Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Comics] Le topic des super-équipes !

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Giromu le Lun 23 Juil - 15:41

    N’étant pas plus féru que ça des
    super-équipes, mais estimant que celles-ci ont leur lot de bonnes histoires à
    signaler, je mettrai dans ce topic tout ce qui concerne les équipes Marvel et
    DC (JLA, Avengers, JSA, X men, Teen titans, Defenders…).





    Kingdom
    come






    Urban réédite ce classique devenu introuvable en
    Français depuis plusieurs années (j’ai encore mon édition en Semic albums, en
    souple, pas en dur comme cette édition, et sans les bonus contenus dans le
    volume d’Urban).





    Déjà, rien que pour les dessins de l’excellent
    Alex Ross, dont le style réaliste peint est puissant et majestueux. Prévu à la
    base comme un futur possible de l’univers DC lié à la continuité, Kingdom come
    a été requalifié comme un Elseworlds, c'est-à-dire un « what if » à
    la sauce DC.


    Le scénario de Mark Waid (auteur de
    l’excellente série Daredevil en cours de parution, son nom est synonyme de
    qualité) est de grande ampleur et donne de l’espace à la plus célèbre super
    équipe du monde.





    L’idée est simple mais efficace : dans un
    futur proche, les super-héros de la ligue de justice d’Amérique se sont retirés
    pour laisser place à une nouvelle génération de super-héros menés par le
    violent Gog. Seul Batman est encore aux affaires, gérant la sécurité de Gotham
    indirectement, via ses robots batmen et ses caméras. Green Lantern, assis sur
    le trône de sa cité spatiale construite par sa seule volonté, guette les
    menaces extraterrestres comme une vigie sur un bateau.


    Mais quand les nouveaux héros vont aller trop
    loin, avec en arrière-plan un nouveau complot d’un Luthor soixantenaire, les
    super papys vont reprendre du service pour le bien de l’humanité !





    Nous suivons l’évolution du monde DC à travers
    les yeux d’un religieux emmené comme témoin par le spectre (entité vengeuse bénéfique,
    d’influence cosmique). Le modèle graphique du religieux est en fait le père
    d’Alex Ross, qui voulait que celui-ci soit partie intégrante d’un projet lié
    aux comics.


    Tous les autres personnages sont peints
    d’après photo et les arrière-plans regorgent de caméos (on y croise les
    watchmen, Lobo…).





    Les bonus de l’édition Urban sont vraiment
    nombreux (presque un sixième de l’ouvrage !) et il n’y a vraiment rien à
    jeter dedans.


    L’histoire en elle-même est très bien réalisée
    et riche en surprises et en bonnes idées. Le duel Superman/Captain Marvel est
    impressionnant et l’armure de Batman, ainsi que le final, itou.




    Je pense que cette histoire est classique dans
    tous les sens du terme : c’est un classique ET elle est classique dans sa
    construction (ça n’empêche pas l’excellence).


    Son intérêt majeur est de nous montrer un
    univers vieillissant, et notamment les super-héros et super criminels que nous
    connaissons à 20 ans de la maison de retraite. C’est assez amusant, mine de
    rien. L'aspect épique et semi divin des super-héros DC est aussi, et malgré tout, particulièrement montré. Malgré l'âge, ces personnages sont, bien plus que ceux de l'univers Marvel, considérés comme des demi-dieux par la population et respectés comme tels.






    Difficile d’en parler plus sans spoiler, mais
    sachez que c’est une des meilleures histoires de la ligue que j’ai lues.

    C’est aussi
    une très bonne entrée en matière pour découvrir l’univers de l’alliance des
    super-héros DC.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Ju le Lun 23 Juil - 17:15

    Je ne lirai donc jamais les histoires de la Ligue ayant tenu ce volume en main après tout le tintouin que tu as fait sur Superman et n'ayant pas du tout eu un feeling positif :p

    Trop "classique" peut-être comme tu l'expliques si bien. De toute façon j'ai jamais aimé Superman. J'aime Batou et Spidey. C'est les gros classiques *sighs* du comics populaire, des grandes masses et de la foule mais tant pis, j'assume.


