Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Sam 23 Juin - 17:01



    Je viens de terminer le tome 1 VF de Anita Blake. C'est tiré d'une série fantastique/policier de Laurell Hamilton et ça raconte les aventures, dans un monde où les vampires existent et sont reconnus, malgré leur dangerosité, comme des humains à part entière, d'une executrice legale de leur race, qui relève aussi les morts pour les interroger dans le cadre d'affaires de meurtres (des zombies qui parlent et qui ne mangent pas, quoi).

    Les garous existent aussi (rats, loups...).





    Bon, ça se lit, mais je suis pas le public visé: chaque mâle est soit en cuir moulant avec t shirt résille, soit les cheveux au vent avec la chemise de flanelle ouverte sur des muscles saillants et tous paraissent des éphèbes de 20 ans. Sinon, femmes dominatrices, bellâtres séducteurs... Les dessins sont un peu raides, vraiment pas géniaux, et les couleurs trop pâles.

    Si vous voulez les aventures d'une femme dédiées aux lectrices (fan service mâle torse poile à toutes les pages), cette BD est pour vous. Sinon ben, ça se lit et c'est sympa mais ça reste très classique.




    Beaucoup plus intéressant sur le thème des vampires dont l'existence est connue, l'intégrale Panono de A crocs et à sang en un volume (traduction à la va comme je te pousse de Bite club et Vampire crime unit).





    ça se passe en Floride et ça suit une famille mafieuse...de vampires!
    Le fils, premier prêtre du pays qui suce le sang, devient l'heritier et va se faire jalouser par les freres et soeurs qui vont vouloir sa peau. Franchement, y'a pas grand chose à raconter, il faut le lire. Le dessin est moyen, mais ça passe. Les ambiances de couleur, qui évoquent la chaleur de la Floride et les différents instants de vie des persos, donnent une identité graphique sympathique à l'ensemble ceci dit.

    Les personnages sont très bien écrits et ce comic est passionnant pour qui veut voir une version REUSSIE des bonnes idées de Dance in the vampire bund. Non, sérieusement, foncez, c'est du bon, plein de vampires vraiment réussis et de situations intéressantes (le sang en cannettes!).



    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mer 4 Juil - 16:04

    Psycho Park (Liberty meadows en VO) est paru
    en 6 tomes format à l’italienne chez vent d’ouest. Œuvre phare du grand
    dessinateur Frank Cho (désormais surtout connu pour ses super-heroines Marvel
    aux postérieurs rebondis), Psycho Park raconte, sous forme de gags de 4 cases,
    la vie des animaux résidents dans la clinique pour bêtes Liberty meadows.





    La sculpturale psychologue pour animaux Brandy,
    le véto Franck et une galerie de personnages secondaires doivent subir les
    frasques d’animaux anthropomorphes et parlants, générateurs de nombreux gags.


    Brandy a une solide droite, comme l’ensemble
    des heroines de cette BD (demandez aux filles draguées par Dean le cochon).
    Frank, à l’inverse, est un geek timide et maladroit.





    Petite présentation des résidents :


    Dean

    Porc phallocrate, Dean boit, fume, et tente désespérément de jouer
    de son peu de charme sur les jeunes femmes qui fréquente la taverne de
    Al. La vulgarité de ses répliques n'a d'égale que sa goujaterie.


    Ralph

    Ralph est ours nain de cirque (Midget circus bear en VO) venu à
    Liberty Meadows parce que son propriétaire le violentait. Il créé des
    inventions toujours plus folles qu'il n'hésite pas d'ailleurs à essayer
    sur ses compagnons. Il traîne souvent avec Leslie.


    Leslie

    La grenouille hypocondriaque grand amis de Ralph, ils sont inseparables


    Truman et Oscar

    Le caneton et le basset. Oscar est le seul animal du refuge à ne pas parler.










    Ayant lu les 6 volumes parus, je peux dire
    qu’il n’y a pas de vraie fin, ce qui est dommage. L'édition américaine est allée plus loin que la Française.









