Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Mass Effect 3

    Partagez
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Mass Effect 3

    Message par Ju le Ven 9 Mar - 20:31

    Je subodore que plus d'un forumeux va vouloir finir la trilogie (en attendant qu'elle devienne une tetralogie ou pire). Je créée donc un espace de discussion dédié afin de ne pas noyer le topic "Jeux du moment."

    Première info -déjà glissée dans l'ancien topic utilisé- : Si comme moi vous n'avez plus vos anciennes sauvegardes il est tout à fait possible de quand même créer un personnage ayant fait les choix des opus précédents. Pas directement dans le jeu mais en important une sauvegarde d'une tierce personne. Il existe un site dédié (en anglais mais sans impact sur l'utilisation de la sauvegarde en français) : www.masseffect2saves.com/ Vous pouvez y trouver les sauvegardes classées par sexe et alignement. Ensuite elles sont "rangées" les unes à la suite des autres et vous n'avez qu'à chercher celle dont les choix vous conviennent (romances, équipiers survivants, etc). Le jeu intègrera alors ""vos"" choix, nom et origine. Vous restez libres de modifier l'apparence et la classe de Shepard.

    Le site a aussi un versant dédié aux "shepard's heads". Si l'une d'elle vous intéresse vous n'avez qu'à recopier le code de création fourni directement dans le jeu. Comme les importations de sauvegarde, l'import de codes de création bug et ne fonctionne qu'en partie (bravo les développeurs... Dans un jeu basé sur la continuité d'un perso, c'est du propre...). Vous devrez donc corriger les manquements. Personnellement la Shepard de la sauvegarde n'est pas passée du tout. J'ai repris un code de création et j'ai du corriger des détails du visage. Elle ressemble en gros à ça même s'il me semble avoir changé un ou deux détails après avoir copié le code : 743.3FI.M11.F9J.EF1.65Q.1Q1.111.C96.6I3.2G5.96A Désolée, les screen shots ne fonctionnent pas (écran noir) et je ne vais pas me battre avec des logiciels tiers.

    J'ai donc pu finalement commencer le jeu ayant trouvé grosso modo les choix fait par le passé (Full parangon, Ashley vivante, Wrex aussi, tout le monde sauvé de la mission suicide etc. J'ai seulement perdu la romance avec Kelly je crois).

    Premier ressenti : Quand j'ai vu que le jeu laissait le choix entre mode action et rpg j'ai fait un bond (je ne me suis pas spoilée avec la presse). Passe encore pour le mode "cinéma" et ses cinématiques sans choix mais les deux autres possibilités indiquent bien un étalement de combats à venir car il en faut bien pour ceux qui choisissent le pendant action du titre :/ De fait, j'ai joué deux ou trois heures et on retrouve l'aspect avancer d'arène en arène qu'avait apporté le second opus. J'apprécie très moyennement. D'autant plus que choisir de jouer en mode rpg n'apporte pas grand chose de plus. Plus moyen de parler avec ses coéquipiers en exploration et seuls les PNJ "importants" parlent dans la Citadelle. Les persos sont des forteresses ambulantes sur lesquelles ont peut "greffer" des armes partout et tout ce qu'il y a à ramasser (armes, munitions, matos, messages,...) est disposé de manière à pratiquement devoir marcher dessus. Je ne sais pas ce qu'il en sera par la suite mais actuellement le jeu est d'une facilité déconcertante (avant dernier mode je crois) avec des armes qui font mouche et des pouvoirs ULTRA puissants. Limite risible.

    Mais tout n'est pas mauvais. C'est relativement dynamique (on sent qu'on aura pas le temps de s'ennuyer), c'est cinématographique (on aime ou pas mais c'est plus palpitant que de coincer son véhicule au fond d'un ravin comme dans le un) et surtout je joue au casque pour ne pas déranger mes wookiees et la musique est bien dynamique et colle à l'action sans arrêt. Y a un orchestre philarmonique dans l'écran !

    Bref, à suivre. Dans l'ensemble je suis partagée entre le fait qu'actuellement le jeu lui-même ne m'emballe pas des masses (pif paf) et le grand plaisir de retrouver des persos connus qu'on attendait depuis le dernier opus. A ce propos
    Spoiler:
    Ashley
    a subi un gros méchant lifting.
    Spoiler:
    Elle est passée de Marines façon Michelle Rodriguez à Pouffe Armée. C'est... bizarre.
    avatar
    Koma
    Sonic youth

    Masculin Lion Messages : 434
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Mass Effect 3

    Message par Koma le Ven 9 Mar - 22:14

    "J'aime".

    J'ai toujours pas commencé le premier opus mais le topic déchire.

    Ma grande question sur la trilogie Mass Effect, c'est qu'à force de lire que le gameplay change énormément d'un opus à un autre, l'histoire vaut elle le coup ? Je veux dire pas que le scénar en lui même, mais le monde créé avec et la liberté rôliste du gameplay qui devrait y être liée.