    Dernière édition par Ju le Lun 23 Juil - 18:19, édité 1 fois
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Giromu le Lun 23 Juil - 17:20

    Superman est l'un des persos principaux de ce volume,mais Wonder woman et Batman ont un rôle au moins aussi important dans le récit. Avec le spectre et le pasteur, ce sont les 5 personnages dont les actions influent sur les autres.
    Après, il y'a d'autres histoires interessantes de la JLA ou des vengeurs, dont je parlerai dans ce topic au fur et à mesure.
    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par ADN san le Lun 23 Juil - 17:27

    Le dessin animé de la JLA, tu considère ça comment Giro ?
    Ça pourrait peut être t’intéresser Ju. Moi j'ai accroché toute la première saison, on découvre plein de personnages, les un après les autres, et on se surprend a les wikipedier pour en savoir plus.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Giromu le Lun 23 Juil - 17:41

    Le DA de la LJA est carrément excellent! Presque du niveau du Batman des années 90 (la série de Bruce Timm).
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Ju le Lun 23 Juil - 18:20

    Peut-être bien. Mais j'ai déjà tellement de centaines de trucs à voir que c'est vraiment dans le fond du fond de mes priorités.

    (Mille merci à Giro' qui, au cours des mois passés, m'a fourni de quoi m'occuper pendant mes 367 prochains congés maladie Wink ).
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Giromu le Mer 25 Juil - 14:28

    Je sais pas vous, mais je trouve que les
    histoires dramatiques, surtout celles de fin du monde, sont parmi les plus
    passionnantes qui existent, tant elles mettent les personnages ne face de choix
    dramatiques. Elles révèlent aussi la part d’héroïsme des personnages.





    Dans What if Marvel super heroes lost Atlantis
    attacks?
    (What if n°25, volume 2, inédit en VF comme
    en TPB américain, uniquement sorti en fascicule de 22 pages), nous assistons à
    la meilleure fin du monde Marvel que j’ai lue, et au plus gros rassemblement de
    super-héros existant.





    Ce What if se base sur le crossover (inédit en
    France) Atlantis attacks, qui a mêlé les annuals (numéros annuels) de
    l’ensemble des super-héros Marvel en 1989. Dans ces pages (rééditées en un gros
    volume qui condense les 14 annuals en un gros volume), le déviant Ghaur décide
    de ressusciter le dieu Set.




    Un peu d’histoire : Les déviants sont une
    des 3 races crées par les Célestes, une race d’extraterrestres à côté de qui
    Galactus a l’air d’un chimpanzé. Les deux autres races sont les éternels (si
    beaux et puissants qu’ils ont l’air de dieux de l’Olympe) et…l’humanité (dont
    les super-héros et les mutants).


    Les déviants sont une race souterraine, laide,
    difforme et violente, qui ne vit pas
    longtemps mais est relativement puissante.




    Set ? A ne pas confondre avec le dieu
    egyptien Seth, ennemi de Thor chez Marvel ! Set est un des 3 dieux
    primordiaux de la terre avec Gaea et Chton et ont été crées par le Dieu de
    l’univers Marvel. Ils apportent de l’eau au moulin de ceux qui disent que la
    terre Marvel est une dystopie !


    En effet, seule Gaea, déesse primordiale de la
    terre, qui a enfanté les dieux de toutes les mythologies, est bénéfique.


    Chton est le dieu du mal primordial. Il est le
    premier démon à être apparu, précédent Méphisto, Satannish, Marduk Kurios, Thog
    et les autres diables. Oh, il est aussi le créateur des vampires du monde
    Marvel. Vous avez dû entendre son nom dans les films de Blade le chasseur de
    vampires.