    L’auteur aime à se représenter en chimpanzé
    pour parler avec ses lecteurs (« tout est mieux avec un singe »),
    brisant allègrement le 4ème mur. Les personnages ont conscience eux
    aussi d’être dans un « strip » : le teckel qui s’accroche aux
    cases et finit par les briser, le canard qui saute d’une case du haut à une du
    bas pour gagner une course…





    Cho adore aussi caser des allusions à des BD
    célèbres (Snoopy ainsi que des trucs plus obscurs que l’éditeur n’a pas cru bon
    de présenter, ce qui fait que le lecteur français est souvent dérouté)









    Mention spéciale à l’ours nain Ralph qui me
    fait vraiment marrer avec son air renfrogné et ses inventions stupides.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Ju le Mer 4 Juil - 20:34

    J'en ai lu quelques uns je ne sais plus où et j'ai trouvé ça sympa. Loin d'un certain jeune garçon et de son tigre mais distrayant tout de même Wink
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Jeu 12 Juil - 19:12











    Asterios Polyp (Castermann) est des meilleurs comics de ces dernières
    années ! David Mazuchelli est peu connu du grand public si ce n’est pour
    des épisodes de Daredevil avec Frank Miller (surtout le mythique Born again)
    ainsi que pour Batman année 1, toujours avec Miller.





    Dans cette BD plus personnelle et récente qui
    a connu un grand succès, l’auteur nous raconte la vie d’un grand architecte
    fils d’immigrants de la Côte est à travers une séquence de flashbacks audacieux
    par leur graphisme.





    L’auteur, qui semble avoir bien lu les
    excellents bouquins de Scott Mac Cloud (l’art invisible, Faire de la bande
    dessinée, deux ouvrages passionnants à lire qui définissent les spécificités du
    medium et montrent ce qu’il est possible d’en faire) utilise un graphisme
    simple rehaussé par quelques codes couleur forts exprimant chacun une idée qui
    fait avancer son histoire. Ce faisant, on obtient une de ces rares œuvres dans
    lesquelles le dessin est partie totalement intégrante de l’histoire, servant à
    la comprendre et donnant ses lettres de noblesse au 9ème art.







    Il est difficile de décrire la puissance qui
    se dégage de ces pages qui semblent si simples de prime abord, mais elle est
    particulièrement marquante, ce qui explique sans problèmes l’accumulation de
    prix qu’a connu Asterios Polyp.





    L’histoire de ce personnage auto satisfait et
    relativement puant qui multiplie les philosophies de vie est certes simple,
    mais sa mise en scène utilisant de manière optimale la mise en page et les
    possibilités de la BD, donnerait des frissons aux plus grands réalisateurs.





    Faites vous confiance et entamez la lecture de
    ce pavé audacieux et magistral qui est une application in vivo des théories
    visionnaires de Mc Cloud sur les spécificités uniques du medium.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mar 7 Aoû - 15:48

    Locke and Key (3 tomes chez Milady, mais je
    n’ai pas lu le 3ème. Joe Hill au scénario et Gabriel Rodriguez aux dessins,
    tous deux très inspirés)
    NB: Milady vient juste de mourir. Les derniers volumes, 4 et 5 sortiront donc en Français chez un autre éditeur. Si ils sortent.








    La famille Locke vit en Californie, dans un
    petit bled paumé. Les enfants s’ennuient durant cet été, mais leur père en
    profite pour faire du bricolage.


    Tout ne va pas si mal jusqu’à l’arrivée de
    deux paumés du lycée voisins qui vont violer la mère et tuer le père (Œdipe
    nous voilà !).






    La famille Locke s’exile alors dans sa maison
    de campagne du nom de Keyhouse dans le Massachussets. Plus précisément située
    dans la ville de…Lovecraft. Oui oui, c’est bien le nom de la ville !




    Keyhouse est un manoir étrange pourvu de
    nombreuses clés. Le cadet va vite découvrir que l’une d’elle lui permet de
    séparer sa forme astrale de son corps et que quelqu’un vit au fond du vieux
    puits asséché. Une voix féminine qui prétend être l’écho de sa mémoire et
    discute avec lui…





    L’ambiance à la maison est assez plombée,
    forcément, entre les tentatives d’intégration dans leur nouvelle école et la
    mère qui boit…Quel crédit accorder aux délires du petit garçon qui leur raconte
    ses découvertes ? Mais un jour, le meurtrier revient…


    Ce titre a de nombreuses qualités : le
    scénario est très solide et les dialogues excellents. Les personnages sont très
    bien campés et détaillés dans leurs histoires personnelles et leurs
    motivations. Nous voyons principalement à travers les yeux des enfants Locke,
    mais également de ceux des nombreux personnages croisés au fil des pages.




