Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Je viens de lire...

    Partagez
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Je viens de lire...

    Message par Srkat le Ven 15 Juin - 16:33

    Comme pour les autres sections, bienvenue dans le topic "divers", pour quand vous voulez parler d'une BD mais que vous n'avez pas le temps ou le courage de lancer un sujet à part.

    J'entame avec Les Aventures Extraordinaires de Liō:









    Une série de gags courts de Mark Tatulli, démarrée en 2006 aux US et fraichement débarquée en france.
    Un humour a base de non-sens et de monstres, assez délirant, rapellant un peu Calvin et Hobbes... et aussi régulièrement les Idées Noires de Franquin mais en moins, euh, noir.
    Pas d'histoire, pas vraiment de situation de base (Liō est un gamin qui vit avec son pere célibataire, il fait des expériences, invente plein de trucs, il a des monstres de compagnie... et voilà); et pas de dialogue non plus. Et on s'en passe très bien.







    Heureusement d'ailleurs qu'il y a peu de dialogue car la traduction est parfois un poil bancale ou bizarrement intégrée à l'image... on sent que ce n'est pas le texte d'origine.
    En meme temps, le peu de texte qui traine est souvent un jeu de mot peu ou pas traduisible.

    Le tome 1, sobrement intitulé "Le bonheur est un céphalopode visqueux", est publié chez Hors Collection.

    [edit] Oups, mauvaise section. Quelqu'un pour déplacer ça en BD?
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Je viens de lire...

    Message par Ju le Ven 15 Juin - 17:38

    [edit] Oups, mauvaise section. Quelqu'un pour déplacer ça en BD?

    Done.

    Très bonne idée. J'ai lu une bande dessinée assez sympa, forte émotionnellement, mais je ne me voyais pas ouvrir un topic dédié. Cette bande dessinée c'est : Pride of Baghdad.

    Les Seigneurs de Bagdad en français chez Urban Comics. C'est de Niko Henrichon et de Brian K. Vaughan. C'est visiblement une réédition de qualité d'un travail bâclé par Panini et c'est cré cré bien.

    Guerre du Golfe. Bagdad. Un bombardement américain touche le zoo de la capitale. Quatre lions vont être ainsi libérés. Zill, le mâle du groupe, Safa, une chasseuse expérimentée, Noor, la belle rêvant des grands espaces, et Ali, le lionceau, se retrouvent livrés à eux-mêmes.
    Ils vont devoir réapprendre à trouver leur nourriture seuls, à se défendre contre un monstrueux prédateur et à reconquérir leur habitat naturel.
    Naguère, ils régnaient en seigneurs.
    Aujourd'hui, ils sont en danger. A la merci du feu du ciel et d'un monde qu'ils ne comprennent plus.
    La liberté a un coût. Ils vont l'apprendre, ensemble, de la plus amère des façons.

    Je ne peux pas rentrer dans les détails. Feuilletez là et achetez si ça vous botte...

    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Je viens de lire...

    Message par Ju le Sam 23 Juin - 1:35

    Je viens de finir une mini-série intitulée The Last Days of American Crime. Très sympathique graphiquement, je vous laisse juge de l'aspect scénaristique...



    Les Etats-Unis sont en effervescence. La population a en effet eu vent d'un projet secret du gouvernement: Dans deux semaines une onde sera déclenchée qui annihilera toute volonté d'enfreindre la loi, ce sera dès lors la fin du crime américain. Par ailleurs les frontières vers le Mexique et le Canada sont fermement gardées par les militaires pour empêcher toute sortie du pays et le déclenchement de l'onde correspondra avec un second changement majeur: l'abandon de la monnaie papier pour un format exclusivement électronique sur lequel le gouvernement pourra poser des taxes à l'envie. Bref, le contexte est un pays devenue une zone géante où il ne fait pas bon trainer dans la rue. On ne sait pas trop si cette nouvelle invention est à l'origine de l'état de la population qui se déchaine pour profiter des derniers jours de liberté ou bien si c'est celui-ci qui a poussé les scientifiques à développer cette machine.

    Toujours est-il qu'il y a un homme qui ne perd pas le nord contrairement aux autres. Graham est une petite frappe dans la cinquantaine qui décide d'organiser un casse osé à l'aide d'un second couteau et de sa petite amie hacker. Mais deux semaines c'est très juste comme timing pour mettre au point ce qui pourrait bien être le dernier crime américain...



    Le dessin est très dynamique et reste la qualité principale de la série. Elle est vendue en français sous la forme d'un coffret assez classe qui comprend les trois tomes. Les couvertures, entre autre, sont assez sympathiques niveau ambiance ^^

    http://www.bedetheque.com/serie-25028-BD-Last-Days-of-American-Crime-The-Emmanuel-Proust.html
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Sam 23 Juin - 14:23

    On dirait que tu n'as pas aimé le scénar. C'est juste le concept de base qui te parait bancal (en même temps, c'est le cas pour beaucoup de dystopies) ou bien c'est mal traité ?


    Sinon, j'ai (re)lu :

    Dans le secret du bureau de J. Edgar Hoover.

    "- C'est colossal ! Alors même que ce cinglé de McCarthy sort de son Wisconsin pour passer à la TV et traiter tout le monde et leur mère de communiste, on n'a vraiment pas besoin d'un agent dissident qui vole une foutue valise nucléaire ! On dirait le scénario d'un mauvais polar. Il nous faut un plan d'action messieurs !
    - Nous en avons un, monsieur. Je suggère d'envoyer notre meilleur agent pour intercepter la menace avant qu'elle ne se présente au public.
    - Qui avez-vous en tête ? Fury ? Barnes ?
    - Je pensais à Wade Wilson. Nom de code : Deadpool."





    Après une série Noire dans laquelle Marvel a placé ses super-héros dans l'action des années 30, il en est un qui a loupé le coche. Deadpool, qui pourtant a multiplié les apparitions ad nauseam jusqu'à ne plus savoir quoi faire, n'a pas pu avoir son propre volume alors même que la licence Noire s'est vu enterrée. Qu'à ne cela tienne, sans doute a-t'il menacé un ponte de chez Marvel mais le plus disjoncté des méta-humains a son propre scénar qui prend cette fois place dans les années 50 (et donc Pulp et non plus noir), en pleine guerre froide.

