Le point de divergence : Toutankhamon ne meurt pas suite
aux blessures à la jambe (maladie des os) causant le paludisme. Il
continue donc à régner quelques années.

- Toutankhamon continue le programme de restauration du culte d'Amon et abandonne progressivement le culte d'Aton.
- Il réussit à avoir des enfants viables avec son épouse Ankhesenamon. Aÿ et Horemheb râlent dans l'ombre.
- Sur les conseils d'Horemheb, le pharaon renforce l'armée pour mieux défendre les possessions de la côte du Proche-Orient.
- Aÿ meurt de vieillesse. Horemheb, son rival, jubile secrètement.
- Le pharaon a le malheur de perdre ses enfants.
- Il designe implicitement Horemheb comme son successeur.
- De santé fragile, il meurt âgé d'une trentaine d'années.
- Horemheb lui succède.


Résultat : Aÿ ne règnera pas. En revanche, rien ou presque ne
changera pour Horemheb qui s'attribue la gloire d'avoir succédé au
pharaon Aménophis III, effaçant ainsi les règnes d'Akhenaton et de
Toutankhamon. Prendra ensuite normalement la dynastie des Ramessides
avec Ramsès Ier. Non, les conséquences seront beaucoup plus lointaines.

Le 26 novembre 1922, Howard Carter commence à percer un trou du mur de l'entrée du tombeau supposé d'un pharaon.

Lord Carnavon commence à s'impatienter :
- Dites quelque chose, parlez, je vous en supplie. Que voyez-vous ?

Carter se retourne. Il est pâle. Sa voix est rauque :
- Il... Il n'y... a rien.
- Alors mon cher. Ne me faites pas mariner, monsieur.
- Monsieur, je suppose que ce n'est que le corridor. Nous pourrions avoir des surprises dans une autre salle.
- Espérons le, mon cher.

Le jour suivant, après avoir nettoyé le corridor qui est jonché de
débris, Howard Carter fait à nouveau une percée dans un autre mur. Les
mains tremblantes, il pratiqua une petite brèche dans la porte en haut
et à gauche. Il y introduit une tige d'acier qui ne rencontra que le
vide et ils allument des bougies pour savoir si l'air était toxique.
Puis élargissant la brèche, il éclaira l'autre côté de la porte afin de
savoir ce qui s'y trouverait. Lord Carnarvon, lady Evelyn et Callender
se tenaient derrière lui, fiévreux, attendant le verdict.

D'abord il ne distingua rien, car le courant d'air chaud faisait
vaciller la bougie, puis ses yeux s'accoutumèrent à la lumière et
lentement les objets qui étaient dans la chambre sortirent de l'ombre ;
il y avait des momies étranges, des cercueils en bois et partout des
débris. Pendant un moment, qui parut à ses compagnons une éternité, il
demeura muet, paralysé par la stupeur ; quand lord Carnarvon, incapable
d'attendre plus longtemps, lui demanda anxieusement :
— Voyez-vous quelque chose ?

Il ne put que balbutier :
- Rien que de la merde.

Silence de mort.

De fait, ils ne découvrirent qu'une cachette avec ses momies d'animaux,
des débris de poterie, des cercueils en bois. Rien de bien palpitant
pour qui veut découvrir de l'or "partout". Toutankhamon a simplement été
inhumé dans son véritable tombeau, qui est celle d'Aÿ dans notre monde.
Les pilleurs sont "joyeusement" passés par là de sorte qu'il n'y a plus
rien là-dedans.

Howard Carter ne devient qu'un égyptologue parmi d'autres dont l'un des
mérites est d'avoir découvert une cachette encombrée de "bric-à-brac".
Il tombe dans un oubli relatif. La seule belle découverte ne sera faite
que plus tard, en 1940. Cette année, un français du nom de Pierre Montet
a découverte une tombe intacte du pharaon Psousennès Ier (-1032-991) à
Tanis, avec une accumulation de richesses en or dont le masque mortuaire
en or. Malgré la guerre, Pierre Montet deviendra un égyptologue très
célèbre, reléguant définitivement dans l'anonymat Howard Carter.

Pas de paludisme, pas d'Howard Carter. Un moustique vous manque et tout est dépeuplé dans la tombe de Toutankhamon.

Pour le récit uchronique de la découverte de la "cachette", je me suis inspiré du lien suivant : http://www.histoire-en-questions.fr/...ionbreche.html