    Le mystère des clés se révèle peu à peu et
    devient passionnant au second tome. L’ambiance, très sombre et mélancolique,
    est très bien rendue par les dessins de Gabriel Rodriguez, avec ses personnages
    aux yeux maussades et ses décors qui fourmillent de détails.


    Le scénariste montre cette Amérique des
    rednecks et des voisins qui s’épient. C’est relativement déprimant en soi et
    bien plus flippant que les éléments fantastiques de l’oeuvre.




    Le manoir en lui-même est vraiment fabuleux et
    a une vraie présence.


    Sans en révéler trop, la voix du puits est le
    clou du spectacle. Rarement on a eu l’impression de quelque chose d’aussi
    menaçant et dangereux, tout en ayant la beauté du diable.





    Une excellente surprise pour qui aime le
    fantastique noir à la lisière de l’horreur. Le deuxième tome est encore
    meilleur que le premier et graphiquement encore plus abouti, avec des séquences
    symboliques graphiquement très fortes.


    La série comptera au final 5 tomes (le 5ème
    est en cours de parution en 6 numéros de 20 pages aux USA). Au fait, Joe Hill
    est le pseudonyme de Joseph Hillstrom King, fils de…


    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par ADN san le Mar 7 Aoû - 19:38

    Giromu a écrit:Au fait, Joe Hill
    est le pseudonyme de Joseph Hillstrom King, fils de…
    Fils de Stephen & Tabitha ? Sérieux ?
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mar 7 Aoû - 19:42

    Eh oui! Meme qu'il a publié des romans aussi.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Hill_%28%C3%A9crivain%29
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Moira le Mar 7 Aoû - 20:07

    P'tain, fait chier que ça soit du fantastique noir à la lisière de l'horreur, parce que tel que tu le décris, ça donne foutrement envie de le lire. -__-' Et ça a l'air d'être dessiné pile poil dans mes goûts. Flûte et rezut.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mar 7 Aoû - 20:41

    Si ça peut te rassurer, il n'y a pas du tout de gore. Certes, il y'a du sang mais tout est plus suggéré pour inquiéter qu'autre chose.
    ça ressemble pas mal à du Stephen King, le côté inquiétant, psychologiquement malsain, avec une peinture glauque de l'Amérique. On est très loin d'un Seven (le film). C'est plus genre "ça" de King.

    Perso, j'ai eu un fort sentiment d'inquiétude, mais ça m'a pas foutu les jetons ni mis mal à l'aise comme un Saya no Uta. Inquiétant et vraiment sombre, donc, mais pas du tout de l'horreur pure. Plutôt un thriller avec un aspect fantastique, je sais pas si tu vois.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Ju le Mer 8 Aoû - 15:33

    Ah, It. Ca c'est bon :3

    Ca donne bien envie tout ça Very Happy
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Moira le Mer 8 Aoû - 21:02

    Je conceptualise, mais je n'ai jamais lu Stephen King (principalement parce que c'est inquiétant, justement) ni vu Seven (spèce de ouf) ou autre film de ce genre.

    À part quelques "erreurs" de parcours (comprendre non pas que c'est de la merde, mais que c'était une erreur pour moi, dans le sens où j'en fais encore des cauchemars) :
    - The cell (film sur une policière psycho qui s'introduit dans le cerveau d'un psychopathe tueur en série plongé dans le coma, pour savoir où se trouve sa dernière victime avant qu'il ne soit trop tard)
    - Nuit d'été (bouquin de Dan Simmons - mon auteur chouchou, je crois bien - à cause duquel je fais encore parfois des cauchemars depuis sa lecture il y a environ un an et demi, et à cause duquel j'ai malencontreusement vu se raviver des phobies enfantines)
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Ven 17 Aoû - 18:30

    Là j'ai terminé le tome 1 de Empowered, du Adam Warren en grande forme(s).



    Les aventures d'une gourde dont le costume la rend quasi invincible mais
    se déchire comme une feuille de papier. Elle affronte des
    gangsters qui aiment l'attacher (bondage powaaa!), est considérée comme
    la grosse nulle de la Justice league locale et sort avec un beau sbire.
    Elle est aussi fan de yaoi et est chargée de la garde d'un démon super
    puissant qu'elle a enfermé dans la ceinture de force avec laquelle un ET
    avait voulu l'attacher pour en faire une concubine de son empereur.
    Mais elle avait de trop grosses fesses et a dû rester sur terre.
    passons.