    Les premiers visuels oldskool (les armures, la gueule de Shepard) m'avaient à l'époque laissé assez froid et j'ai jamais pris vraiment le temps de me pencher sur le jeu. J'ai suivi son histoire et son succès intersidéral comme tout le monde, mais je ne me suis jamais penché sur les discussions sur son univers pour ne pas me spoilier.

    Oh bien sûr ça se fera, vu le phénomène que ça reste dans le jeu vidéo je ferai la trilogie. Mais pour le moment, le premier traîne toujours dans mon armoire car je n'ai jamais entendu ou lu quelque chose qui réveillerait une lueur dans l'idée d'insérer la galette dans mon lecteur. C'est idiot car c'est juste de la flemme mais je sais pas, c'est comme ça... comment vous a marqué le jeu finalement, vous les premiers joueurs ? Smile


    _________________
    Gamalive, la culture du jeu vidéo (avec des infos partiales et des rédacteurs bêtes et méchants)
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Ven 9 Mar - 23:38

    Chaque épisode a vraiment des points positifs et négatifs qui lui sont propres. Pour le premier tu as vraiment un monde très complet où tu passes ton temps à lire des codex pour en savoir plus et à découvrir toutes les races de la galaxies. L'histoire tient la route et la possibilité des romances et de l'alignement ne font qu'ajouter du sel. L'impact est limité mais les dialogues changent vraiment et ça c'est sympa. Au rayon point négatif tu as la multitude de planètes à explorer qui contiennent toutes un ou deux batiments tous rigoureusement identiques. Ca va une fois, ça va cinq fois, après ça tape sur les nerfs (un peu). Tu te balades partout pour des mini-quetes pas toujours excitantes mais certaines sortent du lot sans prévenir et sont vraiment sympa à suivre.

    Je ne peux que te dire que j'ai pu finir le jeu alors qu'il en faut beaucoup que ce soit le cas. Je lache en cours de route 98% du temps. Mmh, je peux ajouter aussi que tu devrais lancer le jeu car le niveau d'immersion est assez rapide. Si tu accroches à l'intro tu devrais accrocher au reste à mon humble avis Wink

    Le deux c'était vraiment l'amour vache. Beaucoup de monde a ralé sur une perte sèche de l'aspect rpg avec une interface de gestion des armes et des pouvoirs rachitique. Elle n'était pas extraordinaire dans le un (l'aspect rpg était surtout dans les dialogues) mais elle est vraiment devenue famélique dans le second opus. Par contre le titre propose pas mal de recrues à aller chercher avec chaque fois une quete à la clé et donc de nouveaux kilomètres de dialogues. Si on apprécie cet aspect là du jeu (et c'est mon préféré de loin) c'est juste bingo ! Retrouver nos acolytes du premier jeu était un vrai plaisir aussi d'autant plus qu'ils gagnent en épaisseur. Mais il y avait l'attente de la sortie du jeu qui y était pour beaucoup. J'imagine que les faire à la suite diminue grandement l'aspect passionnel. Un peu comme quelqu'un qui découvrirait la trilogie du SDA de Peter Jackson maintenant ou qui lirait tous les Harry Potter d'un coup.
    Le second volet fait la part belle à l'action et je pestais un peu à l'époque. Mais je suis bien obligée d'accepter que j'en garde de bons souvenirs et que ne plus devoir explorer chaque caillou avec le Mako était un soulagement. Par contre le scan à faire de chaque monde avec l'envoi de sondes récoltrices c'était juste une punition :/

    Du très bon et du décevant donc.

    Le troisième enfin est prometteur (ça n'a pas l'air d'etre un mauvais jeu j'entends) avec ses propres défauts. La gestion armes/pouvoirs n'a pas été améliorées grandement, les escarmouches se succèdent toujours dans des couloirs de bases mais j'attends d'en voir plus pour porter un jugement définitif. Je viens encore de recroiser deux ou trois anciens personnages et rien que ça ça fait GRANDEMENT plaisir meme si ce sont des seconds couteaux. Par contre, au niveau crainte, le Normandy est trois fois plus grand que la portion visitable de la Citadelle et les PNJ sont tous devenus muets. Avant on avait un monde hyper-vivant avec des conversations à écouter partout. Maintenant ils sont tous muets et immobiles ou presque et les développeurs ont tenté de camoufler ça avec des annonces sonores histoire d'entendre autre chose que les touches du clavier. C'est triste et surtout ça saute aux yeux ! (Enfin aux oreilles). De meme avec nos propres coéquipiers: C'était un vrai plaisir de choisir qui nous accompagnait à chaque mission pour entendre les observations débiles et les railleries de nos amis (Il y a, sans exagérer, des dizaines de répliques cultes dans les deux premiers jeux). Pour ce que j'en ai vu jusqu'ici ils sont mutiques.

