Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Message par Giromu le Mer 14 Nov - 17:55

    Aujourd’hui, spécial « les BD que personne ne lit et qui décrivent des évènements méconnus de la seconde guerre Mondiale »

    Triangle rose (Michel Dufranne, Milorad Vicanovic, Christian Lerolle, éditions quadrants)



    Une petite preview
    http://www.bdgest.com/preview-957-BD-triangle-rose-recit-complet.html

    Excellent, juste excellent !
    J’ai emprunté cette BD récente à la bibliothèque et elle est si réussie que je ne peux que vous en parler.
    Un grand-père est interrogé par son petit-fils et les amis de celui-ci au sujet de son expérience de prisonnier dans les camps nazis pour un exposé.



    Choc des générations entre le grand-père qui ne reçoit que peu de visites et est cassant et le petit-fils, lycéen ordinaire qui a la flemme de faire son exposé. Celui-ci va découvrir que son grand-père est d’origine allemande et qu’il a été dans les camps pour homosexualité.



    Les phases modernes sont faites avec des couleurs classiques tandis que les phases anciennes sont faites dans diverses teintes sépia. Celles-ci sont d’ailleurs les plus graphiquement abouties et les plus fortes.
    On suit le grand-père, jeune homme, et ses amis berlinois branchés qui assistent ans s’en soucier à la montée du nazisme, ne se sentant pas concernés puis, après la nuit des long couteaux qui voit l’exécution de Roehm et des SA (notoirement connus comme majoritairement homos), la répression s’abat au détour d’une révision de la loi allemande, qui condamne l’homosexualité plus durement.



    La BD s’appesantit bien plus sur la montée du danger et l’insouciance des amis que sur la période des camps elle-même. J’ai trouvé ça très fort, de même que le parallèle fait avec notre époque. L’indifférence des allemands au sort des Juifs est bien montrée (y compris de la part du cercle d’amis homos), comme le chacun pour soi (c’est un juif qui dénonce l’un des amis du héros pour homosexualité).
    Un personnage de lesbienne est également présent et il est tout aussi bien dépeint et crédible que les persos gays principaux. On remarque que le nazisme appuie sur le caractère impérieux de la reproduction et que les homos sont coupables de ne pas perpétuer la « race » à leurs yeux, les femmes ayant souvent été engrossées de force.



    La BD appuie sur le traitement des victimes homosexuelles du nazisme, qui ont été largement ignorées par les gouvernements allemand et français car considérées comme n’étant pas des victimes « légitimes » ou si vous préférez, des simples criminels de droit commun, puisque l’homosexualité n’a été abolie en tant que délit qu’en 1982 en France, merci « Dieu », et en…1994 en Allemagne ! Certes la loi avait été assouplie là bas dans les années 60 comme le montre la frise finale très bien faite qui montre l’évolution de la législation des deux pays.
    Pour la Belgique, vous avez une idée ?

    Au final, c’est une BD très bien racontée et dessinée, qui décrit très bien ce sujet méconnu, sans manichéisme. J’aimerais bien la même chose sur des populations comme les tziganes, maintenant, autres grandes victimes méconnues des camps. Il est étonnant de constater la noirceur finale qui se dégage de l’ouvrage, qui insiste sur les discriminations dont ont été victimes les homosexuels prisonniers des camps même après la guerre et jusqu’à nos jours et conclut que l’homophobie existera toujours, qu’on en viendra jamais à bout.
    Le constat dressé par le grand-père, qui explique que la reconnaissance est venue trop tard, est également très amer.



    Une très bonne BD, peut-être juste un poil trop didactique, mais qui mérite la lecture.

    Un bon 16/20 bien mérité !




