays référentiels en diable sont à se gondoler!)

    Ajoutons à cela une réalisation top notch du studio chargé de cet saison, Production IG (chaque saison aura eu un studio différent!), des seiyuus juste géniaux et surtout le retour fracassant du meilleur personnage de Genshiken, l'otaku Madarame,qui se taille la part du lion dans des séquences d'anthologie, soit drôles, soit émouvantes.
    La scène de sa confession est juste parfaite dans sa tension, son réalisme et le jeu des seiyuus. Une merveille extrêmement émouvante.

    Et on rit beaucoup dans Genshiken, ce qui ne gâche rien! En bref, une saison qui m'a complètement convaincu. Vivement la suite (qu'on aura dans 6 ans à ce rythme!).

    Episodes vus : 13/13

    Si vous aimez : le manga d’origine, les saisons précédentes, les otakus et fujoshis barrés et attachants, les situations qui rappellent la vie IRL, rire.
    Note finale : 16/20

    Taux de moe : 30% En fait, il n'y en avait pas des masses.
    Taux de harem : 20%. De façon surprenante, il y'en a un! Mais pas du tout concrétisé.



    Watashi ga Motenai no wa Dou Kangaetemo Omaera ga Warui! alias Watamote : 

    Comme prévu, l'humour très méchant et acerbe de Watamote ne rend pas la série attrayante pour tous. Notre héroïne est d'une naïveté et d'une bêtise à faire peur, son aptitude sociale étant presque proche du néant.
    Fort heureusement pour elle, l'anime sait ménager des moments touchants et doux amers qui lui évitent de sombrer dans la mélancolie.
    Il y'a de nombreuses scènes très émouvantes, comme quand sa cousine se rend compte de la vérité et la ménage ou quand la déléguée de classe se rend compte de ses efforts.

    Non, la série n'est pas QUE de l'humour sadique et ces rares moments de paix et d'intelligence (même si ils n'émanent pas de notre héroïne) haussent l'intérêt de cette série que j'ai trouvée très bonne au final.

    Notez que c'est la série qui m'a le plus fait rire au final... Wink

    Episodes vus : 13/13

    Si vous aimez : l’humour acerbe qui se moque des déboires d’une asociale, les anime un peu différents, les anti-héroïnes, savoir d’où vient le buzz.
    Note finale: 16/20

    Taux de moe : 20%  La série est restée réaliste jusqu'au bout.
    Taux de harem : 10%. Dans les rêves de l’héroïne uniquement !
     


    Danganronpa the animation :

    Une série au design très typé qui ne me plaisait pas, un principe à la Battle royale ou Mirai nikki qui semblait très répétitif...Et pourtant j'ai adoré ce "cluedo". En effet, cet anime d'enquête est très bien rythmé et chaque cliffhanger de fin d'épisode donne vraiment envie de voir la suite.
    Ajoutons à cela que la répétitivité des situations s'estompe très vite et que les révélations finales vont vous prendre de cours de très belle façon.

    Au final, une série qui a monté dans mon estime en déjouant ses défauts apparents.

    Une suite est annoncée à une date inconnue.

    Episodes vus : 13/13
    Si vous aimez : Mirai nikki, les shonen au design très typé, savoir qui a tué le colonel Moutarde avec le chandelier.

    Note finale: 16/20

    Taux de moe : 30% Les héroïnes sont moe, mais c'est bien tout.
    Taux de harem : 0%. Il n'y en a pas eu du tout.


     
    Uchoten kazoku :
    Cette série adaptée d'une oeuvre de l'auteur du génial the tatami galaxy possède une ambiance assez unique, à la fois relaxante et dynamique, bourrée d'humour mais aussi d'amertume.
    Notre famille de tanukis s'est révélée très divertissante. Le chara design très simple et la très belle réalisation (une des meilleures de l'été) ajoutés à quelques personnages hauts en couleur (la séduisante et ambigue Benten au premier chef) en ont fait une série à part et une des plus belles réussites de cet été.
    La ville de Kyoto est magnifiquement rendue en plus!

    Episodes vus : 13/13

    Si vous aimez : Les belles réalisations, les designs différents, les décors chatoyants, le folklore nippon.
    Note finale: 16/20

    Taux de moe : 10% Le héros se moque et détourne les codes du moe dans le premier épisode.
    Taux de harem : 0%. Aucunement le sujet.




    Silver spoon: 
    Comme prévu, un shonen très intéressant et réussi, dans la droite lignée de Moyashimon.
    Si vous aimez les shonen basés sur la vie scolaire dans un milieu un peu original (un lycée agricole d'Hokkaido), cette série est faite pour vous.
    La suite est prévue pour janvier 2014.