    A voir aussi ce que va donner les à cotés: L'exploration en Mako du un avait laissé la place à la gestion des ressources dans le deux avec le scan de chaque planète à faire. Maintenant il faut visiblement gérer "l'effort de guerre" histoire de ne pas se retrouver le bec dans l'eau à la fin. Je découvre à peine.
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: Mass Effect 3

    Message par Prok' le Sam 10 Mar - 11:34

    j'dois l'acheter aujourd'hui mais j'ai de grosses craintes :/

    Apparement la touche espace est utilisée pour tout et faut également jouer en multi pour faire monter les war assets afin d'avoir la meilleure fin possible ... et les boss sont foirés car ils font des attaques "random" qui à priori one shot presque, ça m'a l'air un peu abusé -_-
    avatar
    Koma
    Sonic youth

    Masculin Lion Messages : 434
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Mass Effect 3

    Message par Koma le Sam 10 Mar - 16:04

    Julie, merci pour tes notes sur les 3 opus. Tu m'as pleinement convaincu, et à te lire, j'ai très envie de renfoncer la galette dans la console t de reprendre tout de suite le premier.

    Mais comme je me connais, le commencer maintenant va m'obliger à racheter le 2 et le 3 dans un mois, et si je joue je ne serai jamais présent à la soirée de ce soir prévu par un pote.. donc on va éviter.

    Mais je me fais des petites notes avec vos remarques Very Happy !


    _________________
    Gamalive, la culture du jeu vidéo (avec des infos partiales et des rédacteurs bêtes et méchants)
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Sam 10 Mar - 17:05

    Prokos: Effectivement la barre espace sert de touche action: Se mettre à couvert, sauter (uniquement quand le jeu le permet), ouvrir une porte, parler, ramasser etc. Ça c'est pas trop choquant, il y a toujours une touche action dans les jeux et que ce soit "espace" en lieu et place de "e" ou "f" ça change pas grand chose. La pause active, les pouvoirs, le changement d'armes se font avec d'autres touches dédiées.

    Par contre si ne pas jouer en multi empêche d'avoir la meilleure fin je vais être TRÈS colère.

    Koma: Comme je disais, le début du premier jeu fait un bon test d'après mes souvenirs. Si tu n'es pas immergé à ce moment là je doute que tu le sois plus loin.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Dim 11 Mar - 5:12

    Booon. Le potentiel du titre est en train de se révéler avec 6-10 heures de jeu !

    La Citadelle ouvre plus de portes et si les 9/10 des PNJ's sont toujours muets ceux qui parlent (entre eux, pas à vous) aident pas mal à l'immersion. Séparations dues à la guerre, profit financier, aventure amoureuse, drames personnels, ... Chaque fois que l'on passe à côté d'eux après un changement de zone ils content la suite et on ne peut pas s'empêcher d'écouter cet ingénieur en partance pour le front qui ment à sa civile de femme en disant qu'il ne sera pas exposé aux tirs ou encore cette femme et son amant(e) Asari qui discutent de la meilleure façon d'annoncer une rupture au mari. Attention, de prêter l'oreille car certaines écoutes indiscrètes créent automatiquement des entrées dans le Codex qui sont autant de missions secondaires servant à gagner du matériel pour l'effort de guerre (ma jauge ne décolle pas d'ailleurs, les craintes de Prokos semblent se confirmer :/).

    Les missions secondaires sont assez sympa car elles n'ont pas été négligées par rapport à celles de la trame principale et les scénaristes se sont arrangées pour qu'elles soient d'ailleurs logiquement intégrées à l'histoire. Le contexte ne change pas d'un coup parce que vous avez accepté de rendre un service à quelqu'un, repoussant à plus tard la prise en charge de l'avenir de la galaxie. Non. Les forces en présence ou le but de la mission ou encore la personne à son origine sont toujours liées de près ou de loin à la menace des Moissonneurs qui sont en train de faire leur génocide pépère.

    Jusqu'à présent j'ai rencontré pas mal de personnages tant principaux que secondaires des deux premiers épisodes et c'est ce qui fait le plus plaisir ! Petit aperçu en spoil (que des noms, pas leurs rôles Wink )