    Nankin (Meylaender, Kai, éditions Fei)



    Autre épisode méconnu de la Seconde guerre Mondiale, le massacre de Nankin est l’un des plus grands crimes de guerre commis par les Japonais, en 1937. L’armée de terre avait pour consigne de commettre des massacres si grands qu’ils pétrifieraient de terreur les Chinois, qui perdraient toute volonté de combattre. En fait, ils ont été si loin dans la boucherie que l’effet escompté a été tout inverse. L’image de l’armée japonaise civilisée qui protège les Chinois des méchants nationalistes de Tchang Kai chek fut battue en brèche devant la barbarie très bien décrite dans ces pages.


    Nous suivons un avocat chinois qui retrace la vie d’une petite fille réchappée des massacres. Il interroge trois témoins ayant également survécu pour un motif qui ne nous est révélé qu’à la fin de l’ouvrage.
    A chaque fois, il existe une différence de couleurs pour séparer les deus époques. La contemporaine est grisée. Elle occupe peu de pages.
    La période du massacre de Nankin est réalisée en 3 couleurs : rouge, noir et gris. Le détail des massacres y’est sans concessions. On voit parfaitement la population chinoise attendant l’armée japonaise sans crainte, étant constituée de civils tandis que l’armée nationaliste (à ne pas confondre avec celle de Mao) se replie et tente de fuir, certains étant cachés chez les habitants ou dans la concession occidentale, inaccessible aux Japonais ou presque par accord du gouvernement japonais et par le jeu des alliances entre pays (ainsi que l’existence des ambassades). On voit les soldats se rendre et être abattus à la mitrailleuse par les japonais, les viols collectifs, les tueries de civils.



    Nous retrouvons à de nombreuses reprises le fameux John Rabe, cet industriel nazi qui sauva de nombreux Chinois de la tuerie et à qui un film fut consacré en 2009 (faut que je le vois d'ailleurs)
    http://www.francetv.fr/culturebox/john-rabe-et-le-massacre-de-nankin-54721

    Les pages ont une grande force pour montrer la stupeur des habitants et le fanatisme des soldats nippons, endoctrinés qu’ils sont à se considérer comme descendants d’Amaterasu (l’empereur serait son lointain descendant, comme le proclamait la tradition avant que les américains imposent la fin de cette croyance) et a en conclure que la vie des Chinois est moins importante que celle de chiens.
    Est aussi évoquée la fameuse anecdote véridique du concours entre deux officiers qui décapitèrent 150 prisonniers au sabre chacun dans une concurrence macabre.
    Le livre se conclut par une partie du procès entre l’avocat, qui défend la petite fille devenue une vieille dame, et des historiens révisionnistes nippons qui l’accusent d’avoir menti sur cet épisode. La vie de cette femme est d'ailleurs inspirée de la réalité, faisant de cette BD un quasi documentaire.



    Le bilan tiré par les auteurs est relativement positif car il insiste sur le fait qu’il y’aura toujours des gens pour combattre l’obscurantisme.

    Une très bonne BD pour ceux qui ne connaissent rien à cet épisode asiatique de la 2ème GM. Les autres (comme moi) en retiendront une belle mise en images assez forte bien qu’un peu trop didactique.

    Au final, un 15/20 bien mérité.

    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Message par Ju le Mer 14 Nov - 18:53

    Le film c'est City Of Life and Death. Il me semble en avoir déjà parlé Wink

    C'est assez *paf* comme film d'ailleurs.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Message par Giromu le Mer 14 Nov - 19:18

    Il y'a eu aussi celui là, sorti en meme temps
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=132044.html
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Message par Ju le Mer 14 Nov - 21:06

    Ah celui-là je ne l'ai pas vu. L'autre m'a suffit question amour de son prochain.
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Message par Moira le Jeu 15 Nov - 0:39

    Triangle Rose, c'est le genre de BD sur la guerre que je pourrais lire, et ça m'intéresserait de le faire. Y'avait aussi les handicapés qui échouaient dans les camps. :/

    Contenu sponsorisé

    Re: [BD] Les BD documentaires sur la Seconde guerre Mondiale

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 17:34