    Episodes vus : 11/11

    Si vous aimez : les comédies originales, Moyashimon, la vie rurale, rire.
    Note, pour l’instant : 16/20

    Taux de moe : 0% Inexistant.
    Taux de harem : 0%. Aucunement le sujet.



     
    Servant x service :

    C'est pas compliqué : vous aimez Working, son humour et ses personnages? cette série est faite pour vous.
    Vous aimez l'humour japonais, qui se moque de l'embarras des gens? Itou.
    Le premier épisode donne le ton et la fin de la série appelle une suite. Nous verrons.
    Au final, une bonne série comique.


    Episodes vus : 13/13

    Si vous aimez : Working, rire, les personnages hauts en couleur, les ambiances de travail bon enfant, les couleurs pastel.
    Note, pour l’instant : 15/20

    Taux de moe : 20% A part le design de l’héroïne principale, assez gironde, et certains visages mignons, rien du tout de ce côté là.
    Taux de harem : 0%. Aucunement le sujet.



    Stella Jogakuin Koutouka C3-bu : 
    K-on réalisé par Gainax? Je me suis un peu gourré en fait. Le premier épisode est à l'image de l'entrée de l'héroïne dans le club d'air soft gun de son lycée : un piège!
    En fait, on ne voit presque jamais la vie quotidienne des héroïnes et l'aspect moe n'est pas autant mis en avant que prévu au début de la série.
    La série voit une métamorphose totale de la personnalité et de l'apparence de celle-ci à mi parcours (le générique suit ce changement : bravo, Gainax!) et suit bien plus les règles des shonen sportifs : l'air soft devient un enjeu de réalisation personnelle et de dépassement de soi, voir même une philosophie de vie.
    L'humour est très présent dans la série, mais la seconde partie, bien plus sérieuse et interrogative du rôle de chacun au sein de la société et dans ses buts personnels, ajoute une profondeur étonnante et inédite à cet anime qui aura bien caché son jeu.

    Une belle surprise qui pose beaucoup de questions au spectateur sur ses buts personnels et la façon dont il se perçoit au sein de la société et par rapport à ses amis, au final.

    La fin est l'épisode 12, l'épisode 13 étant en fait un épisode comique qui pourrait se dérouler chronologiquement un peu avant celui-ci.
    L'épisode 12 est assez émouvant et constitue une belle fin de série.

    Episodes vus : 13/13

    Si vous aimez : K-on, les productions Gainax post Gurren Lagann. la philosophie du dépassement de soi des shonen.
    Note finale : 15/20

    Taux de moe : 30%. Presque pas de fan service au final et carrément moins que dans la moyenne des anime Gainax!
    Taux de harem : 20%. Non.Les allusions yuri existent mais restent lettre morte et reléguées au second plan. Les premiers épisodes sont en trompe l'oeil.



    Ro-kyu-Bu! 2 : 

    Réflexion sur l’amitié, ce qui fait une équipe et le passage à l’âge adulte dans une ambiance très mignonne. Les nouveaux personnages des rivales des héroïnes sont très bien brossées et évitent les clichés habituels. Même leur introduction et leur gestion en tant que personnages est bien fichue.

    Le point très positif de cette saison 2 est constitué par les matchs de basket, prenants et assez trépidants, le niveau des héroïnes leur permettant enfin de mener des matchs dignes de ce nom.

    Une série attachante, reposante et bien construite. Je n'ai pas encore pu voir le dernier épisode.


    Episodes vus : 12/13

    Si vous aimez : les anime reposants et colorés, le kawai, les jolis designs et couleurs
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 70% Le moe est puissant dans cet anime.
    Taux de harem : 10%.Il n'y en a pas. Juste quelques amourettes au second plan.



    Free! : 
    Kyoto animation a encore trollé ses spectateurs, qui sont des spectatrices pour le coup! Après un épisode 1 riche en fanservice, celui-ci devient quasi inexistant, une fois que le poisson a été ferré!
    Au final, on se retrouve avec une honnête histoire d'amitié et de promesses non tenues, quelques sous entendus yaoi et pas mal d'humour bon enfant. Une pure production Kyani, quoi!
    Techniquement, c'est peut-être la plus belle série de l'été, l'animation étant assez stupéfiante.
    Le boulot sur les couleurs, l'ambiance estivale, l'animation et le rendu de l'eau et des compétitions constitue une des plus belles
    prouesses du studio et peut-être leur plus belle réussite.