    Donc ce seigneur du mal est tres chiant, parle tout le temps et commente
    ce qui se passe dans la maison. Par la force des choses et pour lutter
    contre l'ennui, il est devenu fan de séries TV. Best personnage ever!

    Une BD vraiment sympa et rigolote, avec des persos attachants (Empowered
    est vraiment trop craquante) et une ambiance déjantée qui ne se prend
    pas au sérieux 5 minutes. 4 volumes parus chez Milady. Je viens de lire
    le premier et j'ai emprunté les 3 dispos à la bibli.


    Dernière édition par Giromu le Ven 17 Aoû - 20:05, édité 1 fois
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Baxter le Ven 17 Aoû - 18:39

    Très bonne série.^^ Le démon dans la ceinture est juste énorme et la ninjette est kro mimi ! D'ailleurs, pas touche, c'est une FDMV et je mets une option dessus !:p
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Ven 17 Aoû - 19:04

    /Me préfère Empowered.


    Sinon, j'adore les pages de présentation qui brisent allègrement le 4ème mu. Elles sont fun en diable.

    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Ju le Ven 17 Aoû - 19:32

    Déjà eu en main à la Fnac mais ça n'a pas fait tictic plus que ça à l'époque. Je rejetterai un coup d'oeil.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mer 5 Sep - 18:09

    Toujours dans la rubrique "Merci la bibli", j'ai lu les 6 premiers tomes de la légende de Drizzt chez Milady (encore eux! Ils vont bientôt disparaitre et c'est bien dommage car ils ont un excellent catalogue meme si tout sort au conte-gouttes). 7 tomes sont parus, qui adaptent chacun un des romans d'origine de Salvatore.



    Pour ceux qui ne connaissent pas cette star de Dungeons and dragons, il s'agit d'un elfe noir "éclairé" qui a renié les manigances sadiques de sa race pour explorer la surface et vivre en liberté dans les royaumes oubliées (un des mondes D and D).

    Les elfes noirs vivent dans l'outreterre, un monde sous-terrain dangereux qui est la patrie de plusieurs races maléfiques qui ne voient jamais la lumière de jour. Les drows, ou elfes noirs, vivent dans de grandes cités où de grandes familles menées par des matriarches impitoyables (les matrones) se trucident joyeusement pour monter en grade et bénéficier des faveurs de la déeesse araignée, la maléfique Lolth.
    Les moins chanceux deviennent des driders, mi hommes mi araignées, agressifs et bestiaux.

    Cette société paranoiaque et raciste est un enfer sur terre dans lequel l'amour, l'amitié et l'honneur n'ont pas de signification. Seules l'ambition et le meurtre sont honorés.



    Drizzt appartient à la famille Do'Urden. Il devait être sacrifié à la déesse mais a eu de la chance. Elevé par le plus grand maître d'armes de la cité qui lui transmet son sens de l'honneur étranger aux elfes noirs, Drizzt devra, en tant qu'héritier en vue, fuir la haine des familles massacrées par les siens, les complots et la jalousie. Traqué, il devra fuir en Outreterre, où il rencontrera d'autres races et quelques amis, puis à la surface où sa couleur de peau lui causera de nombreux problèmes.

    Aidé par sa panthère magique Guenhwyvar venue d'un plan parallèle, il devra vaincre la solitude et les nombreux rivaux qui voudront lui faire la peau.



    Autant j'ai toujours trouvé les romans d'origine un peu ennuyeux à cause du style de Salvatore (la traduction fleuve noir peut-être?), autant en BD, ça passe carrément bien.
    Graphiquement c'est pas le Pérou, mais les couleurs sont agréables, les elfes et autres races bien reconnaissables et c'est un vrai plaisir pour le fan de DD.
    Drizz't est un personnage vraiment attachant, un noble rôdeur qui combat ses origines et ne rêve que de liberté et d'acceptation. Graphiquement, il a vraiment de la gueule et les deux premiers tomes, qui décrivent la vie chez les elfes noirs et dans l'outreterre sont vraiment passionnants. Quand il arrive à la surface, ça devient malheureuesement plus classique mais la narration est bonne et les persos sympathiques. ça manque un peu de souffle épique, tout ça, mais c'est vraiment une très honnête lecture qu'on ne peut que recommander.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Sam 8 Sep - 17:45

    Triple dose de Warren Ellis!