    Là où Chton aime corrompre et pervertir via
    l’influence de ses serviteurs, Set est un dieu de destruction et de chaos, bien
    moins intelligent que ses frères et sœurs. Il se présente sous la forme d’un
    gigantesque serpent à sept têtes crachant des flammes et sa race de serviteurs
    favoris sont les hommes-serpents. Contrairement à ceux de Lovecraft, les
    hommes-serpents sont muets, stupides et n’obéissent qu’aux ordres de leur
    maître.


    Ghaur répand donc une drogue dans les
    réservoirs d’eau mondiaux, qui agit par ingestion et transforme les hommes en
    hommes-serpents.


    Parallèlement, il marque 7 super-héroines
    comme les épouses de Set. Jean Grey, l’atlante Andromeda, Miss Hulk, la femme
    invisible, Tornade, l’épée et la sorcière rouge. Celles-ci sont privées de leur
    volonté et devront enfanter avec le dieu Set ses sept héritiers.







    L’invocation du dieu sur terre se fait
    difficilement dans ce What if grâce à l’action des super-héros et malgré la
    mort de Namor. Thor ne parvient pas à convaincre son frere Atum de lui preter sa puissance, contrairement à l'histoire de l'univers 616. L’ensemble des super-héros (Spider-man,
    Daredevil, le Punisher, les X men…) sont transformés en hommes-serpents.

    La mort de Ben Grimm et du docteur Strange est imminente.

    Thor, le docteur Strange, la chose et Quasar se battent contre la forme larvaire de Set dans un
    espace-temps parallèle, le royaume de Set, mais Set à le dessus et fait s'écrouler la cité lémurienne dans laquelle les super-héros combattent les alliés de Ghaur, les troupes du barbare Attuma, ennemi de Namor. L’ensemble des fantastiques et des vengeurs, Captain
    America, le docteur Strange et bien d’autres y passent. Set s’incarne sur terre
    à pleine puissance, régnant sur une humanité muette de reptiles humanoides et
    dévorant Ghaur et son alliée Llyra. Il ne fait jamais bon servir un dieu
    chaotique mauvais !



    La fin des vengeurs et des FF





    Seul Thor en réchappe, qui va former une
    équipe de la dernière chance, constituée de Wolverine, du phénix (pas Jean
    Grey, mais Rachel Summers, sa fille venue du futur), du Hulk gris, de Dents de
    sabre, du docteur Fatalis, d’Aquarian (un super héros mineur qui ressemble à
    Jésus et possède des champs de force) et de la cape (super-héros allié de
    Spider-man).



    L'équipe de la dernière chance



    Une partie (les plus puissants, Thor, Phénix
    et Fatalis) va aller affronter Set et l’autre (Hulk, Wolverine, Dents de sabre,
    Aquarian et la cape) ira délivrer les
    sept fiancées et devra affronter les X men, les nouveaux mutants et d'autres super-héros "serpentifiés".

    La cape face aux nouveaux mutants serpents



    La mort du Daredevil serpent




    Aquarian et la cape projettent leurs ennemis
    dans la dimension négative constituée par le corps de la cape afin de ne pas
    les tuer. Dents de sabre tue le serpent Punisher, Wolverine execute le serpent
    Daredevil et Hulk tue les serpents Colossus et Spidey, envoyant valser le serpent Malicia
    dans l’espace.




    Quand les sept fiancées apparaissent on ne
    rigole plus ! Tornade électrocute mortellement Dents de sabre, La sorcière
    rouge jette son sort Hex sur Wolverine et le convertit en énergie négative,
    puis Jean Grey le projette sur le champ de force d’énergie positive d’Aquarian.
    Il ne reste de ces deux là même que le squelette de Wolvie.


    L’épée et Tornade bombardent la cape de
    lumière (sa seule faiblesse, vu qu’il est constitué d’ombre), causant sa
    disparition totale. Hulk réussit à survivre au champ de force que l’invisible a
    placé sur sa tête pour l’empêcher de respirer mais la sorcière rouge jette son
    sort Hex pour le forcer à redevenir Banner. Andromeda et Miss Hulk réduisent sa
    tête en bouillie.