    L'histoire ? Outlaw, alias Inez Temple, tueuse surentraînée, a volé la valise nucléaire du président. En pleine guerre froide, alors que le monde est sous tension, cet incident est une véritable catastrophe et peut déclencher une véritable guerre nucléaire mondiale. Malgré tout, rien n'est perdu. Il faut impérativement deux clefs pour utiliser la terrible mallette et si la première est en sécurité avec le président, nul ne sait au sein même des plus hautes autorité de la CIA qui peut bien savoir où se trouve la seconde. Mais il reste malgré tout le Docteur Hammer, créateur de la valise nucléaire, qui est en mesure de l'utiliser et, si lui-même a disparu, ce n'est qu'une question de temps avant que la mercenaire ne le trouve. Le général Stryfe et l'agent Cable ont l'homme de la situation, Deadpool, un soldat patrio... euh... schyzophrène qui ne vit que pour verser le sang. Le duel s'engage entre les deux implacables machines à tuer.

    Si on est loin de l'ambiance humoristique habituelle des aventure du mercenaire ninja pour se retrouver dans une histoire d'espionnage avec tout les clichés que ça implique (à la façon d'un roman d'espionnage des années 50 quoi), le fait est que la sauce prend très bien. Deadpool bénéficie d'une très bonne réécriture de son personnage d'où ressort un côté bien plus sérieux (s'il garde quelques trace d'humour et de cynisme, le ton est résolument plus sombre et il ne part pas dans des délires absurdes), moins bavard (y a même des cases où il parle pas O_o"") mais sans pour autant le trahir et qui se marrie très bien avec le propos, usant même de certaines de ses caractéristiques pour jouer avec certains clichés du scénar d'espionnage de base.

    Un très bon comics alternatif sur le "merc with a mouth".
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Je viens de lire...

    Message par Ju le Sam 23 Juin - 15:47

    Pas mal traité mais mal exploité. En fait l'histoire d'onde ne sert que de prétexte pour mettre une deadline au casse. Mais le concept ne transpire dans aucune des cases hormis vers la fin comme tout un chacun peut s'en douter.

    Le second point c'est que j'ai vraiment bien aimé le dynamisme du dessin et la chaleur des couleurs. Je dirais que l'aspect graphique transcende clairement le scénario dans ce cas ci ;-)
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Giromu le Dim 24 Fév - 14:23

    Dernières lectures manga

    Tsubasa chronicle 21 : Je sens que je vais être coincé à quelques volumes de la fin maintenant que j’ai fini ce tome, car ma bibli n’a pas la suite ! ;_ ;
    Le crossover de Clamp est vraiment passionnant mais c’est une série dont il faut lire l’ensemble des volumes presque en une fois.
    Individuellement et avec le temps de publication qui s’écoule entre chaque tome, la série peut paraître un peu ennuyeuse. Elle gagne cependant à être lue d’une traite, car elle prend alors sa pleine ampleur.
    Le voyage de nos 5 héros à travers les dimensions piochant dans toutes les œuvres du studio tokyoïte (Tokyo babylon, Card Captor Sakura, RG veda) s’adresse surtout aux connaisseurs de leur œuvre, tant il est appréciable de voir des persos qu’on connaît et qu’on aime conservés dans leur essence mais changés à cause de subtiles variations.
    Ainsi, on peut croiser Tomoyo, la meilleure amie de Sakura (Card captor Sakura) en princesse d’un Japon médiéval où la magie existe, Arashi Kishu et Sorata Arisugawa (X de Clamp) en humbles restaurateurs vivant sur une île qui emprunte toute sa culture au Kansaï (région du sud du Japon connu pour le côté sympa et un peu grande gueule de ses habitants)…

    Vraiment un bon manga à lire, en parallèle à XXX Holic, que je trouve moins bon.

    8/10

    Vitamine (one shot)

    Une collégienne est brimée par ses camarades qui ont besoin d’un souffre douleur pour souder le groupe (phénomène très nippon de l’Ijime, partiellement semblable à notre bizutage) et s’enferme chez elle pour échapper à la pression.
    Elle va apprendre à se reconstruire peu à peu en rejetant partiellement le modèle de société nippon…
    Un beau shojo, très réussi, qui parle d’un sujet un peu tabou là-bas.
    Les dessins ne sont pas grandioses mais le découpage et le scénario ont une grande force, appuyant magnifiquement le propos.

    8/10

    Bye bye my brother (one shot)
    Un boxeur à la carrière brisée, hébergé par des yakuzas, va remonter la pente une dernière fois en rencontrant un jeune boxeur qui lui rappelle son jeune frère mort prématurément.
    Mais le dieu de la mort rôde, prêt à l’emporter.
    Une belle histoire, extrêmement bien dessinée, par un ancien assistant de Tsukasa Hojo (City hunter).
    La facture du scénario est très classique mais bien faite.
    Le fait que les persos soient tous des chats humanoïdes apporte un certain cachet au volume qui a quelques beaux moments.

    8/10

    Sakuran (one shot, censé être le premier volume d’une série si on en croit la dernière page qui annonce “fin de la première partie”)

    La vie d’une future Oïran plus haut rang que pouvait atteindre une courtisane, à l’époque d’Edo. On suit la vie d’une jeune fille depuis qu’elle a été confiée petite fille à une maison de plaisirs tokyoïte.
    Le dessin est assez particulier (perso, j’aime pas trop le style d’Anno Moyoco) mais l’histoire est riche et très intéressante. Ce personnage de femme rebelle est bien construit et le message féministe sous-jacent passe parfaitement.

    8/10

    Que sa volonté soit faite 10
    Merci à l’éditeur d’avoir traduit le titre international (The world God only knows) !
    Si vous saviez ce que j’en ai marre de voir des titres anglais sur les rayonnages alors qu’on cause de BD d’origine non anglo-saxonne.
    Soit on laisse le titre VO d’origine (en Japonais ou en Anglais, comme « Ratman ») soit on traduit en Français, c’est aussi beau et moins flemmard.
    Très bon volume que celui-ci, où l’on assiste à la fin de l’échange de corps avec une des filles hébergeant une âme en fuite commencée dans le volume précédent et au début de la conquête par Keima d’une business woman de 20 ans, fière et arrogante.
    Ça donne l’impression d’un tome de transition et c’est un peu dommage. Comme pour les derniers volumes en date, notre héros otaku découvre que ses anciennes « victimes » se souviennent partiellement de lui et en retrouve de plus en plus sur son chemin (effet nostalgique garanti pour le lecteur).
    Vivement la suite ! ça c’est du shonen comme je les aime !