    Mais ce serait tellement bien que Kyoani s'investisse dans des séries plus intelligentes, plus ambitieuses. C'est un pur gâchis de talent et d'argent qu'ils font depuis le film de Haruhi. Le mignon, ça va deux minutes.

    Ceci dit, beau boulot des doubleurs. Je trouve le personnage de Nagisa très sympathique et attachant.
    La suite est annoncée pour l'été 2014.

    Episodes vus : 12/12

    Si vous aimez : Kyoto animation, les bishonen, voir d’où vient le buzz.
    Note finale : 14/20

    Taux de moe : 30% Comme quoi, l'épisode 1 était un trompe l'oeil. Le fan service était quasi nul au final.
    Taux de harem : 20%. Le harem suggéré dans l'épisode 1 ne s'est pas concrétisé et n'existe au final que dans le coeur des fans. EN revanche, il y'a plusieurs couples gays potentiels.



    Kitakubu Katsudou Kiroku : 

    La série de l'été la plus à la bourre! Nous sommes encore à deux épisodes de la fin mais on tient le bon bout.
    Une des séries les plus fauchées de l'été (et avec une des chansons de générique les plus sympathiques aussi), Kitakubu est en fait un Joshiraku du pauvre, ou encore un Seitokai no ichizon avec un peu plus de budget (c'est dire le niveau technique de celle-ci).
    La série réussit parfaitement sa mission de divertissement, de parodie et de légèreté. Son humour absurde est l'un des plus accessibles de la saison.
    Pour faire simple, une petite série assez drôle et sans prétentions. Sakura me fait toujours marrer en tout cas.

    Episodes vus : 10/12

    Si vous aimez : GJ bu, Seitokai no Ichizon, rire, le comique absurde et parodique
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 30%. "cute girls doing cute things"
    Taux de harem : 0%. Juste non.







    Kami sama no inai nichiyoubi :


    Cette série me fait penser au final à Ef, a tale of memories et sa suite Ef, a tale of melodies.
    Elle est extrêmement ambitieuse dans son propos et offre une réalisation agréable et des couleurs assez uniques. Problème : elle n'a pas les moyens de son ambition!
    Les personnages sont au final assez simplement brossés et l'enchaînement des arcs n'est pas du tout fluide. Au final, on se retrouve avec un truc bancal qui se paie le luxe de ne pas avoir une fin satisfaisante, le dernier épisode achevant juste le dernier arc de la série.
    Il aurait manqué au moins un épisode supplémentaire (peut-être une OAV à venir) pour bien boucler le tout.

    Si vous voulez une image claire du bouzin, pensez à un mur de briques légo aux couleurs bigarrées et dans lequel il manque des briques...
    Dommage, vraiment.

    Episodes vus : 12/12

    Si vous aimez : les anime d’un beau niveau technique, les couleurs qui pètent, le kawai, Zorn et Dirna.
    Note finale : 14/20

    Taux de moe : 30% Principalement centré autour de l’adorable héroïne.
    Taux de harem : 0%. Juste non.
     




    Kin Iro mosaic :

    Typique de la série kawai type B et tirée d'un manga comique yon koma, cette série en a les qualités et les défauts.
    Au final, aucune surprise pour cet anime relaxant et mignon, parfois drôle mais dont l'ambition est surtout de détendre et de comparer par moments les styles de vie et les idées préconçues de deux occidentales au Japon.
    A tenu toutes ses promesses mais n'a pas de vraie fin (comem souvent dans le genre).

    Episodes vus : 12/12

    Si vous aimez : La croisée dans un labyrinthe étranger, le choc culturel, le kawai.
    Note, pour l’instant : 14/20

    Taux de moe : 70% Le kawaï est puissant dans cet anime !
    Taux de harem : 0%. Non.




    Kaleid liner prisma Ilya : 

    Dieu que c'est mou! ça ne se voyait pas dans le manga d'origine, divertissant et rythmé, mais cette adaptation animée est un échec relatif.
    A leur décharge, cette saison adapte la partie la plus ennuyeuse du manga, dans laquelle Ilya hésite sans cesse à continuer sa mission de magical girl. Ses atermoiements sont souvent pénibles et les épisodes de la version animée manquent gravement de rythme, certains étant très bons et d'autres très ennuyeux.

    Les seiyuus ne sont pas à blâmer, tous excellents. On retrouve le casting habituel de Fate/stay night et les doubleuses de Nyarlko et Chtuko dans le rôle des baguettes magiques vivantes!
    La suite est dans les tuyaux.

    La qualité majeure de la série aura été de nous offrir le plus beau combat d'une série de l'été entre Ilya et Saber alter, le tout avec le thème d'Archer en toile de fond! 



