Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Lun 2 Juil - 19:24

    Saya no uta (la chanson de Saya) est un jeu de Nitroplus. Le scénariste, Uroboshi Gen, a co-écrit les livres de Fate/Zero, à l'origine de l'anime. Le monsieur est connu pour ses scénarios bien noirs (Puella Magi Madoka Magica, vous vous souvenez?)



    Matez cette intro pour vous mettre dans l'ambiance
    http://www.youtube.com/watch?v=tT6XWiUCK04&feature=related

    Imaginez que vous voyiez le monde qui vous
    entoure comme un amas d’organes et de quartiers de viande sanguinolents et en
    putréfaction. Le moindre regard à votre environnement est une atteinte au
    bien-être et à la santé mentale.

    Des odeurs de poisson et de viande en état de
    putréfaction avancée émanent des gens autour de vous. D’ailleurs, les humains
    ne vous apparaissent plus que comme des choses informes et non euclidiennes ™,
    énormes, boursouflées, avec des yeux scrutateurs et des tentacules. Quand ils
    vous parlent, ils n’émettent que des borborygmes révoltants et gutturaux.

    Manger est devenu une épreuve, tous les
    aliments ayant un goût avarié et répugnant associé à une odeur fétide.

    C’est ce qui arrive au protagoniste de ce
    visual novel particulièrement impressionnant. Etudiant en médecine victime d’un
    accident de la route, Fuminori est le seul de sa famille à survivre, grâce à un
    procédé neuronal révolutionnaire. Ne souhaitant pas devenir un cobaye, il
    décide de dissimuler la réalité à son médecin et de composer avec sa nouvelle
    vision répugnante du monde au mieux, ce qui lui est particulièrement difficile.


    Ses 3 amis de fac ne comprennent pas ses
    nouvelles réactions dégoûtées à leur égard mais mettent ça sur le compte du
    choc post traumatique, comme son médecin. Il est devenu froid et distant, les
    regardant avec répulsion.





    Notre héros a un secret qu’il cache dans sa
    demeure : Une loli, Saya, habite avec lui. Il l’a rencontrée à l’hôpital
    et elle est la seule qu’il ne perçoive pas comme un monstre.


    Ce mystérieux et diaphane personnage est son
    unique planche de salut et il s’y raccroche désespérément, d’autant plus que
    ses minauderies sont loin de le laisser indifférent. Elle semble très attachée
    à lui. Vous noterez au passage que sa coiffure lui fait comme des oreilles de
    chat, ce qui n’est pas innocent.


    Saya est l’atout principal de ce VN.
    Personnage hors normes qui vous marquera, elle est très attachante, à un point
    rarement vu.


    Le scénario, haletant, va nous faire assister
    au renversement total des valeurs de notre étudiant et bousculer une à une ses
    certitudes et ses acquis liés à la société humaine.





    Il y’a très peu de choix possibles, un seul arc
    et trois fins différentes mais ce visual novel constitue un des meilleurs du
    genre que j’ai pu voir. Et pour un jeu sorti le 26 décembre 2003 au Japon
    (bientôt 10 ans !!!), ça force le respect.


    Les 3 fins sont toutes particulièrement
    marquantes et vous resteront longtemps en tête, toutes étant particulièrement
    dans le ton sombre et sordide. L’une d’elle est particulièrement aboutie et
    constitue une sorte de ragnarok.
    Pour profiter à fond de ce VN, je vous recommande de lire toutes les fins. L'une d'elle est presque du Delta Green dans le texte.

    Nous voyons l’histoire à travers les yeux de
    plusieurs protagonistes peu originaux que ce soit de design comme de
    personnalité, mais qui ont le mérite de nous ancrer dans un monde réaliste qui
    pourrait être le nôtre. Bon point donc.

    De toutes manières, Saya no uta, ce n’est que ça : une accumulation de bons points.





    Les CG déjà : c’est franchement
    impressionnant, que ce soit dans l’horreur (la vision du monde de notre héros)
    comme dans la beauté (Saya a une apparence presque angélique).


    Le graphiste était déjà responsable de ceux de
    Mnemosyne (adapté en un sombre anime très réussi il y’a quelques années et
    sorti il y’a seulement un mois en VOSTF chez Kazé !)

    Les musiques sont angoissantes et étouffantes,
    contribuant grandement à l’ambiance très lovecraftienne du bousin.

    http://www.youtube.com/watch?v=BmG3-YUY4VA&feature=relmfu

    Le thème de
    Saya est vraiment superbe, à la fois éthéré et inquiétant.

    http://www.youtube.com/watch?v=lMktFQhBMTg&feature=related

    On alterne également entre les passages
    d’horreur (à la musique très agressive, limite mécanique, carrément
    oppressante) et des musiques plus calmes mais toujours inquiétantes, façon
    Silent Hill, pour les phases de vie quotidienne.