    8/10

    Barakamon 3
    Ce manga a la classe !
    Pas la classe graphique, car il est mal abouti par instants et souffre de la comparaison avec un Yotsuba par exemple (manga auquel il fait violemment penser).

    Le « maître » reçoit la visite de deux Tokyoïtes venus le ramener à la capitale. Y parviendront-ils ? Survivront-ils à une partie de pêche avec les villageois ? Et à une beuverie avec eux ? Pourquoi le tsunami passe il par la petite île de nos héros alors que la TV a annoncé que celui-ci contournait le Japon ?

    Ce manga tranche de vie est d’un fun impressionnant. Les persos sont attachants et foufous, l’ambiance super… Non, franchement, toujours une excellente série.

    8/10


    Ouais, 8/10 pour tous les mangas chroniqués. Ça fait plaisir autant de bonnes lectures.
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Sam 3 Aoû - 20:45

    Finit le Berceau des esprits, ce manga qui mixe "l'Aventure du Poséidon" avec des zombies. Ca aura été une bonne série pleine de tensions avec des personnages bien sympathiques (et des fesses). J'ai beaucoup aimé.^^


    Lu aussi le premier tome de Cat's Ai, la "suite" de Cat's Eyes (mais sans Tsukasa Hojo) avec cette fois l'histoire qui se concentre sur Ai. Les 3 soeurs ayant rangé leurs costumes depuis 2 ans, Ai va se découvrir un nouveau but, profiter de ses talents particuliers pour venir en aide au gens.
    Le dessin est assez différent de l'original mais, dans l'ensemble, c'est plutôt potable (même si, de temps en temps, j'ai un problème avec certains visages) et les histoires font preuves d'un peu trop de sentimentalisme et manque pour l'instant d'un fil conducteur. Les Cat's Eye en simple justicière ? Pourquoi pas mais bon, s'attaquer à un classique est toujours assez périlleux. Au final, ça fait presque doujin parodique où l'auteur récupère des personnages qu'il aime pour leur faire vivre ses propres histoires. Ce n'est pas raté mais je me demande si ça valait le coup de ressortir les Cat's Eye de leur retraite pour de petites historiettes (un peu comme City Hunter avec Angel Heart quoi...). Mais je ne peux pas en dire grand chose sur un seul volume, à voir s'il gagne en envergure sur les suivants.


    Lu les 3 volumes de Ethnicity 01 d'un mangaka dont j'aime bien les dessins, Tadano Nobuaki, aussi responsable de "7 milliards d'aiguilles".
    Ca raconte l'histoire d'une ville dans un monde apocalyptique où les gens ne sont plus vraiment éduqué par leur parents mais par des genres de pets informatique qui leur donne des conseils via tout système informatique. Chacun est citoyen de cette ville et profite de certains droits. Mais attention, si vous vous montrez incivique (en gros, si vous n'obéissez pas à votre pet quand il vous donne un "conseil", vous perdez des points de citoyenneté. Une fois arrivé à zéro, vous perdez tout vos droits et êtes donc exilé de la ville, sort peu enviable tant l'extérieur est très dangereux. Nous suivons donc l'histoire de Niko, une collégienne surdouée qui semble promise à un grand avenir dans la ville, mais qui va se retrouver prise dans une guerre d'influence entre gens de la ville et exilés qui n'en peuvent plus de vivre (ou plutôt mourir) dans les zones oubliées de la civilisation.

    Et franchement, le début est excellent. Pleines d'intrigues se mettent en place, tout le monde cherchant à avoir sa part du gateau, à entrer dans le jeu du pouvoir. Les scènes sont cruelles, l'univers bien travaillé, les personnages mystérieux, toutes les conditions sont réunis pour faire un bon manga. Puis... je ne sais pas si c'est une décision éditoriale d'arrêter ce manga ou bien le mangaka qui a vu trop gros pour ses capacités scénaristiques mais toutes les intrigues se règlent d'un coup, sans aucun véritable travail d'imagination derrière. On a même le droit à un beau deus ex machina, où le mangaka lui même en reste circonspect et explique la réaction d'un personnage par, en gros, un "C'est comme ça épicétou, cherchez pas !". Vraiment le gros baclage pour le dernier volume, absolument dommage vu les énormes promesses que faisaient les deux premiers. Un manga qui aurait bien mérité 3 tomes de plus pour traiter les bonnes intrigues qu'il présentait correctement parce que là, c'est vraiment un gigantesque gâchis.

    Bref, grosse déception que ce manga, pour la simple et unique raison que les deux premiers volumes sont une véritable tuerie que le 3ème envoie aux chiottes.
    avatar
    Sunderland
    Citoyen

    Messages : 430
    Date d'inscription : 08/11/2012

    Re: Je viens de lire...

    Message par Sunderland le Sam 3 Aoû - 23:45

    Huh. J'ai essayé de le dénicher dans le passé ce topic. Mais pas trouvé ! Jusque maintenant. Malheureusement je connais moins bien les sujets à présent.

    Je profite donc :

    Old Man Logan



    Un crossover (si le terme est correcte et signifie une histoire inventé sur le côté, dans ce cas-ci, la réalité d'un futur alterné.) basé sur Wolvy.
     Ce dernier est vieux, affaibli, vit dans une ferme avec sa femme et enfant, et s'est promis de ne jamais plus dégainer les griffes ni de reprendre la route du superhéroisme à cause d'un événements traumatisant passé en relation à l'extermination des super héros ! Et oui, à moyenne de plusieurs ennemies pour un super héros, les super vilains ont décidés de faire un ultime raide sur les "good guys". Et on se retrouve donc dans un monde post apo, ou du moins des USA post apo, dirigé par des tarés haut dans le hiérarchie des gros bonnets super vilain, tel Crane Rouge, Doom et autres.

    L'histoire commence avec Logan qui reçoit la visite des Hulks. Les Hulks étant à présent une très grande communauté de descendant de Banner (leur actuel leader) qui versent dans le punk, l'inceste, la cruauté, le cannibalisme etc. Ils réclament de l'argent qu'il n'a pas. Et même à force de se faire passer à tabac, Wolvy ne bougera pas la petite griffe. Et c'est ainsi que l'on suivra son aventure afin de trouver assez l'argent pour subvenir à sa famille grâce à un Hawkeye... aveugle ! On apprendra pourquoi il a décidé de ne plus sortir les griffes (et la raison est vachement bien trouvé) et comment il risque d'influencer sur le monde entier.