    Thor, le phénix et Fatalis affrontent Set,
    Thor se faisant avaler son marteau Mjolnir réussit à détruire une des têtes du
    dieu chaotique.


    Seul Thor réchappera de l’affrontement, Fatalis
    terminant sa carrière incinéré par le dieu serpent mais en mourant héroïquement
    et Phénix chutant mortellement après que Set ait absorbé sa flamme au maximum!
    Thor, brûlé au xième degré, est sauvé in extremis par Gaea, mais ne peut plus
    repartir au combat.




    Le surfer d’argent débarque de l’espace à la
    suite de son long voyage et détruit, à l’aide de son pouvoir cosmique, une
    autre tête de Set (elles ne se régénèrent pas, c’est pas une hydre
    contrairement aux apparences). Les 5 têtes restantes lui soufflent des flammes
    si puissantes qu’il en tombe de son surf, abattu.





    C’est quant tout semble perdu que Quasar (un
    super héros cosmique mineur des années 90), seul survivant du combat contre la
    forme larvaire de Set dans la dimension du dieu du chaos, reparait. Il a
    récupéré une force cosmique extraordinaire et l’œil d’Agamotto de docteur
    Strange. Il enferme Set dans l’œil en même temps que lui-même, tous deux
    condamnés à se battre pour l’éternité afin d’empêcher le serpent de revenir sur
    terre.




    Le surfer donne l’œil d’Agamotto au gardien
    afin que personne ne libère jamais le dieu.





    The END


    ...




    Attendez, et les épouses de Set ? Elles
    ont donné naissance aux sept héritiers du dieu serpent, qui les ont ensuite
    dévorées. Les héritiers entreprennent ensuite, ce monde étant conquis, de
    passer dans les autres terres alternatives remettre ça.







    C’est le what if le plus sombre et le plus
    glauque qu’on peut lire : tout le monde y passe ET les autres terres
    aussi (peut-être)!


    Je n’ai pas lu le crossover qui donne son nom
    à ce What if mais je sais qu’il ne pourra surpasser celui-ci en intensité.


    Rarement on a vu fin plus sombre, héros mourant
    de manière aussi massive dans des circonstances dramatiques. Et je peux
    parler : j’ai lu TOUS les What if existants et environ 99% des Elseworlds.


    Je peux vous assurer que les autres
    apocalypses du monde Marvel laissent une porte de sortie. Là, je ne vois pas
    comment les autres univers vont réussir à contenir les fils de Set, surtout si
    ceux-ci émergent dans un monde où leur père vivant.


    Les dessins sont réussis et mettent très bien
    dans l’ambiance de cette apocalypse dont je vous recommande chaudement la
    lecture si vous aimez le dramatique et l'épique.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Ju le Mer 25 Juil - 15:08

    Youppie tralala, tout le monde est mouru /o/
    J'ai lu un crossover dont j'ai totalement oublié le nom et la majorité du contenu qui parlait d'une fin du monde aussi. Je crois. Heu... Je sais que j'avais bien aimé les dessins.


    ...

    Ultimatum, c'est ça (j'ai du vérifier, la honte).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ultimatum_%28comics%29 (Ca spoile).
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Giromu le Ven 27 Juil - 15:50

    Tu peux te vanter d'avoir lu un crossover que je n'ai pas lu! J'en ai seulement lu les répercussions dans Ultimate Spider-man, c'est tout.



    J’ai lu les intégrales des vengeurs des années
    1963-64 à l’année 1968 (numéros 1 à 5 de leur collection intégrale chez
    Panini).