    Spoiler:
    - Les amiraux Anderson et Hackett
    - Ashley, sauvée au détriment d'Alenko
    - Thrane, l'assasin Grell de l'équipe dans ME2
    - Miranda, la pin-up de Cerberus et co-leader de notre team dans ME2
    - Liara, qu'on ne présente plus...
    - Le docteur Chakwas, qui régnait sur l'infirmerie du Normandy
    - Joker et IDA bien entendu
    - Le général Turien alcoolique de l'Antre de Choras dans ME1
    - Le soldat Galarien qui a un rôle de second couteau intéressant sur Virmire par le passé
    - Wrex, qui a survécu à notre altercation du premier volet
    - Udina, le diplomate humain ambitieux
    - Garrus, qu'on ne présente plus non plus...
    - Le baron du crime Asari Aria de ME2 (et les leaders des trois clans ? Je ne sais plus si ce sont eux qu'on voit ou juste leurs sbires)
    - Jack, notre biotique psychotique de l'opus précédent
    - Un autre biotique de ME2 dont j'ai oublié le nom et que j'ai choisi de ne pas tuer me semble-t-il
    - Au moins un perso secondaire du premier opus qui trainait dans une quête de trafic d'arme
    - Le chef de la sécurité, Bailey, à la Citadelle (en tout cas il me semble que c'est un second couteau déjà vu)
    - Mordin, le galarien intello
    - La journaliste de ME1 ou ME2 (ou des deux ?), qu'on peut envoyer à la merde si elle nous les gonfle
    - Les deux ingénieurs du Normandy version Cerberus
    - Kelly, notre assistance lesbienne sexy romançable dans le second volet
    - La barmaid d'Illium de ME2 liée à Liara

    J'en oublie certainement des secondaires et les missions qui s'annoncent (ça commence à pleuvoir) me font penser à au moins trois ou quatre personnes à revoir héhé.

    Niveau immersion par rapport aux choix des précédents volets je ne sais pas trop ce qu'il en est. Liara fait mention à notre romance mais ça s'arrête là. Kelly fait à peine de même (et au passage sa remplaçante dans le Normandy est juste... heu... miam !). Je sors d'une mission qui concerne le génophage et me dirige vers une autre qui concerne les Rachni. Si ça fait évidemment plaisir de retrouver des points décisionnels clés du passé je suis dubitative quant à la prise en compte des choix. Explication en spoil avec le génophage:
    Spoiler:

    Dans la sauvegarde choisie la Shepard du joueur a fait le même choix que moi dans ME2: Garder les infos sur le traitement anti-génophage. Mais, dans ME3, au moment d'en parler avec Mordin il dit que les données étaient abimées et qu'il doit encore faire des recherches à base de tissus vivants. Comme si le choix dans le 2 importait peu et qu'il allait pouvoir créer le traitement quoi qu'il en soit. Hum. Par contre la mission se passe avec Wrex que je n'avais pas pu tuer dans ME1. J'imagine que si ça avait été le cas le jeu m'aurait représenté Grunt à sa place.

    En tout les cas je suis désormais satisfaite du niveau d'immersion. Les quêtes importantes, même si elles se résument toujours à passer d'escarmouche en escarmouche pratiquement, laissent suffisamment la part belle au blabla pour me faire plaisir.

    Sans compter les petits changements qui font plaisir comme celui concernant I.D.A. :
    Spoiler:
    Qui s'installe en partie dans un vrai corps super sexe et qu'on peut donc choisir comme allié sur le terrain.

    Pas encore de véritable phrase culte à noter mais le niveau vient quand même de monter d'un sérieux cran après les retrouvailles avec deux anciens personnages habitués aux dialogues corcés hihi.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Lun 12 Mar - 0:25

    Ok. Epic.

    Y a meme une petite larme qui ne demande qu'à couler. No
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Lun 12 Mar - 2:55

    Non mais double post obligé là. Fonce Prok'.

    J'en suis à 18 heures de jeu et c'est comme s'il s'en était passé 5. Le jeu n'est pas exempt de défaut (il y a au moins un bug qui empeche de finir une mission secondaire d'après moi et je regrette les mono/dialogues de nos équipiers en mission. Ils sont pour ainsi dire muets. Meme si ça renforce le coté "danger imminent" les tonnes de remarques de Garrus, Wrex et Liara manquent assez) mais pour le reste c'est du tout bon. Les missions les plus importantes -qui comprennent tant des "principales" que certaines "secondaires"- sont bien scénarisées et se déroulent dans des décors bien travaillés qu'on ne peut pas s'empecher de regarder quitte à s'arreter entre deux escarmouches. BaX' confirmera surement.

    Mais surtout ils ont du faire appel à de très bons scénaristes parce qu'il y a juste zéro temps mort ! Je ne veux pas dire qu'il y a de l'action non stop mais que tu es immergé non stop. Dans les deux premiers c'était vacances entre chaque mission, tu n'étais plus sollicité par le contexte général et tu te contentais de faire pour la xème fois le tour du Normandy et de la Citadelle afin de mettre à jour toutes les relations. Ici le contexte ne te lache jamais ! A peine une mission est terminée qu'un Amiral te parle en "video-conférence" ou qu'un allié du moment te sollicite dans le vaisseau, lui-meme ou via Taynor la nouvelle Kelly Chambers du 3. Tout est plus réel et immersif. Fini les pièces attribuées à chaque personnage dans le vaisseau, ils leur arrivent de bouger ailleurs, de communiquer avec d'autres par radio et quand on se balade dans la Citadelle pour la xième fois on se rend compte que l'un deux est apparu finalement. Je conseille d'ailleurs de checker le nom des gens présents sur la carte à chaque visite.