    Par contre, ne pas s'attendre à beaucoup d'action. Logan est très attaché à respecter sa promesse sur ses griffes (ne pas se fier aux couvertures). Du coup, on se retrouve avec un Wolverine humain. Et le feu de l'action est notamment accès sur le survival. Des fois survival horror. Sauf vers la fin où c'est presque grandiose.
    Aussi, la série de 4 (je crois) numéros est grandement inspiré de plusieurs oeuvres sur le sujet du postapocalisme, on peut apprécier les nombreux clins d’œil. Un gros rendement est posé sur pleins d'entités / monstres variés du Marvel verse aussi, mais perso il y a trop de composants et personnages pour ma faible connaissance de cet univers.



    J'aimerai en parler d'avantage, mais je commencer à entendre de la musique imaginaire, ce qui n'est pas bon signe.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Je viens de lire...

    Message par Ju le Dim 4 Aoû - 0:00

    Un crossover c'est un mélange entre deux séries.  Chez Marvel c'est dur à définir étant donné le nombre de héros qui en croisent d'autres...  C'est plus simple à imaginer en terme de feuilletons.  Les Experts de Las Vegas qui filent un coup de main à ceux de Miami par exemple.  Ou l'équipe de FBI porté disparu qui vient fouler les plates bandes de Esprit Criminel.

    T'as l'uchronie qui change un évènement du passé pour modifier l'histoire (L'allemagne gagne la guerre pour K.Dick par exemple). 

    Visiblement ici c'est un monde/futur alternatif pas canon.  Un What if.  Mais c'est Giro le spécialiste.
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: Je viens de lire...

    Message par Prok' le Dim 4 Aoû - 0:27

    J'ai lu Captain America Winter Soldier, enfin pleins de trucs dernièrement et je ferai un genre de mash up, mais PUTAIN, je prie pour que le film soit annulé.

    Ce que c'était nul bordel, 70% de flashback, 10% de "mon dieu ça peut pas être mon Bucky, mon meilleur ami, c'est pas possible !" après chaque flashback, 10% d'action, 200% casse couilles.

    Je comprends pas les ventes la pour le coup
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Dim 4 Aoû - 1:18

    Les films Marvel ont rarement grand chose à foutre des comics. Le prochain Avengers sera L'Age d'Ultron, dont le titre est le même qu'un comics de 2013, mais ils ont déjà annoncé qu'en fait, ils s'en foutent de l'histoire de ce dernier, ils feront leur film comme ils veulent. Alors je ne suis pas sûr qu'on puisse avoir peur ou être rassuré que tel film prennent le nom de tel comics, ça ne veut juste rien dire.

    Sinon, oui, le vieux Wolvie était très bien. Giromu m'avait tabassé contre un mur pour que je le prenne et j'ai pas regretté. ^^
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: Je viens de lire...

    Message par Prok' le Dim 4 Aoû - 7:28

    Heu si ils en ont quand même quelque chose à foutre de la base, juste qu'ils essaient vraiment de l'adapter à notre époque !
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Dim 4 Aoû - 7:47

    Mouais... Suffit de voir Iron Man 3 pour comprendre que non, vraiment, ils se torchent le cul avec.XD
    (ensuite, j'ai bien aimé Iron Man 3. Juste que ça n'a rien à voir avec les comics. 'fin, comme tu dis, y a une base qui y ressemble un peu, mais le développement n'a rien à voir donc pour ça que y a pas forcément à avoir peur de "l'adaptation" d'un comics que tu n'aimes pas, ça sera sûrement pas pareil)
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: Je viens de lire...

    Message par Prok' le Dim 4 Aoû - 12:40

    Il a quoi Iron Man 3 ? ils pouvaient pas faire le coup du vrai Mandarin
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Dim 4 Aoû - 13:08

    Et pourquoi pas ? Les Chinois n'ont jamais été une aussi grande puissance économique que ces dernières années. C'est donc si fou de mettre en face du super-héros le plus symbolique de la puissance économique américaine un symbole de l'autorité chinoise.
    Et quand bien même, ils ont décidé d'en faire un Ben Laden bis (mais alors pourquoi Mandarin ?)...
    Spoiler:
    c'était si compliqué d'en faire quand même un ennemi d'importance, plutôt que de l'employer comme un sous-fifre de ce qui semble être alors la seule personne capable d'en découdre avec Stark, c'est à dire un vrai Américain ? Ne pas avoir eu les couilles de faire du Mandarin ce qu'il est réellement, c'est presque une insulte envers les Chinois (dont j'en connais certains qui ont plutôt fait la gueule qu'autre chose de voir à quel point ce perso était tourné en ridicule.

    Mais c'est même pas tout. La période Extremis du comics a donné des facultés extra-ordinaire à Iron Man. Là, il sort juste de son trauma post-Avengers. C'était pourtant l'occasion rêvé de l'upgrader pour Avengers 2.
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: Je viens de lire...

    Message par Prok' le Dim 4 Aoû - 16:14

    Le méchant le dit de lui même pourquoi le Mandarin, il disait qu'en des temps extrêmes il faut pouvoir poser un visage sur le mal, et c'est chose faite !

    J'ai adoré cette relecture du personnage, mais je veux dire, depuis le début d'Iron Man (hors Avengers) y'a absolument 0 côté ésotérique / magique etc, le coup des bagues etc c'était franchement dépassé ils ont corrigés pour pouvoir l'adapter à des Evènements plus récents tout simplement. Y'a pas besoin de se sentir offensé Laughing
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Dim 4 Aoû - 16:43

    Le Mandarin, ça sonne chinois. Là, on a une sorte de Ben Laden. Je ne demande pas pourquoi ils mettent un personnage pour faire office de Mandarin, je demande pourquoi ils ont décidé de faire de lui le Mandarin. C'est complètement stupide. A ce tarif là, autant appeler Captain America Captain France. Ca n'a juste aucun sens (en même temps, c'est américain. La Chine, ça doit se trouver au milieu de l'Afghanistan pour eux).