    Je remercie à cette occasion ma bibliothèque
    qui me permet de lire les intégrales Panini des vengeurs, des X men, d’Iron man
    et de Spider-man gratos ! Notez que les illustrations sont en rapport avec les dessinateurs annoncés dans le corps du texte. On aura donc par ordre d'apparition Jack Kirby (jusqu'à la couv' d'avengers 4), puis Don Heck (jusqu'à l'image d'Hercule) et enfin John Buscema jusqu'à la fin.





    On passe par plusieurs phases de l’équipe à
    ses débuts, une formule qui va lui réussir : le corpus n’est jamais
    stable, avec des héros qui restent, d’autres qui partent. C’est ce qui a, je
    pense, assuré le succès de cette BD.


    Il faut dire ce qui est : avant l’arrivée
    du scénariste Roy Thomas (ce génie !) sur le titre en 1967, ce ne sont pas
    les meilleures histoires de l’époque. On sent que le célèbre scénariste Stan
    Lee ne sait pas trop que faire de ce rassemblement de plusieurs de ses persos
    les plus célèbres de l’époque. Ses histoires sur les quatre fantastiques,
    Docteur Strange et Spider-man sont bien plus passionnantes et ont beaucoup
    mieux vieilli




    L’équipe initiale compte Thor, Iron man (chef
    d’équipe), Hulk, l’homme-fourmi et la guêpe (à l’époque, ces deux là vivent
    encore des aventures solo dans Astonishing tales, mais ils vont rester
    seulement dans l’histoire comme vengeurs fondateurs, leur titre étant vite
    annulé). L’homme-fourmi prend très vite l’identité de Giant man, un géant de
    plus de 5 mètres de haut, car il fait un complexe par rapport à la puissance
    des autres membres du groupe. Cette instabilité émotionnelle reste la marque de
    fabrique de ce personnage attachant, qui endossera près d’une dizaine
    d’identités super-héroiques différentes jusqu’à aujourd’hui. Sa femme, la
    guêpe, est une riche héritière courageuse mais désinvolte. Elle correspond à
    bien des préjugés de l’époque, c’est amusant (allumeuse, pipelette, facilement
    distraite…)


    Le premier dessinateur de la série est le légendaire Jack Kirby, célèbre pour ses Captain America et ses Fantastic four (il est l'inventeur du surfeur d'argent). Ici, il est moins à l'aise que sur les séries su citées mais ça reste très clair et réussi (comme d'hab). A noter que son Hulk à 3 doigts de pieds!






    Le groupe se rencontre suite à un appel radio
    lancé par Rick Jones (célèbre jeune side-kick de Marvel, qui a été le second de
    Hulk, Captain Marvel et Captain America, notamment) afin d’arrêter Hulk, son
    ami, pourchassé par l’armée pour diverses destructions. Il s’avère que c’est un
    plan de Loki, qui le manipule pour faire suer son frère Thor.





    Hulk se taille dès le numéro 2 (intégrale 1)
    car il trouve que les autres ne lui font pas confiance. Son nom est rayé des
    membres fondateurs du groupe.





    Au numéro 4 (intégrale 1), Stan Lee ressuscite
    avec talent Captain America, un héros de l’âge d’or des comics (années 40) dans
    le monde des années 60. C’est un triomphe, le perso étant très populaire.





    Captain America apporte une vraie continuité
    au groupe. C’est lui qui prend la tête
    de l’équipe presque dès son arrivée (stratège de génie et chef charismatique,
    il a tout pour mener les vengeurs au front) et reste la plupart du temps dans
    le manoir des vengeurs, quand ses aventures solo ne l’en éloignent pas. Les
    membres fondateurs lui octroient très vite le même statut, comme si il avait
    été là aux débuts de l’équipe mythique, consécration ultime !