    Commençons par le plus agréable à l’œil, Captain Swing et les pirates électriques de Cindery Island raconte la croisade d’une mystérieuse bande de pirates de l’air qui a pour but de faire profiter toute la population d’une énergie gratuite, contre les grandes compagnies qui entendent faire du profit au détriment des plus pauvres.



    Il y’a un coté très Robin des bois qui rappelle également nos mouvements contestataires actuels (Occupy wallstreet, les indignés…)
    Ce comic est aussi un hymne à l’histoire des bobbies londoniens et au fait qu’ils ne portent pas d’armes à feu.
    Graphiquement, c’est très réussi (merci Raulo Caceres), notamment l'idée ces pages de prose de la main du capitaine en vis-à-vis des pages de BD.



    Il y’a un côté très début de 20ème siècle dans l’ambiance que charrie le bouquin, comme si il datait de cette époque. J’ai bien aimé mais je ne me suis pas non plus dit que c’était une œuvre majeure d’Ellis, contrairement à la quatrième de couverture qui cite un article qui compare Captain Swing au travail d’Alan Moore.

    L’édition Milady est agréable en main et jolie, surtout le papier gaufré de la couverture.

    Note finale : 13/20.



    Ignition city (Glénat) prend place dans un monde dans lequel la Seconde guerre Mondiale a été interrompue par l’arrivée d’extra-terrestres.



    Nous suivons, dans les années 50, la fille d’un illustre pilote qui vient de mourir à Ignition city, une zone de quasi non droit fréquenté par d’anciens pilotes. Les différents états sont en train d’interdire les vols spatiaux et cette espèce de port galactique miteux en quarantaine est peut-être pour notre héroïne une dernière chance de mieux connaître ce père presque inconnu.



    Une ambiance de western et de nostalgie pour les héros de type Dan Dare et Flash Gordon est visible à chaque page et lui donne un certain cachet. Des trois, c’est la BD qui m’a le plus convaincu.
    Le graphisme est en revanche tout à fait moyen, pas aidé par les couleurs, mais le titre reste une bonne surprise.

    Note finale : 15/20



    Anna Mercury (Glénat) est le plus décevant du lot, malgré une couverture très réussie :




    L’héroïne éponyme est un agent d’une organisation si secrète que seuls les Premiers ministres anglais récemment élus sont mis au courant de son existence. Elle effectue des voyages entre neuf mondes parallèles et tente dans cet album de sauver l’un d’entre eux, dont la technologie s’est développée de manière drastique après l’apparition mystérieuse d’un navire de guerre de notre monde pendant quelques instants.
    S’en est suivi une sorte de culte du cargo en version technologique et une guerre impitoyable entre deux cités-états. Anna Mercury et ses supérieurs tentent de réparer ces répercussions de l’apparition du navire par sens de la responsabilité.



    Graphiquement, c’est honnête. Scénaristiquement, c’est agréable mais on sent que l’aspect « mondes parallèles » n’apporte rien à l’ensemble. Anna pourrait être un agent du MI 6 coincée dans une guerre froide entre les Etats-Unis et la Russie autour d’un objet rarissime qui a changé la donne que ça ne changerait rien.
    Les pouvoirs qui la font défier la gravité sont bien pensés cependant.

    Note finale : 11/20.

    Des trois, je ne recommande personnellement Ignition city, qui a ce petit truc en plus, son ambiance, qui fait qu’il sort du lot, ce malgré des dessins ingrats.
    Vient ensuite Captain Swing qui laisse malheureusement un goût d’inachevé avec sa fin ouverte. Personnellement, j’avais plus envie de lire ce qui se passe après la conclusion pour voir si arrivent à changer le monde que cette mise en bouche présentant les pirates.
    Anna Mercury, trop classique, est le plus hautement dispensable des trois.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Ju le Sam 8 Sep - 20:07

    J'ai feuilleté Anna Mercury et j'ai trouvé ça assez moyen. Redéposé tout de suite.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Lun 24 Sep - 17:32

    Victorian undead : Sherlock Holmes contre les zombies !
    VF: Panini



    Les zombies étant partout, le très bon scénariste Ian Edington, auteur d’une adaptation en BD de la guerre des mondes suivie d’une très bonne suite imaginant le monde sous la botte des envahisseurs martiens, Scarlet traces (les deux titres sont dispo en VF chez le défunt Milady), s’est dit que face à Sherlock Holmes, ça pourrait donner.
    En effet, le détective a une fanbase gigantesque dans le monde donc si on y ajoute les zombies, monstre le plus à la mode depuis quelques années…Profit !