    Sinon, personnellement, j'ai moi aussi kiffé le traitement du personnage que je trouve génial. Je suis pas chinois, je m'en fous pas mal, j'ai pas de fierté à avoir de ce côté là. Je trouve juste dommage que ce soit plus du à une lâcheté de la part des producteurs qui préfère taper sur des gens qui peuvent pas répondre (Iron Patriot qui fait la loi auprès de la population dans un pays arabe, genre "c'est que des sous-merde dont on a rien à foutre parce que Iron Patriot, c'est un Américain gentil et que eux, c'est que des Arabes") que plutôt de faire une bonne histoire sur le concurrent qui lui fait bien plus peur, la Chine (alors que là, au final, ça fait plus "La Chine ? Non, c'est dépassé !", vachement plus offensant).

    Mais au final, le débat portait sur le fait qu'ils en ont rien à foutre ou pas des comics pour faire leur film parce que tu craignais pour un film vis à vis du comics qui ne t'a pas plu. Le Mandarin est bien la preuve que non, ils n'en ont rien à secouer et que donc un film peut bien s'appeler Winter Soldier sans pour autant n'avoir rien à voir avec le comics du même nom, mis à part une base commune, tout comme le prochain Avengers va s'appeler Age of Ultron sans forcément avoir grand chose de commun avec le comics du même nom, excepté qu'il y aura Ultron.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Giromu le Dim 4 Aoû - 17:27

    Prok' a écrit:J'ai lu Captain America Winter Soldier, enfin pleins de trucs dernièrement et je ferai un genre de mash up, mais PUTAIN, je prie pour que le film soit annulé.

    Ce que c'était nul bordel, 70% de flashback, 10% de "mon dieu ça peut pas être mon Bucky, mon meilleur ami, c'est pas possible !" après chaque flashback, 10% d'action, 200% casse couilles.

    Je comprends pas les ventes la pour le coup

    Rhâââ. Je...Rhâââ!
    /Me s'étrangle d'indignation.
    avatar
    Sunderland
    Citoyen

    Messages : 430
    Date d'inscription : 08/11/2012

    Re: Je viens de lire...

    Message par Sunderland le Mer 14 Aoû - 14:56

    Je viens de lire...Batman The Dark Knight Returns.

     L'histoire tient assez bien dans le titre, Batou est resté en inactivité pendant une décennie en quelque sorte, et revient sur scène, vieux et croulant, alors que Gotham City est redevenu une ville empoisonné par le crime.
     Il s'agit d'un hors série je pense... Oh ! AH ! C'est ça le terme que je cherchais pour Old Man Logan ! "Hors série". Un terme aussi bête et simple qui m'a fait douter ! Bordel à cul !
     Bref, un hors série puisque notre chauve souris est vieux. Alors qu'il me semble voir de temps en temps des comics récents avec un Batman toujours en forme. Comme celui où il traverse le temps depuis les hommes de pierres en passant par les pirates etc.

     
     La couverture du livre a trooooop de la gueule.


     
     J'y ai passé globalement un très bon moment. Le style graphique est vraiment spécial et je dois avouer que j'ai eu du mal à m'y faire, tout comme A Long Halloween qui en est sa prequel. Pourtant on voit clairement que ce n'est pas "mal" dessiné, c'est vraiment la patte de Frank Miller. Il n'y a qu'à voir son Batman, tandis que d'autres lui donneront une image d'un athlète tout en muscle mais assez svelte pour logiquement le rendre agile, Miller lui donne une version un peu plus bulldog bodybuildé  :


     Bulldog bodybuildé ET croulant dans TDKR, puisqu'il a plus de la cinquantaine.

     Des fois ça donne quelque chose de très efficace et cool, surtout en ce qui concerne Bat', quand on le voit démoli mais toujours à continuer la bataille, et Joker, et même Superman. Mais les rôles stéréotypes et caricaturaux de personnages tiers ont vraiment une drôle de gueule à certains moments. On comprend que c'est pour donner une sale tronche qui colle bien à leurs personnalités, mais des fois ça ne ressemble pas à grand chose, presque du dessin d'enfant tellement c'est moche, à la limite des monsieurs patates. Pour les persos qui sont dans le décors, là ça peut être immonde. Mais je suppose que c'est le "style". 

     A un moment donné je me suis aussi dis que la mode vestimentaire/ coupe de cheveux était vraiment désuète pour le coup. Mais, je viens de lire que TDKR est paru en 1986. C'est encore loin avant que je naisse ce temps-là, et je suppose de ce que j'en sais et vu que ça explique les vêtements de toutes les couleurs et les coupes de cheveux assez drôle. La mode bozo le clown.
     
          
      Les mutants, ils ne ressemblent pas à grand chose.
     

    Mais pour le cas de Robin, c'est assez flagrant aussi. Un slip, une chemisette, des gants et bottes style pièce de théâtre robin des bois pour enfants (mais en oubliant le pantalon). Je trouve ça vite fait déviant et peu en rapport au costume de héros.

     
     En parlant de Robin (dont il est un peu hardu de savoir si c'est un garçon ou une fille) je me suis rendu compte grâce à ces comics que Batman a un côté légèrement malsain en ce qui est de se trouver un acolyte, lorsque le nouveau commissaire Yendel dépose sur le mandat d'arrêt de Batman le fait de mettre en danger un mineur.
     Je ne sais pas si Miller a voulu donner cet aspect là à Batman, en le sous entendant, ou si c'est moi qui l'ait mal interprété (même si je l'ai mal interprété, ce n'est pas forcément faux non plus, globalement). Je m'explique :

     Je ne connais pas beaucoup la saga Batman, mais j'ai lu que la plupart de ses "robins" (vu qu'il y en a eu plusieurs) sont mort, non ? Et d'ailleurs, Alfred le lui rappel je crois. Pourtant il persiste à recruter, comme si c'était un manque. Peut être en raison de sa solitude ou être proche d'un "jeune" acolyte. Et même s'il semble s'en vouloir profondément et d'une certaine manière sait que c'est une mauvais idée, dans l'histoire cela ne l'empêche pas, lors d'un moment de faiblesse où il supplie presque feu le précédent Robin d'être à ses côtés, d'embaucher une jeune fille de 13 ans qui est venu en son aide !
     On voit clairement qu'il est torturé par la mort de son ancien "petit ou bon soldat". Mais qu'il veut un être (autre qu'Alfred on dirait, plus "jeune") pour veiller sur ses arrières. Et dans le sens où F. Miller cherche à rendre le comics plus réel, en y ajoutant le facteur politique et les médias etc par exemple, comment un mec comme Batman peut accepter de mettre en danger la vie d'une gamine collégienne innocente ? Et son innocence, elle la perd dans le comic, lorsque qu'un gros tas de graisse essai de la flinguer et se retrouve finalement avec la tête explosé alors qu'il tombe des railles d'un manège. Avec gros plan sur les larmes et la terreur qu'a engendré cet incident.
     Bon, au final je ne sais pas si c'était une critique mis en place par les réalisateurs de l'oeuvre, parce qu'ils essaient dans le gros de l'histoire de valoriser Batman envers une population ingrat, bête et méchant.