    Le charismatique Kang le conquérant, un
    lointain descendant de Fatalis venu du 25ème siècle est l’ennemi le
    plus marquant de la période, même si ses apparitions donnent mal à la tête
    (paradoxes temporels, voyages dans le temps, personnalités alternatives…)








    En 1966, départ des fondateurs. Seul Captain
    America reste et va créer une équipe de toutes pièces, composée d’anciens
    repris de justice : les mutants rejetons de Magneto Quicksilver (Vif
    Argent, le Flash de Marvel) et Scarlet Witch (la sorcière rouge, qui possède un
    sort influant sur les probabilités), qui ont appartenu à la confrérie de
    Magneto, ainsi que Hawkeye (Œil de faucon), qui a longtemps fait équipe avec
    l’espionne russe la veuve noire contre Iron man.




    La dynamique de ce groupe plutôt faible (il
    n’y pas de gros bourrin qui tape fort) est très intéressante, car Vif Argent et
    Œil de faucon contestent sans cesse la légitimité de Cap, voulant prendre sa
    place par bravade et à cause de leur sale caractère. La sorcière rouge à ses
    débuts est une femme calme et discrète, très couvée par son frère Vif Argent.
    Elle est la seule à suivre Captain America sans réserves, y voyant une manière
    de tourner le dos à la mauvaise réputation qu’a collé Magneto aux mutants.


    Les scénarii sont inégaux, à cause d’ennemis
    guère passionnants (souvent issus des rangs de ceux des quatre fantastiques,
    ils n’ont pas trop leur place ici, ou du moins ça ne fonctionne pas).


    Kirby s'est barré au bout de 6 épisodes et le sympathique Don Heck prend la suite. C'est pas mirobolant, mais c'est efficace, c'est ce qui compte avant l'arrivée de John Buscema, qui va donner un vrai style à la série.




    En 67, l’homme fourmi rentre au bercail (sous
    sa deuxième identité de Giant Man), ajoutant enfin de la force de frappe et
    attirant des ennemis intéressants, comme le groupe raciste les fils du serpent.
    Mais c’est l’arrivée de Roy Thomas, toujours en 1967 (intégrale 4), qui amène
    dans ses valises ce génial perso qu’est Hercule, le dieu vantard et susceptible,
    qui lance vraiment la série vers l’excellence.






    Bien vite, Iron man, la guêpe et Thor
    reviennent. L’équipe est ainsi capable d’affronter des menaces comme la super
    équipe emmenée par le mandarin, puissant ennemi d’Iron man, le super adaptoïde,
    un androïde de l’AIM (organisation scientifique terroriste) qui possède les
    pouvoirs de tous les vengeurs et bien d’autres.






    1968 est une des meilleures années pour les vengeurs.
    Pour pallier à l’absence de Captain America, qui traque le tueur de Bucky, le
    baron Zemo, en Amérique du sud, la mystérieuse Panthère noire adjoint son agilité et son génie
    scientifique à la plus puissante équipe du monde Marvel (Avengers : Earth’s
    mightiest heroes, c’est pas pour faire joli le sous titre). Allié des quatre
    fantastiques, ce personnage charismatique, ami de Captain America devient un
    vengeur récurrent.



    La création d'Ultron



    Le plus bel apport de Roy Thomas reste Ultron
    et sa création, la vision. Ultron a été crée par l’homme-fourmi/Giant man. Evoluant
    spontanément au-delà des limites que la science d’Heny Pym lui a fixée, Ultron
    passe de l’âge de bébé à celui d’adolescent en quelques minutes. Il reste
    bloqué au complexe d’Œdipe et veut tuer son père, souhait qui va très vite
    devenir celui d’anéantir l’humanité toute entière. Il s’enfuit, reconstruit son
    corps avec un réacteur nucléaire et de l’adamantium, puis commence à devenir un
    des ennemis n°1 des vengeurs. Il crée la vision, un androide dont la psyché est
    calquée sur celle de Wonder man (un intéressant ennemi des vengeurs qui s’est
    sacrifié pour les sauver dans l’intégrale 1965).

    La vision. Une des plus belles pages jamais faites, à mon humble avis.



    La vision se retourne contre son créateur et
    devient un des vengeurs les plus marquants et puissants, toujours froid d’apparence
    mais recherchant la connaissance des émotions humaines.