    Ma liste (en spoiler) des gens de ME1 et ME2 rencontrés ? Elle a doublé depuis mon message :p

    Puis ils se sont acharnés pour que tout ai un sens. Pas forcément un impact sur l'histoire mais le jeu s'évertue à vous rappeler la moindre décision prise. En consultant l'ordinateur qui affiche les ressources de guerre c'est mis à jour régulièrement. On apprend alors que la police de la Citadelle est moins efficace parce qu'à un moment on a dit "que" dans une conversation. Ou que telle personne est morte parce que vous avez pris "telle" décision.

    Là je fais une pause. Après la perte de deux personnages proches je viens d'apprendre le décès d'un troisième (teasing teasing :p). C'est émotionnellement marquant...D'ailleurs à ce propos certains dialogues te vont droit aux tripes. Bien écrits. Et je ne parle pas que de moments épiques mais parfois d'un simple échange dans un bar.

    ME3 est un bon jeu.


    Edit: J'aurais du la faire cette pause. Je crois que je viens de saborder ma romance avec Liara C'est quand meme pas ma faute si l'autre peau de peche s'est invitée sous ma douche.
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Lun 12 Mar - 7:23

    Spoiler:
    Niveau immersion par rapport aux choix des précédents volets je ne sais pas trop ce qu'il en est. Liara fait mention à notre romance mais ça s'arrête là. Kelly fait à peine de même (et au passage sa remplaçante dans le Normandy est juste... heu... miam !). Je sors d'une mission qui concerne le génophage et me dirige vers une autre qui concerne les Rachni. Si ça fait évidemment plaisir de retrouver des points décisionnels clés du passé je suis dubitative quant à la prise en compte des choix. Explication en spoil avec le génophage:
    [spoiler]
    Dans la sauvegarde choisie la Shepard du joueur a fait le même choix que moi dans ME2: Garder les infos sur le traitement anti-génophage. Mais, dans ME3, au moment d'en parler avec Mordin il dit que les données étaient abimées et qu'il doit encore faire des recherches à base de tissus vivants. Comme si le choix dans le 2 importait peu et qu'il allait pouvoir créer le traitement quoi qu'il en soit. Hum. Par contre la mission se passe avec Wrex que je n'avais pas pu tuer dans ME1. J'imagine que si ça avait été le cas le jeu m'aurait représenté Grunt à sa place.


    Spoiler:
    Dans la mission du génophage, si on a buté Wrex dans ME1, ce n'est pas Grunt mais le frère de Wrex, Wreav, qu'on rencontrait dans le 2 et qui est bien plus méchant. Je ne sais pas s'il a pris le pouvoir dans ta partie mais il est clair qu'il n'est pas très rassurant. Sinon, le fait que j'ai détruit les données à empèché Mordin de sauver la femelle qui a fini par mourir. Ca plus Wreav... Hum... Désolé Mordin. Very Happy

    J'en suis à 18 heures de jeu et c'est comme s'il s'en était passé 5. Le jeu n'est pas exempt de défaut (il y a au moins un bug qui empeche de finir une mission secondaire d'après moi et je regrette les mono/dialogues de nos équipiers en mission. Ils sont pour ainsi dire muets. Meme si ça renforce le coté "danger imminent" les tonnes de remarques de Garrus, Wrex et Liara manquent assez) mais pour le reste c'est du tout bon. Les missions les plus importantes -qui comprennent tant des "principales" que certaines "secondaires"- sont bien scénarisées et se déroulent dans des décors bien travaillés qu'on ne peut pas s'empecher de regarder quitte à s'arreter entre deux escarmouches. BaX' confirmera surement.


    Ouep, je confirme. Les décors sont vraiment bien foutu pour une fois. Certaines missions sont vraiment claustrophobe, oppressante, quand d'autres te font poser les armes pour regarder la scène de bataille. Très réussi de ce côté là. Par contre, si les dialogues entre les équipiers ne sont plus en free-style, ça ne les empèche pas de se taper la discut en pleine mission par rapport à quelque chose qu'elle voit. Genre, Liara qui commente les peintures trouvée dans des ruines.