     En parlant de rendre l'univers plus réel en y ajoutant des éléments scénaristiques plus logiques, je trouve que tout ce qui gravite autours des forces de l'ordre / juridique / politique est vraiment trop exagérer dans le non-réel alors que le but est de le rendre plus réaliste.
     Double Face, par exemple, est "libéré" sous ordre de deux "psychiatres". Parce que ce dernier le pense apte à reprendre sa vie dans la civilisation. Rien que là, c'est n'importe quoi. Mais c'est pire quand Double Face reprend ses actions malfaisantes et repart en prison. Pourquoi ? Parce que l'un des deux psy libère après le Joker (!!!!). Il s'agit juste un psychopathe qui a dû réaliser assez de meurtres pour qualifier le bazar de génocide. C'est courant qu'un psy se fasse berner par son propre patient. Mais de là à avoir le pouvoir total de libérer un meurtrier de masse, et récidiver, j'y crois moyen. De un, pour la stupidité d'un psychiatre "mondialement reconnu" de s'y prendre à deux fois, de deux, qu'il ait le pouvoir de permettre la libération.
      En ce qui concerne la politique, j'ai vraiment trouvé la j'ai trouvé ça oser de rendre les soviétiques aussi con. Ils perdent un lieu appelé Puerto Maltesse (je crois) contre les américains. Comment ils répondent à ça ? En envoyant une bombe nucléaire directement sur les USA... OK, je n'ai pas besoin de vous faire un topo sur les conséquences d'un tel acte. Le président lui même est juste "trop" incompétent et débile. On pourrait se dire que Bush (parce qu'il me semble être sa caricature) était un gros con incompétent, mais là, ça dépasse presque l'entendement. Il se montre à la tv est dit :

    -"Les gars, j'ai une BONNE et un MAUVAISE nouvelle... La BONNE nouvelle, c'est que les soviétiques ont retiré leur troupes du Corto Maltese... Et la MAUVAISE... eh bien, il semblerait que les russes soient très mauvais perdants... ça oui".
    Avec le sourire. Pour prévenir qu'une ogive nucléaire va s'écraser quelque part sur les USA.

     Et ce n'est qu'un exemple. Il y a trop de de passages sur-réaliste comme ça. Les politiques étant con... même dans les médias.
     Bon, j’admets qu'en 1986 ce n'était pas comme maintenant. Le mur de berlin n'était même pas encore tombé. Mais c'est prendre la situation trop à la légère.

     Contrairement au dernier film de Nolan, ici on ressent bien plus les difficultés que Bat' appréhende au sujet de son age. Il souffre dans presque toute l'histoire. Une seule confrontation le laisse rarement sans blessures. Il se fait même batte à plusieurs reprises et passe plus d'une fois à un cheveu de la mort. Par ailleurs, du fait que l'on ne sait pas bien combien de temps se passe dans chaque transition de chapitre, on est un peu perturbé. Il a beau avoir plusieurs fractures, fraichement blessé, transpercé, il se remet encore encore en route. Peut être que dans le temps c'était aisément faisable, mais pas à la cinquantaine. Alfred lui fait remarquer que c'est un brancard ambulant, alors même qu'il va se battre contre Sup'. Avec Nolan, on nous fait le topo que Bruce a un corps détruit, le cartilage à sec, et c'est avec de la technologie qu'il arrive à rester dans la course. Mais oh magie, tout ça disparait après qu'il sorte de prison du désert dans le trou du cul du monde.
     Au fait, ça lui fait quel age à Alfred ? Il n'était pas tout jeune lorsqu'il a élevé Bruce. Et là on se demande comment il fait pour garder le rythme. L'enfoiré de Bat' semble le faire trimer sans vacances ni jours de repos.

     Ah oui, et le versus avec Superman. Bien réalisé. Mais c'était grandement du symbolique. Raison pour laquelle Sup' s'emmerde à y aller mano a mano. Faut pas se leurrer, il aurait pu défoncer Batou de pleins d'autres manières s'il y était allé méchamment. Comme, le zieuter de sa vision laser de loins, ou lui balancer un immeuble sur le coin de la gueule.

     Après bien sûr il y a des incohérences qui ficheraient un passage en l'air s'ils n'y étaient pas. Comme dans le manège. On distribue des poupées explosives aux passants dans les véhicules de manège, les passants voient que ces machins explosent, mais le père va pas avoir l'idée de virer la peluche des bras de son fils. Faut attendre que Robin grimpe sur le bazar en marche et lui enlève d'elle même. 


    ...
     Je suis en train de réalisé que je critique beaucoup alors que j'ai assez bien aimé... ummm...
     
     Bon, je ne sais pas si je vais me lire la suite. Le titre m'échappe. Mais à titre d'info pour les Cinéphiles, il se trouve que ce livre devrait être la base de la prochaine aventure de Batman au ciné. A savoir Batman vs Superman.
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Baxter le Mer 14 Aoû - 22:57

    Pour le fight Batman/Sup'
    Spoiler:
    j'ai aussi beaucoup aimé le côté fanfaroneur de Batou, genre il monte tout un plan avec une armure pour se battre à arme égale contre Sup' (qui démontre rapidement que la seule chose qui sauve Batou, c'est que Sup' n'a vraiment pas envie de lui faire de mal) pour  lui sortir... un vieux morceau de kryptonite sur une flèche tirée par Green Arrow... Et après, il sort à Sup' "Souviens toi du jour où un simple humain t'as mis le genou à terre !"... Alors déjà, vous étiez au moins deux. Mais en plus, avec un morceau de kryptonite, même une gamine de 6 ans le met à terre le Sup', et sans armure. Batou dans ce combat a juste démontré qu'il aimé se mettre en difficulté pour rien. Il aurait pu sortir la kryptonite d'entrée de jeu, il se serait moins emmerdé.
    Mais bon, pareil, ça se critique facilement mais c'était une très bonne BD.^^
    avatar
    Moira
    Citoyen

    Féminin Taureau Messages : 484
    Date d'inscription : 11/07/2011
    Age : 32

    Re: Je viens de lire...