    L’écriture est vraiment efficace, sans aucun
    temps mort. On a vraiment envie de connaître la suite. Saya no uta ferait une série animée mémorable, genre le nouveau
    Higurashi no naku koro ni. On est tellement pris dans l’histoire qu’on n’a pas
    envie d’enregistrer et d’arrêter ! L’impression qu’on en retire est qu’on
    assiste à la suite d’une histoire de Lovecraft, avec le héros scientifique
    ayant découvert l’existence d’une abomination inconcevable qui a disparu après
    son aventure et le reste du monde qui doit composer avec l’existence de cette
    découverte qui n’a pas été détruite.

    Ce jeu étant aussi un eroge, on compte des
    scènes de sexe parfaitement intégrées à l’histoire. Elles ajoutent, ce qui est
    fort, au côté angoissant et malsain de l’œuvre. Pour le coup, elles sont
    vraiment importantes car ce sont elles qui révèlent l’évolution de la psyché du
    protagoniste. Mais bon, accrochez vous parce qu’on franchit une limite dans le
    glauque pendant celles-ci, pas mal de verrous moraux sautant allègrement.





    Ce que j’ai beaucoup aimé aussi, c’est la
    dimension éthique de la chose, qui interroge le lecteur sur bien des
    points : Qu’est ce qui est bien ou mal dans une situation aussi
    monstrueuse ? Si un être plus évolué que l’Homme mais qui ne possède pas
    ses restrictions morales existe, son existence est elle légitime ? L’Homme
    est il amené à être remplacé ? Est-il bon pour lui d’obéir à ses
    instincts ? J’en passe et des meilleures, c’est juste fascinant comme ce
    jeu nous met notre part sombre sous le nez.


    Ce jeu laisse une impression rémanente très
    dérangeante tant il prend aux tripes. Les musiques restent longtemps en tête
    tant elles sont obsédantes et ce visual novel est carrément angoissant. Je
    pense qu’y jouer dans le noir doit donner des sensations sympas…

    Très franchement, un des visual novels les
    plus marquants que j’ai vus, principalement parce qu’il ose être différent,
    dans l’ambiance, dans le scénario et même dans l’essence certains personnages,
    le protagoniste et Saya en particulier.
    La traduction en VF est dispo (sans fautes d'orthographe, rare!) là
    http://nnuuu.free.fr/index.php/saya-no-uta-la-traduction/


    Un chef d’œuvre, pas moins.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Ju le Lun 2 Juil - 20:28

    Ah oui quand même.

    Je vais tenter le coup en hommage à Mnemosyne qui était loin de me laisser indifférente. Très loin.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Lun 2 Juil - 20:32

    C'est du lourd. J'ai dû le faire en deux fois car je l'ai commencé trop tard et je travaillais le lendemain, mais franchement, il faut vraiment le faire d'une traite pour être bien dedans.

    J'ajoute que la trad française est vraiment baleze, sans anglicismes ni fautes d'orthographe.

    La bande-son est magistrale. Bravo aux compositeurs.
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Lun 2 Juil - 20:33

    Intéressant, mais ça sera sans moi là dessus.
    Pour la raison logique que je n'aime vraiment pas le gore, a plus forte raison dans ce genre de jeu et dans ces proportions.

    Mais intéressant quand même.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Lun 2 Juil - 20:59

    Hé! Y'a une fille avec des oreilles de chat dedans! Argument imparable! Razz
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Lun 2 Juil - 21:49

    Ouais, c'est ça. Au milieu du reste.

    ...

    Je toucherai pas à ce truc, même avec un bâton.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Lun 2 Juil - 22:44

    C'est surtout un vrai scénar d'horreur qui met super mal à l'aise, pas seulement pour le gore mais surtout pour l'horreur psychologique qui s'en dégage. C'est surtout celle-là qui fait flipper. Il y'a beaucoup de situations cruelles.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Ju le Lun 2 Juil - 23:02

    Je crois que tu n'aides pas Laughing
    avatar
    Corran
    Citoyen

    Masculin Cancer Messages : 357
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 33

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Corran le Mar 3 Juil - 5:49

    Srkat, espèce de peureux Very Happy
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Moira le Mar 3 Juil - 14:39

    Y'a rien de honteux à se préserver de situations aussi flippantes. J'ai même pas lu, j'ai à peine survolé les images, et déjà je sais que je pourrais pas... Alors lire "C'est surtout un vrai scénar d'horreur qui
    met super mal à l'aise, pas seulement pour le gore mais surtout pour
    l'horreur psychologique qui s'en dégage. C'est surtout celle-là qui
    fait flipper. Il y'a beaucoup de situations cruelles.", c'est sûr que moi, ça me convainc pas du tout de regarder, bien au contraire !
    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par ADN san le Mar 3 Juil - 15:37

    Pareil. Malgré l'argument massue-magique qui a toujours eu le don de me convaincre de m’intéresser à n'importe quelle billevesée "c'est traduit en français", le fait que ce soit du gore dans l'aspect ne me tente pas vraiment.
    Je ne crache pas nécessairement sur les films d'horreur (genre The Descent, .Rec, XXX of the deads), mais la je dois dire que l'aspect lourd lourd provoque chez moi un écho plutôt défavorable.