    Ju a écrit:
    Puis ils se sont acharnés pour que tout ai un sens. Pas forcément un impact sur l'histoire mais le jeu s'évertue à vous rappeler la moindre décision prise. En consultant l'ordinateur qui affiche les ressources de guerre c'est mis à jour régulièrement. On apprend alors que la police de la Citadelle est moins efficace parce qu'à un moment on a dit "que" dans une conversation. Ou que telle personne est morte parce que vous avez pris "telle" décision.
    Oui, c'est excellent. Au moins, on voit toutes conséquences de nos choix. Ca nous implique encore plus dans l'univers. Puis c'est marrant. Tout les choix qu'on a fait dans les deux premiers trouvent un écho ici, que ce soit de manière très secondaire ou permettant à certaines situation de se régler plus ou moins bien grace à la survie de tel ou tel perso.^^

    Ju a écrit:Edit: J'aurais du la faire cette pause. Je crois que je viens de saborder ma romance avec Liara C'est quand meme pas ma faute si l'autre peau de peche s'est invitée sous ma douche.
    Mais oui... Genre, c'est par hasard. Pas comme si tu pouvais directement lui mettre un stop à la peau de pèche quand elle commence à flirter. Razz



    Edit Ju: Correction de balises, espèce de Vortcha bourré
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Lun 12 Mar - 14:52

    Je plaide coupable. Elle est si... Embarassed

    Ca m'énerve presque. Je ne cesse de m'étonner (enfin, de loin quoi) devant les gens qui vouent des cultes presques sexuels à des personnages virtuels -Coucou Giro' :p- et là je suis totalement sous l'emprise de ce jeu. Taynor est toute humpf. Et le doublage de Liara est toujours aussi excellent dans les scènes borderlines. Môman.

    Sinon, oui, c'est bien
    Spoiler:
    Wrex
    qui m'accompagne avec la femelle Krogan. Et
    Spoiler:
    Wreave aussi mais il ne fait que servir d'apéricube au ver géant hohoho. Ma Shepard était obligée de mettre fin au génophage, c'est une parangon optimiste à 2OO% (la pauvre Laughing ). Donc si elle peut sauver une race elle le fera en espérant qu'ils mettront pas le dawa de la galaxie même si tout le monde lui dit le contraire :paf: Du coup, arrivée à la Tour avec tout le monde (moins Wreave) dont la femelle. Et là, Ô Rage, Ô Désespoir, le personnage avec le meilleur doublage des trois jeux -Mordin donc- se sacrifie pour diffuser le remède. Quand j'y repense j'ai encore les larmes aux yeux.... en partie à cause de sa dernière blague, toujours aussi moisie. C'est le premier personnage de mon ancienne équipe qui meurt. Depuis un membre d'équipage l'a suivi. Et ensuite un autre membre de mon ancienne équipe. Pour ce dernier j'ai failli VRAIMENT lâcher une larme.
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Lun 12 Mar - 16:32

    Arf, je me suis gourré dans les balises ? Pas dans les spoils au moins ?O_o""
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Lun 12 Mar - 17:10

    Non, les quotes Wink

    Bon j'y retourne mais j'appréhende déjà les possibles futures pertes alliées ;.;
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Lun 12 Mar - 17:34

    Les soldats, ça se remplace ! *précepte Shepardien*
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Lun 12 Mar - 18:30

    Précepte de TON Shepard x)

    Un précepte de MA Shepard ça donne plutot: "Mélangeons un Krogan avec un Geth et voyons ce qu'il en sort de bien pour l'Humanité. Oh oui, ce sera surement bisounours !"
    avatar
    Koma
    Sonic youth

    Masculin Lion Messages : 434
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 30
    Localisation : Lyon

    Re: Mass Effect 3

    Message par Koma le Lun 12 Mar - 20:05

    Je lis vos messages avec attention car c'est totalement différent de ce que je vis pour la sortie du jeu en tant que néophyte.

    C'est marrant de vous lire le kiffer au démarrage (surtout Julie, on peut presque lire les étoiles dans les yeux :p), car pour ma part, j'en peux déja littéralement plus de Mass Effect 3 /o\ !

    Le jeu est partout, à la TV, sur les affiches de métro, sur les pubs obligatoires de Youtube... comme BF3, il souffre d'une campagne marketing beaucoup trop poussée à l'overdose, qui donne encore moins envie de se plonger dans le jeu qu'autre chose pour moi, tellement j'ai l'impression qu'on me donne l'ordre lobotomisant de l'acheter (et non d'y jouer) sans réfléchir.

    Je vais digresser un peu (...), mais comme je ne joue pas au jeu à proprement parler, je me suis intéressé à tout son développement, et je suis étonné par le certain débat qui tourne autour du jeu.

    EA est une boite souvent méprisée des joueurs pour sa politique de racket à grande échelle (DLC dans tous ses jeux et notamment dans les nouvelles grandes licences RPG/aventure, alors qu'un BF3 voit son travail démat' plus long à sortir et plus étudié), mais là, après les leçons de la campagne marketing BF3 face à MW3, on dirait qu'ils ont tenté de voler son trône à Skyrim (jouer la carte du space opera démesuré, le design opposé spatial/fantasy mais les mêmes moyens investis dans le jeu pour en faire un blockbuster, la sortie accélérée pour tenir la date de mars et attendre que la hype autour de Skyrim redescende un peu...) et qu'ils se ramassent à nouveau.