    Message par Moira le Mar 20 Aoû - 7:51

    Mouais. Pas entièrement d'accord avec vous sur ce coup-là, hein.

    Alors, déjà, pour répondre sur le perso d'Alfred, on peut imaginer (simple déduction) qu'il a la quarantaine lorsque les parents de Batou sont assassinés, soit lorsqu'il a onze ans. Donc, logiquement, quand Batou atteint 50~55 ans, Alfred en a en gros 80~85. Et pour ce qui explique sa relative bonne santé pour son âge, il faut se rappeler quand même que c'est un ancien agent secret, qu'il a donc un certain entraînement physique, et qu'en toute logique, on peut supposer qu'il n'a jamais arrêté de faire un peu de sport pour s'entretenir.

    Ensuite, concernant le psy qui libère Double-face et Joker... Il faut quand même se rappeler qu'on est à Gotham ! La ville qui contient le plus de psychopathes au monde ! Donc un de moins ou de plus, c'est pas si incohérent que ça ! Double-face est censé être soigné, puisqu'il n'est plus affligé par son physique, et qu'il semble aller mieux. De plus, il faut se souvenir que c'est Batou qui a payé pour sa thérapie, et qu'il s'agit quand même de son ami. Il aura peut-être un peu poussé au cul du médecin, qui sait ? (En tant que Bruce Wayne, hein, puisque le doc n'aime pas trop Batou.) Et pour le Joker, si ça se passe une vingtaine d'années (je ne sais plus, faudrait que je le relise/revoie) ou même rien qu'une dizaine d'années après les derniers gros évènements marquants, et qu'il est resté en catatonie tout ce temps, le docteur n'a peut-être tout simplement pas idée d'à quel point ce perso est vicieux. Prenons exemple sur la réalité : combien de criminels de guerre Nazis se sont vus relâchés du fait de leur grand âge, en attendant leur procès ? "Oui mais il est vieux, blabla, dignité humaine, blabla". Dites ça aux gens qu'ils ont torturé, bordel !... Enfin bref, tout ça pour dire que ça me paraît pas si irréaliste que ça, à moi.

    Là où il devrait s'inquiéter, c'est que Jack Napier redemande à être maquillé et redevient ainsi le Joker...

    Et puis le psy pose quand même une réfexion intéressante : en effet, est-ce que Batou est si innocent que ça ? Est-ce que ce n'est pas le fait qu'il surveille les rues de Gotham qui a fait augmenter la criminalité, parce que les méchants veulent sa peau en particulier ? Est-ce que Batou est aussi sain d'esprit qu'il le faudrait pour être du côté des "gentils" ?... Parce que bon, perso, je considère Batou comme aussi taré que le Joker, et on le ressent bien à la fois dans le comic et dans l'anime. Même si c'est complètement dans un autre genre. Batou est plus que névrosé, hein, il est sociopathe avec une grosse tendance paranoïaque et un bon terrain dépressif. Et, précisément, le fait que l'inactivité le rende presque fou, c'est pas rien, et ça explique aussi en partie pourquoi il met en danger la vie d'une jeune femme de (13 ans, vraiment ? Me souviens plus) qui veut devenir le nouveau Robin, tout simplement parce qu'il est obnubilé par sa mission (veiller sur Gotham et enfermer les méchants à Arkham) et que Batman sans Robin, ça n'est pas tout à fait Batman.

    D'ailleurs, on sent que quelque chose est brisé,
    Spoiler:
    parce que, il me semble en tout cas me souvenir que, à un moment donné, il tue l'un des mutants. Alors que Batou a pour principe de ne JAMAIS tuer. Et que je pense que cette décision fait partie des éléments qui ont empêché tout ce temps Bruce Wayne de virer psychotique.

    Concernant la caricature de président, bah, justement, non, c'est pas prendre les choses à la légère, c'est une grosse caricature de ce qui s'est passé pendant et après la guerre froide, non ?! Moi je le vois comme une bonne grosse part d'auto-dérision pour les U.S.A., confirmée par Superman, justement ! Le "bon petit soldat", c'est bien lui ! Prêt à sacrifier des gens pourvu que les U.S.A. gagnent ! Prêt à exécuter tous les ordres, parce qu'il est avant tout inféodé à la Maison Blanche ! Je supporte pas ce type.

    Donc que Batman décide de lui donner une bonne leçon, non pas en essayant de le vaincre (ça, il le sait pertinemment qu'il ne le pourrait pas, et de toute façon il ne le voudrait pas, c'est p'têt' pas son meilleur ami, mais c'est certainement pas un ennemi non plus), mais juste en lui rappelant qu'il a des points faibles, et qu'il PEUT perdre une bataille. Même face à un "simple" humain, juste un peu plus équipé que les autres. Et il ne s'est jamais caché que c'est bien la kryptonite qui lui donne cet avantage, le Batou, hein. Justement, il a eu assez de flair pour s'en procurer, manière de dire "me fais pas trop chier, sinon tu sais ce qui t'attend".

    Hum. Bon... Pardon. Me suis un peu emportée.
    avatar
    Sunderland
    Citoyen

    Messages : 430
    Date d'inscription : 08/11/2012

    Re: Je viens de lire...

    Message par Sunderland le Mar 20 Aoû - 21:22

    Avoir un nombre important de psychopathes dans une ville ne justifie pas le fait d'en remettre en liberté. Pour le cas de Double Face, c'est encore acceptable, surtout s'il on prend en compte l'argent et le soutient de Bruce. Il était auparavant un chic type qui aidait à rendre justice, et c'est une tournure d'événements qui l'a poussé à se plonger dans la folie de son double sombre.
    Néanmoins, c'est différent au sujet du Joker. Lui aussi est en quelque sorte une victime lorsque l'on apprend son passé. Mais il est à un niveau de démence, d'une certaine manière, supérieur. Tu prends l'exemple des nazis que l'on a remis en liberté, soit, mais ils n'ont pas récidivé à la manière du Joker que je sache. Lui, il s'est évadé à plusieurs reprises et en général il y avait un quota de morts à chaque fois. Et pas seulement pour le fric, comme pouvait agir Double Face (même s'il avait aussi son trip de justice meurtrière), mais par plaisir.
    Et dans le sens où les médias ont montré à plusieurs reprises les exactions du Joker, tel les mutilations, meurtres et l'usage de son gaz hilarant (avec un total de victime de 400 dans le comics, si je ne me trompe pas), le psychiatre a toutes les infos pour comprendre que le Joker est irrécupérablement dangereux et vicieux.
    Aussi tu parles de l'influence de Batou sur les fous comme l'explique le psy, mais alors il y a incohérence. Si son hypothèse s'avère exacte (au psy), au sujet du fait que Batman influence et pousse certains détraqués dans leur vice, pourquoi dans ce cas libéré le Joker à ce moment-ci ? 
    Pour deux raisons c'est incohérent  :

    1/ Ce dernier se réveillant de sa catatonie alors même que la Dark Knight revient sur le devant de la scène, ce qui n'est pas une coïncidence.
    2/ Si Bat' influence autant le Joker, alors il est incohérent de le relâcher dans un endroit où Batman peut l'atteindre : en liberté dans Gotham. D'ailleurs il dit lui même que se serait problématique si il entrait en contact avec lui si je me souviens bien.