    Roy Thomas s’est inspiré d’un héros homonyme
    oublié des années 40, qui était un extra-terrestre bienveillant aux pouvoirs
    similaires. Je n’ai pas encore lu l’intégrale de l’année 69, mais je sais que
    c’est dedans qu’il fait apparaitre pour la première fois ma super équipe
    fétiche, les invaders (les envahisseurs).



    Vengeurs contre Ultron



    Le scénariste est un grand fan du golden age,
    dans lequel il pioche des personnages oubliés à ajouter à ses scénars, afin de
    donner une véritable histoire continue au monde Marvel. Reprenant une couverture
    du magazine des années 40 All star winners, il décide d’associer, lors d’un
    voyage dans le temps des vengeurs pendant la Seconde guerre Mondiale, des
    figures de proue de l’époque : Captain America, Namor the submariner (le
    premier mutant publié, un atlante plus fort que Hulk sous l’eau) et la première
    torche humaine (un androïde dont s’est inspiré Stan Lee pour créer Johnny
    Storm, la torche humaine des quatre fantastiques). Mais l’histoire des invaders
    (dont j’ai tous les numéros !) sera pour une autre fois.








    L’édition française est de qualité plutôt
    bonne : cartonnée, 25 euros le volume avec près de 10 épisodes de 22 pages
    à chaque fois, la traduction fait plaisir car elle garde les maniérismes et
    idiotismes des années 60. Toutes les couvertures d’origine sont là


    Au rayon des moins, fautes d’orthographe
    relativement fréquentes (souvent des omissions de mots en fait), couvertures
    d’ouvrage très « cahier scolaire » et certaines couvertures sont
    seulement partiellement traduites.





    Avec le recul, il est amusant de constater
    l’importance du nombre des ennemis issus du bloc de l’est (c’est encore plus
    flagrant dans les BD d’Iron man des années 60, qui est le spécialiste de la
    défense du capitalisme contre la Licorne tchèque, la dynamo pourpre et
    l’homme de titane russes…).


    Il est aussi intéressant de voir que certains scenarii
    sont très naïfs, allant toujours à l’action, sans se soucier de cohérence
    géopolitique (aller en URSS, c’est facile !) ou même logique (les plans de
    certains super criminels sont vraiment optimistes, comme ceux du laser vivant,
    un type qui veut faire peur aux USA tout entiers. Il est armé d’un super laser
    destructeur sur son bras. Et c’est tout !)


    En même temps, c’est ce qui fait tout le
    charme des BD de cette époque : pas de complots à tiroirs, pas de « masterminds »
    multiples, pas de réalisme forcené, pas d’attentats ni de terroristes (le
    pied !)




    Les intégrales des vengeurs par Panini sont
    très plaisantes et ont le mérite de l’exhaustivité. A côté des prix
    hallucinants des intégrales en VO des BD de cette époque, elles sont un bon
    compromis malgré leurs erreurs. Certaines sont très recherchées car tirées à
    peu d’exemplaires, ce qui fait grimper leur prix en flèche sur le net.





    Si je devais vous conseiller, lisez au moins à
    partir de l’année 1967 et de l’arrivée d’Hercule. Ça devient carrément bon et
    prenant, surtout avec les dessins somptueux de John Buscema. Les épisodes antérieurs ont
    plus valeur historique et de témoignage d’une époque.


    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Ju le Ven 27 Juil - 19:56

    Tu l'as pas lu ? oO

    J'avoue ne pas trop me rappeler de tout. Une histoire de robot et la sorcière rouge qui se prend une balle. C'était marquant parce que des têtes connues y passent (Le Fauve, Diablo, Spiderman, ...). Les dessins étaient assez réalistes au niveau des être humains aussi.

    Reste que je ne me souviens pas du reste. Pas un grand gage de qualité en général Laughing

    Contenu sponsorisé

    Re: [Comics] Le topic des super-équipes !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 14:02