    D'abord pour le DLC qui fait hurler tout le monde (même si tout le monde va l'acheter), mais aussi pour beaucoup de petits détails, notamment la bande annonce gargantuesque qui est sortie récemment, qui a fait dire à tout le monde "ça pète, ça claque, c'est magnifique, on s'en fout c'est de la bande-annonce, mettez nous en plein les yeux". Sauf à quelque-uns qui se sont quand même demandés ce que ça venait foutre là. Parce à part justifier plus de DLC hors de prix... Ah bah oui mais "développer un jeu vidéo, ça coûte de l'argent". Tu m'étonnes, avec le potentiel gouffre investi dans ce trailer (hey, c'est pas du petit trailer en 3D, ça a quand même une gueule à avoir coûté du temps et de la sueur). Comme le dit très justement un troll sur le site dédié au genre JeuxNoob :

    "Cela fait maintenant quelques jours que les adolescents no-brain se masturbent sur la bande-annonce d'une licence gâchée, transformée en vulgaire jeu d'action kikoolol. Prenez le cas de Dragon Age et on recommence... Alors, que dire de cette BA pour le moins fade, qui ne montre absolument rien de l'univers de Mass Effect ? Des gros bras, des gros méchants, des explosions... tout ce que le grand public aime".

    Attention, je dis pas que le jeu est mauvais. C'est l'habituel enrobage de sorti, la com', les DLC toussa toussa, on voit ça désormais à chaque jeu vidéo. Et à lire beaucoup de retours, le jeu divise bien sûr la communauté mais plus ou moins tout le monde semble le trouver bon ou très bon pour clôturer la saga.

    Sauf que pour Mass Effect, ça va un peu plus loin. J'ai toujours aimé le projet en soit, très couillu à ses débuts pour le côté "on a faire une putain de fable SF immense façon Star Wars, et en RPG, avec un scénario qui fera passer le conflit de Halo pour des pédacilles, té". Le travail abattu à l'époque sur la conception de l'univers était phénoménal et j'avais toujours salué les news de l'avancement du jeu.

    Et du coup, j'ai un peu la sensation que le premier Mass Effect, tout comme le premier Dragon Age, étaient des jeux que les joueurs avaient reçu chaleureusement pour ce boulot sur le fond. Pour la profondeur narrative insufflée par les anciens de Bioware (peut on vraiment encore appeler la société par ce nom alors qu'elle n'a plus aucun lien avec l'équipe qui a auparavant développé les légendes comme Baldur ?).

    Depuis qu'EA a fait naître des hits, ils influent gravement sur le développement pour tourner ça dans un axe "blockbuster" mais façon cinéma, "blockbuster de l'été" quoi : du visuel, du visuel et encore du visuel. Pas comme l'aurait fait Crytek avec un moteur graphique, mais dans la mise en scène, le script, le démesuré, etc... Même s'ils critiquent Activision pour le too much d'un Modern Warfare 3, j'ai l'impression qu'ils appliquent exactement la même stratégie.

    Alors d'accord, Mass Effect est un space opera, et de la SF et du S-O, ça implique bien une fin en apothéose galactique. Mais quand je lis que le 3e opus efface par exemple les dialogues in-game des PNJ et du PJ durant l'exploration, ça me fait tirer une drôle de tête, puisqu'on ne cesse de me tanner depuis 2007 sur la crédibilité des personnages, qui ont tous une personnalité, un background, une personnalité et des dialogues... des vices ou des failles... et là ils deviennent muets comme des carpes, mais avec plus de flingues.

    La vraie question intelligemment posée dans cet énième troll (Je parle de JeuxNoob), c'est bien : que devient Mass Effect ? Si le jeu avait séduit des rôlistes puristes (son design retro, son cadre très complexe et le sceau Bioware -qui a quand même fait des jeux de puristes -), il semble aujourd'hui que tout le monde achète du Mass Effect, car c'est "ZE jeu de rôle à faire tu vois, Skyrim c'est has-been, et puis les dragons ça va 5 minutes mais la guerre en TPS avec fusils lasers, c'est quand même mieux, gros". J'ai pas du tout l'impression d'avoir une stratégie marketing similaire sur les 3 jeux. Et donc, comme se demande si bien le rédacteur dans sa news : "à part nous rabaisser à des fans de Battle Los Angeles, qu'est-ce qu'a fait Bioware [en 3 ans de développement] ?"

    Car il faut reconnaître que même en tant qu'observateur extérieur, pour avoir vu les vidéos de gameplay, les nombreux tests et dissections effectués par les joueurs sur le net et les remarques de chacun, le jeu a profondément muté au fil de la sortie des 3 épisodes, et s'est vu décliner en version portable, en comics... tout un univers merch a été créé autour. Prévu sans doute dès le début, mais diffusé à l'overdose.

    En fait, j'ai peur de commencer Mass Effect car je sais que le premier jeu me séduira. Et ensuite j'ai peur d'être déçu de la suite, de ne pas me retrouver dans les choix des développeurs. J'ai déjà une histoire fanée avec Dragon Age, qui ne m'a jamais vraiment accroché. Et pourtant c'est Bioware quoi. Putain, Baldur's Gate, le premier RPG qui me vient à l'esprit quand on commence à aborder le sujet de ce type de jeu.