    Episodes vus : 10/10

    Si vous aimez : les beaux character-designs, Illyasviel von Einzbern. Cet anime est fait pour ses fans. Les fans de magical girls également. Si vous êtes un fan de Fate un peu tatillon, vous allez râler.
    Note finale : 13/20

    Taux de moe : 70% Le moe est puissant dans cet anime ! Le fan-service aussi !
    Taux de harem : 20%. Il n’y en a pas. Tout juste un peu d'allusions yuri .



    Hyper dimension neptunia :
    Le gros défaut de cette série est le vide qui règne dans la plupart des épisodes. Le peu d'intrigue est étalé au maximum et les quelques enjeux sont très mineurs en importance.
    En gros, c'est du tranche de vie moe de personnages fantastiques.
    Le design des persos et la bonne qualité de l'animation, de même que certains persos sympathiques (notamment Plutia, la mal révéillée à la voix trainante) en font une série honnête mais sans plus.
    Le studio David doit retourner bosser sur la suite de Jojo's bizarre adventure maintenant que Neptunia est fini! Allez hop! Au boulot, les gars!

    Episodes vus : 12/12

    Si vous aimez : les jeux d'origine, le moe en force, les anime alla Queen's blade ou Hyakka ryouran samourai girls.
    Note finale : 12/20

    Taux de moe : 70%. C'est le but de cet anime. 
    Taux de harem : 20%. Les quelques allusions yuri passent vite au second plan et le taux de harem est nul.



    Blood lad :

    Une bonne adaptation du manga d'origine. Rend hommage aux classiques des shonen de bastion mais ne possède pas une once d'originalité.
    Très oubliable bien que sympathique à regarder.
     
    Episodes vus : 10/10

    Si vous aimez : les shonen de baston, les designs branchouilles nippons
    Note finale : 12/20

    Taux de moe : 40% L'héroine est une totale miss fan service et elle est pas toute seule.
    Taux de harem : 30%. Le triangle amoureux s'est concrétisé.




    Dog and scissors :
    Une sombre bouse, la pire série que j'ai vue depuis Kanokon (2007), c'est dire si c'est pourri.
    Un anime sans queue ni tête, qui se veut une réflexion profonde et drôle sur la littérature nipponne mais qui enfile les clichés comme des perles de manière bancale et pitoyable.

    Si les premiers épisodes laissaient planer le doute et pouvaient faire espérer, il a bien fallu se faire une raison au final : cette série n'a aucun intérêt, est prétentieuse, pas drôle et même carrément agaçante par moments.

    Le pire étant le manque totale de logique de nombreux personnages dans leurs actes. Ce qui fonctionnait dans un Excel saga se plante de manière affreuse ici.

    Facilement le character design et l'animation la plus moche de l'été.
    Un pur nanar, même pas sympathique.

    Episodes vus : 12/12

    Si vous aimez : les comédies nawak, les chiens, les trucs ratés.
    Note au final : 6/20

    Taux de moe : 20% Il y'en a un peu dans les premiers épisodes puis ça disparait presque.
    Taux de harem : 20%. Il y'en a un petit et pas concrétisé du tout (because impossible).
     


    Dernière édition par Giromu le Dim 29 Sep - 23:05, édité 1 fois
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Message par Baxter le Dim 29 Sep - 22:24

    Je peux pas dire mieux pour Dog and Scissor. Un gros foutoir de clichés fan service mis un peu n'importe comment pourvu que ça attire l'otak'. On y croit pas une seconde et de toutes façons, cet anime pense que de ne tenir aucune des promesses qu'il fait (l'affrontement de Noire et Blanche qui n'a au final jamais lieu) est un gag en soit. Pensez donc, on vous promet un truc et NIET, il ne se passe rien !!! Ha ha, qu'est-ce qu'on se fend la poire. Non mais vraiment, cet anime aura été une grosse bouse jusqu'au bout. A regarder juste pour voir comment on peut sombrer encore plus bas à chaque épisode.

    Watamote, pas encore vu le tout dernier épisode mais bon, au final, si j'adore cette série, j'ai l'impression qu'il ne s'y est en fait rien passé. Bon, c'est un peu le concept même de cette histoire, voir la vie ratée d'une fujoshi qui ne fait rien, justement, mais ça fait alors un peu "histoire pour rien".

    Pour Uchoten Kazoku, j'attends le coffret DVD.

    Danganronpa, faut au moins que je mate le premier épisode. J'arrête pas de me le dire mais je passe pas le cap. Pourtant ça a l'air bien.

    Contenu sponsorisé

    Re: Panorama : Les séries animées qui ont débuté en juin au Japon

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 14:13