    Le résultat est objectivement réussi. Suite au passage d’une météorite bizarre qui s’écrase au début des années1850 à Londres, une partie de la population succombe à un virus zombie, ce qui prend totalement au dépourvu le gouvernement (à leur décharge il n’existe pas de films de zombies à cette époque). Finalement, le quartier infecté est bouclé et les zombies éliminés à l’arme blanche par des soldats équipés d’armures de chevalier pour se protéger.
    L’incident est dissimulé à la population, bien sûr.

    Dans les années 1880, Sherlock Holmes est appelé pour enquêter sur le cas d’un mineur qui a été mordu par un collègue et devrait être mort. L’affaire lui est enlevée par les services secrets mais Holmes et Watson mènent quand même leur enquête et découvrent un vaste complot orchestré par un personnage connu de son univers...

    Très bon comic, qui exploite parfaitement le déroulement d’une épidémie de zombies et en montre l’aspect très « virus se propageant de manière fulgurante». Londres est littéralement dévasté façon Hellsing de Kohta Hirano, c’est spectaculaire. Il faut dire que les dessins sont très honnêtes et font le boulot. Tout le mythe de Sherlock Holmes est très bien exploité et ses fans seront aux anges.

    En bref, un scénario simple, efficace et mené tambour battant sur le thème de Sherlock Holmes enrayant une épidémie de morts-vivants avec ses facultés quasi super-héroïques bien connues. Il y’a même deux robots façon life model decoy du SHIELD de Marvel !

    Très recommandable !
    Note finale : 15/20

    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Ju le Mer 26 Sep - 0:04

    Ah ça ça doit être marrant... passé l'impression d'overdose de zombies partout à toutes les sauces.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Dim 17 Fév - 10:41

    Fatale 1 (Brubaker/Philipps)

    J'avoue ne pas avoir grand chose à en dire. Ah si! La 4ème de couverture de l'édition française indique que ça se passe "de nos jours", ce qui est risible car les types sont clairement habillés façon années 50 et ne cessent de faire référence à la 2ème guerre Mondiale comme si elle était fraîche dans les mémoires...

    C'est une honnête histoire policière avec des éléments lovecraftiens bien exploités mais tout ça me donne un air de déjà vu et de manque d'originalité flagrant.
    ça se lit certainement très bien mais tout m'a paru banal et oubliable, perso. Bru a fait mieux, Philipps aussi.

    12/20




    Le maître voleur 1
    (Thief of thieves) de Kirkman et Martinbrough

    Une très bonne surprise, là, par contre. Le scénario est simple mais les persos sont très bien campés. L'histoire de ce voleur recherché par toutes les polices mais à l'alibi en béton pris entre deux feux et dont l'esprit est particulièrement retors est très agréable à lire et le découpage fait vraiment penser à un film hollywoodien du genre.
    Il est difficile de parler du scénario sans en enlever le sel mais ce comic est clairement une réussite.

    15/20



    J'ai également lu les Wolf-man 1 à 4 chez Delcourt (Kirkman/Howard), ce qui constitue la totalité de l'histoire.

    Je trouve que les auteurs ont réussi à recréer l'ambiance plus légère des comics de super-héros des années 60 (ou du moins, le ton plus outrancier du Savage dragon de Larsen si vous préférez car Kirkman place pas mal d'éléments sombres typiques de notre époque de crise).
    Le rythme narratif est soutenu et le récit plaisant. Les personnages sont sympathiques à défaut d'être originaux et cette partie du "Kirkmanverse" (on y croise notamment Invincible) un peu plus sombre que les autres, avec les thèmes du vampirisme et de la lycanthropie cotoyant ceux des super-héros main dans la main (super-science, mutants, équivalent du SHIELD...) est honnêtement très réussi.