    Intéressante chronique cela dit.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Mar 3 Juil - 16:11

    Je crois vraiment qu'il faut pour le coup se faire violence. C'est pas du gore façon Brain dead avec tripes qui volent et têtes arrachées, mais plutôt un exercice particulièrement réussi d'horreur qui se diffuse autour du lecteur. Un peu la meme situation que quand on joue à Silent Hill ou qu'on regarde l'antre de la folie de Carpenter.
    Par exemple, les textes sont primordiaux pour décrire les monstres, on ne voit presque rien. Par contre les descriptions sont juste formidablement flippantes.


    Il est sur qu'il faut etre accroché mais il y'a aussi une vraie reflexion particulierement formidable sur l'Autre et sur la nature humaine. Curieusement, et malgré l'ambiance particulièrement dure, il y'a aussi des moments très doux-amers. Je sais, c'est étonnant, mais ça se perçoit dans pas mal de passages y compris certaines fins.

    J'adorerai spoiler pour vous donner plus envie encore mais ce serait criminel. Je vous jure en tout cas que ça reste en tete et que c'ets vraiment formidable.

    Corran, un mot toi qui y'a joué?

    L'un des morceaux les plus formidables du jeu, Sin
    http://www.youtube.com/watch?v=AsbzP1AVS4k
    avatar
    Corran
    Citoyen

    Masculin Cancer Messages : 357
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 33

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Corran le Mar 3 Juil - 18:06

    C'est avant tout psychologique. Une réflexion sur la nature humaine et les formes qu'elle peut prendre.

    Le tout servit dans une bonne ambiance avec des personnages ayant tous une motivation que l'on peut facilement appréhender et qui est crédible.

    Le gore, c'est secondaire.
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Mar 3 Juil - 18:25

    Je crois vraiment qu'il faut pour le coup se faire violence.

    Hum...
    J'ai été voir un peu quelques bons gros spoilers (pour ceux qui veulent tenter la chose sans avoir vu l'histoire avant, je suggere FORTEMENT d'éviter Wikipedia et Tvtrope)... et, m'ouais, y'a de l'idée. Une idée boaf a mon sens au final, mais bon, j'ai pas vu la façon dont elle est amenée. C'est surement mieux en suivant le truc.
    Mais...

    Je sais qu' un bon texte accompagné d'une image fixe et une musique appropriée peuvent avoir une force impressionnante, et là, bah j'ai pas envie de vomir devant mon ordi. C'est pas une histoire de peur, c'est juste une révulsion plus ou moins violente face à ce genre d'images.
    Ensuite, vue la narration linéaire, les actions que finit par mener le héros me casseraient joyeusement l'ambiance.
    Egalement, les tentacules c'est rigolo, mais pas avec le gore (et dans les VN c'est moyen de toute façon).
    J'ajoute que le perso tripe a l'air de l'image plus haut fait pas franchement envie non plus.

    ...

    Et puis, "se faire violence" quand on sait que tu refuses quasiment tous les bons jeux parce qu'ils sont susceptible de te mener a deux game over d'affilée, hein, trouve autre chose :p
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Mar 3 Juil - 18:42

    Il est pas les tripes à l'air! Ce sont les draps de son lit tels qu'il les perçoit.
    Voilà ce qu'il aperçoit si il lève les yeux à ce moment là:

    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Mar 3 Juil - 18:44

    Et on dit, merci adblock pour faire disparaitre l'image.
    Beuh.
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Moira le Mar 3 Juil - 18:44

    "Se faire violence". Hum. Vous comprenez pas, là, Giromu et Corran. Pour moi, "se faire violence", c'est aller voir Blanche-Neige et le chasseur en sachant que y'aura des trucs pas glop. C'est avoir vu Dark Shadows sans vomir. C'est prévoir d'aller voir mon premier film de zombies dans quelques semaines : Paranorman. Voilà, ça, pour moi, c'est me faire violence. Alors vos trucs de psychopathes, là, non merci, hein. Y'a suffisamment de personnes très inventives dans la vie réelle pour pas aller s'infliger ces horreurs volontairement.
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Mar 3 Juil - 18:47

    Y'a des trucs soft si on veut du zombie "live" sans tripes partout.
    Essaie Bienvenue à Zombieland, c'est probablement un des plus cools du genre et en plus, c'est un film sympa.