    Sans se baser sur aucune analyse psychologique, ça n'est même pas cohérent, et en se basant sur sa propre hypothèse, c'est illogique. 

    Autre point à prendre en compte; le laps de temps entre la libération du Jok' et son réveil est très court. Du moins c'est la sensation que j'ai eu. Il n'y a pas une chronologie indiquant combien de jours / semaines il est question dans TDKR, mais on peut avoir une idée du temps en fonction de Batman, qui toujours en piteux état depuis son dernier combat se remet en selle. En gros, le psy décide de la libération en quelques mois à peine.
     
    Par ailleurs, si on se fit à cette idée que Batman, tout son symbole et son rôle, appâte et pousse les délinquants à outrepasser les  limites, d'une certaine manière c'est vrai. Mais dans le bouquin, c'est peut être exclusivement le cas du Joker. Et éventuellement le boss des mutants. Les autres, les ùalfaiteurs lambda, il arrive à leur insuffler la peur pour les garder à bonne distance.

    Après, je suis d'accord avec toi, Batman est lui même atteint d'une certaine folie, lui et son obsession de sa guerre contre le mal, contre le crime.  Ca a beau être mis en avant, dans un univers tel que celui-ci, on nous montre qu'il a en fait raison (c'est lui qui résout le mal dans l'opus d'après, au final). 
    Mais ça n'empêche pas qu'il déconne quand il prend une collégienne de 13 ans comme Robin (dans la suite que je parlerai peut être plus tard, The Dark Knight Strikes Back, elle n'a que 16 ans). On voit qu'il désire ce genre de partenaire, il l'implore. MAIS faut pas oublier que même s'il a pris sous son coude les autres Robin qui ont eu un destin funèbre pour presque la totalité, il avait une raison qui le poussait à ça. Le premier, je crois, avait aussi eu ses parents assassinés par exemple. Là, il a pris sous son aile une pauv' gamine en culotte et costume de robin des bois qui s'est dangereusement lancé sur une brute, et qui s'est lancé comme héroïne après avoir été séduite par Bat' quand il l'avait secouru précédemment. Elle, elle avait une famille, des études, des ami(e)s (du moins elle avait une amie)... Juste une fan-girl quoi ! 
    Et il aurait très bien pu se dégoter un autre robin. Quand bien même il était poussé à bout, à la fin il commande bien une armé de jeunes cons. 
    Que cela soit Alfred, ou plus tard d'autres super-héros, ils le critiquent à ce niveau. Il usera de l'excuse, quand guerre même les jeunes sont touché. Mais à ce moment donné, il n'était même pas question d'armé, il était dans un genre de sale fantasme je crois.

    Et à mon avis, il s'agit-là, probablement, d'un vice. Il semblait conscient du danger de recruter un Robin, déprimé de la mort du dernier. Mais il s'est lancé tenter quand le hasard lui en a apporté  un nouveau (il me semble même qu'il pensait rêver).

    Sinon, je ne crois pas qu'il ait tué de mutants...
    spoil de TDKR et TDKSB:
    Il passe à tabac le chef mutant, le Joker se suicide, les fan de Batman donnent des punitions corporelles punitives aux faibles et truands, avant que Batou n'arrive à leur rencontre ils avaient décidé de purifier Gotham en tuant un sacré nombre de gens, et dans la suite de TDKR l'un d'eux se met à tuer pleins de gardes, mais le Batman ne tue personne normalement... sinon le comissaire Yendel aurait pris des mesures drastiques plus tôt, puisque qu'elle les a prises lorsqu'elle a soupçonné que le DK était le coupable de la mort du Joker, son premier meurtre

    Et finalement, je pense vraiment que le président est une caricature très poussé de Bush (je pense à Bush puisque celui du comics fait référence à la vie qu'il avait dans un ranch quand il était jeune). Pas forcément dans ses décisions, mais dans sa manière d'agir beaucoup trop désinvolte.
    Tu n'annonces pas, en tant que Président, à tous les USA via Tv, qu'ils risquent de crever pour la plupart parce que les Russes envoient un missile nucléaire, ET CECI en le "sous entendant" (car en fait il ne le dit même pas en clair et net) comme quoi les Russes sont "mauvais perdants" et avec un foutu sourire, le tout en combi anti radiation ! 
    Quand je parlais de prendre la situation trop à la légère, je veux dire par là, rendre les actions trop "bidons", simpliste, irréelles. Un président serait trop con pour agir ainsi. Et les soviets qui envoient une frappe nucléaire pour avoir perdu une putain d'ile alors qu'ils risquent eux-même un retour de battons (un des axes principaux de la guerre froide).
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Je viens de lire...

    Message par Giromu le Ven 8 Nov - 18:24

    Lucika Lucika tome 1 chez Ki oon lu.

    Du Yoshitoshi Abe en Français...En grand fan, je me suis jeté dessus. ça m'a fait penser à du Yotsuba (Kurokawa) mâtiné de Roji! (aussi chez Ki oon).
    On y suit les aventures de Lucika, qui imagine plein de choses à partir de la vie de tous les jours.
    Ce sont des saynètes, un peu comme Yotsuba.
    Graphiquement, c'est du très beau lui, plein de belles trouvailles graphiques (Lucika a vraiment une imagination un peu trop développée par moments et nous voyons ses illusions avec elle...), avec une ambiance enfantine pleine d'imagination et une petite héroïne à l'imagination dévorante.
    Ajoutons que c'est tout en couleur!

    Vivement le tome 2 début décembre!!!




    Contenu sponsorisé

    Re: Je viens de lire...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 23:24