    Le style graphique de Howard m'a paru un peu hésitant sur certaines cases (les expressions des visages des personnages varient peu à mon avis) et magnifique sur d'autres (tout ce qui touche aux robots et à la technologie est superbe).

    Une histoire réussie qui mérite le détour pour les amateurs de super-héros un peu décalés et de récit un peu hommage au genre. Le personnage du vampire Zechariah est, je pense, le mieux construit.

    15/20

    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mar 26 Fév - 18:45








    The boys T 1 à 7 (Panini) :


    J’ai enfin pu lire les premiers tomes de cette
    série polémique et je comprends enfin pourquoi.


    Garth Ennis et Darrick Robertson nous racontent
    la vie d’un petit commando affilié à la CIA, the boys (les p’tits gars), pour
    surveiller et le cas échéant éliminer physiquement les super-héros de ce monde
    très réaliste mais aussi très noir.


    Loin d’être altruistes ou même toujours
    héroïques, les différentes équipes de « supers » comme les appellent
    les boys avec mépris, commettent régulièrement des dommages collatéraux
    sanglants et diverses catastrophes.


    Ils sont égocentriques, ne pensent qu’à
    l’argent que leur ramènent leurs contrats publicitaires et les ventes des
    comics dédiés à leurs aventures…Garth Ennis peut enfin exprimer toute sa haine
    pour les super-héros, dont il nous a
    rabattu les oreilles dans la plupart de ses œuvres.


    Les parodies de super-héros célèbres pullulent,
    comme les G men, parodie des X men, qu’il qualifie de communauté sectaire,
    malade mentale et cachant un criminel secret. On croise aussi la puissante
    équipe des « sept », les plus puissants héros, parodie de la JLA,
    avec un Superman surpuissant, cynique et pervers manipulateur, un Batman
    littéralement muet, une Wonder woman qui couche avec des gigolos et enfile les
    martinis…


    Toute l’histoire est racontée à travers les yeux de Butcher, le chef de
    l’équipe des boys, personnage dangereux, manipulateur, cynique et haineux
    typiquement « ennisien » et de Hughie, un jeune homme dont la fiancée
    à été accidentellement tuée par un « super » méprisant qui ne s’est
    jamais excusé.


    C’est du Ennis en mode « grosse
    farce » avec son humour noir typique, son goût pour les grossièretés, pour
    l’absurde… Le Ennis du Punisher avec Dillon ou de the rifle brigade.





    L’intrigue est au demeurant très réussie et
    pose de nombreuses questions passionnantes, comme l’image des super-héros, ce
    que leur existence « pour de vrai » dans notre monde ferait d’eux,
    les dangers qu’ils posent…Ennis nous dévoile peu à peu l’histoire secrète
    de leur apparition et leurs liens réels avec la méga corporation Vaugh
    American, ennemi majeur et implacable des boys.
    Sa critique du complexe militaro industriel
    américain est d’ailleurs brillante.




    Que dire ? Cette BD s’adresse avant tout
    aux fans d’Ennis ou du moins à ceux qui ne sont pas rebutés par son style
    particulier.


    Je suppose que ce comic souvent outrancier peut
    en choquer plus d’un mais je n’y ai rien trouvé de définitivement rédhibitoire
    personnellement.


    Il faut dire que les gags gras et le gore sont
    au service de l’histoire et pas l’inverse. En ce qui me concerne, je suis juste
    chagriné par l’aspect souvent trop dilué de l’intrigue principale (le secret
    des héros) qui s’étale sur un trop grand nombre d’épisodes pour être vraiment
    passionnant et par la trop grande importance des caricatures et moqueries sur
    les héros. Certes, c’est en partie le but de la série mais Ennis se fait un peu
    trop plaisir. La parodie de Batman du 2ème volume par exemple est
    totalement lourdingue et n’apporte rien à la progression de l’intrigue. 4
    épisodes sur ce seul thème, c’est trop long.




    Autre défaut : les portraits des boys. Si
    Butcher et Hughie sont très réussis, les autres ne semblent là que pour faire
    de la figuration bourrine (le Français et la fille) ou pour enquêter (La crème,
    et encore, une fois sur 7 volumes !).


    Peut-être que ce dernier point s’améliore dans
    les derniers volumes, je ne sais pas.