    Y'a un peu de viande quand meme, hein, mais ça passe.


    Dernière édition par Srkat le Mar 3 Juil - 18:48, édité 1 fois
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Mar 3 Juil - 18:48

    Saya no uta ne peut malheureusement pas être raconté sans en enlever le sel, mais j'ajoute qu'il y'a certes de l'horreur, mais que celle-ci n'est pas le seul élément important de scénario.
    Mais je veux pas spoiler.

    Après, il est sûr que le scénario, pourvu de nombreuses scènes vraiment choquantes, n'est pas à mettre entre toutes les mains, mais je peux dire avec certitude que c'est aussi fort qu'un Puella magi Madoka magika, un Mnemosyne ou un Fate/zero.
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Moira le Mar 3 Juil - 18:51

    Srkat, j'ai jamais pu regarder au-delà des 15 premières minutes de Shaun of the dead. Voilà, hein.
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Mar 3 Juil - 18:53

    Ben justement, c'est un peu moins trash que Shaun.
    avatar
    Corran
    Citoyen

    Masculin Cancer Messages : 357
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 33

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Corran le Mar 3 Juil - 19:17

    Clairement, c'est pas fait pour toi Moira. Tu somatises trop pour regarder un truc aussi prenant et dérangeant.

    C'est surtout Srkat que j'essaye de convaincre.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Mar 3 Juil - 19:27

    Tu arrivera à rien avec Srkat. Quand il s'est mis un truc en tete, c'est fini ! :p
    Plus serieusement, je sais qu'il a a du mal avec des trucs que je considere pas franchement horribles ou gore (genre les CG que j'ai montrés dans l'article, qui ne me semblent pas plus impressionnants que ça). On a tous un seuil de peur ou de degout limite et il faut dire que Saya no uta est tres fort pour nous triturer le cerveau et nous faire imaginer plus de choses que ce que montrent les CG.

    Les descriptions de monstres et la situation atroce dans laquelle se trouve Fuminori ont deja de quoi donner des cauchemars. Perso, je trouve que c'est une des oeuvres les plus derangeantes (dans le bon sens du terme) que j'ai pu voir/lire.
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Srkat le Mar 3 Juil - 19:59

    Y'aurait eu une chance...

    C'est assez atypique pour m'interesser. J'ai rien contre les visual novel a l'occasion, et le fait que j'en aie déjà entendu parler de-ci de-la (dans des forums ou ce type de jeu n'est pas le sujet principal non plus, j'entend) est un bon indice sur sa qualité, ou au moins sa popularité et sa capacité à marquer les esprits.

    Vraiment, y'aurait eu une chance...

    ... si j'avais pas eu un joli mouvement de révulsion, a savoir un début d'envie de vomir suivi d'un "clic droit - bloquer l'image" salvateur a la seule vue de la derniere capture d'écran de Giro. 9 secondes chrono.
    Et c'est visiblement pas un des moments chocs.

    Je ne nie pas l'interet ou la curiosité morbide qu'inspire la chose. Mais y'a honnetement plus de chance de voir un let's play de Sarkozy finissant Dark Souls sans mourir en jouant avec les dents que de me voir entamer ce jeu.


    J'ai rien contre l'horreur et je veux bien croire que le plus gros est suggeré, mais là, non quoi.

    La cruauté obligatoire du protagoniste, amenée par une narration linéaire, me fout aussi une grosse douche froide sur toute envie restante de ne serait-ce qu'installer ce truc.
    Dans le genre, Downfall passait encore en évitant de mettre tous les détails sous le nez du joueur, et en lui laissant au moins une fausse liberté d'action : le simple fait de piger la solution la plus horrible mais refuser soi-meme que ça soit la seule et tourner en rond avant de s'y résoudre faute d'idée alternative, c'est encore mieux qu'une couverture en organes et son texte descriptif.

    D'ailleurs dans ce titre, c'est le joueur tout autant que son protagoniste qui se laissait entrainer dans la violence, en restant pourtant aux commandes tout du long de l'histoire.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Giromu le Mar 3 Juil - 20:11

    Comme je le disais dans l'article, on est pas "prisonniers" de la vision de Fuminori, puisqu'on passe très souvent dans la tete et dans la vision de ses amis. ce jeu n'est pas que rouge sang!

    ça permet aussi de voir d'autres points de vue sur la situation, ce qui atténue parfois l'horreur et l'amplifie à d'autres moments.

    Clairement, on nous donne à voir différents points de vue. On "est" pas Fuminori comme on est Shiro dans Fate. Les alternatives existent et très franchement, il y'a d'autres personnages auxquels je me suis plus identifié.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Visual novel] Saya no uta, du Lovecraft en VN.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 18:43