    En résumé : trop de gore et d’humour gras
    tuent le propos. Et pourtant, il en faut beaucoup pour me choquer (j’ai pas
    flanché devant les dictateurs moe ! :p).


    Reste une BD qui aurait pu être géniale mais
    n’est « que » bonne.




    15/20




    PS : j’ai trouvé le personnage de
    « Boudin d’amour » (tome 3), ex super-héros soviétique, très réussi et
    attachant. Ennis dresse avec lui un beau personnage souvent drôle et un hommage
    aux héros russes désabusés comme il l’avait déjà fait dans l’excellent 303 ou
    dans son Punisher max.










    Detonator est une mini-série de 6 numéros publiée en France en un volume par le
    défunt éditeur Bamboo dans sa collection Angle comics.


    Le scénario est de l’excellent Mike Baron
    (scénariste de Nexus et du Punisher dans les années 80 notamment) et ça se
    voit !


    On a un récit trépidant et plein d’action,
    superbement bien découpé et efficacement dessiné par Mel Rubi (qui signe 5 des
    6 épisodes de l’opus VF). Seul le dernier numéro est franchement mauvais et mal
    dessiné. La conclusion de l’histoire gâte le rendu de ce comic sinon
    sympathique.


    L’histoire ? Simple et efficace mais
    pleine de trous : un jeune mercenaire fan de la dynamite s’attaque à une
    triade de Macao ayant le projet de créer une ville volante pour super
    riches. Ses motifs sont un peu nébuleux, comme ceux de ses adversaires
    mercenaires qu’il rencontre, ce qui est vraiment dommage, car les dialogues et
    le réalisme géopolitique de Baron sont toujours aussi poussés et trépidants que
    dans les années 80.


    Au final, un titre qui privilégie l’action au
    détriment de la cohérence ou de l’originalité du scénar, mais parfois ça fait
    pas de mal.




    13/20 (pour les 5 premiers numéros).











    Un petit mot des 3 volumes de la maxi série des
    loosers (Vertigo/Panini, 2006) pour
    dire que j’ai adoré cette histoire d’anciens membres d’une unité de commandos
    qui veulent se venger d’un mystérieux commanditaire de la CIA qui a détruit
    leur vie.


    Cette série, qui a inspiré un film homonyme que
    je n’ai pas vu, est du grand art dans le genre action/guerre et franchement à lire si vous aimez l’action,
    les complots impliquant des services secrets dans un monde réaliste et les bons
    dialogues. Le scénario de Diggle et les dessins de Jock sont très réussis.
    Un titre à lire!





    16/20
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Prok' le Mar 26 Fév - 20:15

    The Boys je l'avais un peu rabaché dans tout les sens à un moment, et c'est une série qui s'apprécie sur la longueur.

    T'as un peu faux avec l'observation de tes personnages, du moins comment tu les décris, dans l'équipe, comme pour les 7 d'ailleurs mais pour ça faut lire plus loin.

    Ca se limite pas juste à des blagues potaches et de la haine envers des super héros, ce serait juste trop simple.

    Le tome 17 vient de paraître et je crois que la série se finit au 22, l'histoire s'est développée sur plusieurs couches et Butcher vient d'avoir son comics dédié à son flashback .. c'est vraiment lent au développement, mais genre vraiment.

    Par contre de tome en tome ça fait que se bonifier car c'est un jeux d'échecs orchestré par Ennis, et ça se ressent.

    Tentes de continuer Smile


    Et dans les trucs à rabacher y'a 100 Bullets, Constantine, et Loveless bien entendu.

    Ce dernier reprend un peu la morale de Witcher / No Country For Old Men, y'a pas vraiment de bien, ni de mal, juste des actions et leur conséquences, pendant l'époque du Far West et c'est vraiment très bien "raconté".
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Giromu le Mar 26 Fév - 20:45

    Je ne juge que les 7 premiers volumes VF vu que j'ai lu que ceux là! Wink
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Prok' le Mer 27 Fév - 1:30

    Vi vi je me doute bien, mais essaie d'aller plus loin si t'as encore un peu d'intérêt :p

    Comme d'hab avec Ennis son histoire n'a pas qu'une seule couche, tout comme ses personnages Smile

    Contenu sponsorisé

    Re: [Comics] Les comics hors univers DC et Marvel

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 0:44