    Et plus le temps passe, plus je me demande si je serai heureux de jouer à Mass Effect. Je suis un joueur qui adore le background et qui n'est pas un puriste d'un genre ni un hardcore gamer. Je ne suis pas un néophyte de jeu vidéo (20 ans quand même...) mais je ne suis jamais porté sur rien de particulier, et je peux kiffer à mort un jeu grand public ou scripté si le tout propose un vrai fond. Alors en plus, imaginez ma déception quand j'apprends que même cette licence ne résiste pas au fractionnement de l'histoire et des scènes pour vendre du DLC à la pelle ensuite.

    Alors avec en plus la bande-annonce en images de synthèse (un classique pour allécher le joueur sans lui montrer la vraie pauvreté graphique d'un jeu), apparaît un jeu qui réduit ses aires de jeu, et qui proposait un anti-héros (un mec sans look excentrique et en armure kitch) qui est devenu un Chris Redfield en combi spatiale entourée de bombasses en combi moulantes très suggestives. Parlons des sauvegardes corrompues qui ne sont pas foutues d'assurer ce qui motivait les 3/4 des joueurs à l'achat du premier opus (i.e. un jeu en trilogie qui fait évoluer un PJ créé dans le premier), un DLC proposant un morceau de background juteux, retiré du jeu de base et vendu séparé le jour de la sortie, un travail de branleurs sur les textures et dans la recherche artistique... (attention, spoilers).

    On va me dire que je réfléchis peut être trop sur tout ça, que je ponds un pavé sur des détails, et que le DLC, on en a déja tous assez parlé. Et pourtant, le fait est là : y'a pas que moi qui soit aussi frustré par tout ça. Le jeu se prend une méga baffe sur Metacritic (attentions, spoilers) : alors que le meta-score "pro" (haha, seulement 7 sites, sérieux les gars) tourne à 92/100, la note consommateur plafonne à 3,5/10 pour un peu plus de 1500 notes. Syndrome jeuxvideo.com, où certains trouvent le jeu tellement surnoté qu'ils salopent leur note volontairement pour la "rééquilibrer", ou la salopent sans autre raison qu'une forme de contestation d'une politique d'entreprise. Idiot pour certains, je ne peux qu'aller dans le sens des pratiquants du genre.

    Quelle différence avec une critique "pro" qui regarderait un film et explique avec arguments que (aucune allusion à Mass Effect) le film, sans être mauvais, joue sur des clichés, est vendu trop cher, et qu'il manque la fin qu'il faut acheter dans un court-métrage séparé ? Sans doute lui collerait-il un 4, et c'est bien que ce que certains ont décidé de faire sur l’agrégateur internationalement reconnu, l'un des rares sites à déranger les éditeurs, à commencer par EA itself.

    Et donc, revenons au sujet : j'ignore si je lui le seul à ressentir ça, mais je me sens de plus en plus "oppressé" quand je joue à un jeu vidéo.

    Par oppressé, je veux dire qu'en jouant, je suis sans cesse "extrait" du jeu par les bandes annonces et les messages de plus en plus nombreux (notamment durant les loading screens) à acheter et/ou précommander de futurs jeux ou DLC, des options prévues dans un jeu mais inaccessibles (inventaire grisé, porte fermée...) qui témoignent d'un univers "en travaux" dont le reste des décors viendra s'implanter plus tard en repassant à la caisse, ou encore dans ce gommage entre les genres de jeu pour brasser un maximum le grand public. Que vient faire une phase de rail shooter dans mon A-RPG ? Pourquoi je dois me taper un QTE pour ouvrir une porte alors que je suis dans un doom-like ? Les jeux se mangent tellement les uns les autres car (on fait passer le manque d'inspiration et les moyens financiers outranciers pour de la créativité) que j'ai parfois l'impression qu'en ayant joué à un seul jeu de genre, j'ai essayé toute la gamme...

    Le cas est plutôt emblématique du dilemme des jeux open-world et/ou sand-box : "de la liberté et des activités en boucle oui, mais pour plus d'ennui ?" Voir GTA repompé par Mafia repompé par Saints Row repompé par Just Cause repompé par Red Faction 3, repompé par etc etc, repompé par... L.A. Noire, qui est clairement le sand-box du pauvre où il n'y a rien à faire, et où il aurait été nécessaire d'avoir un gameplay totalement différent entre les enquêtes.

    Et quand on éteint l'écran, on retrouve cette oppression partout. Dans ces pubs partout dont j'ai déja dit qu'elle me filaient le tournis, dans ces conférences de presse qu'on fait passer pour des reportages, et dans lesquels les développeurs ne nous apprennent strictement rien, sauf que leur jeu est génial, qu'il va déchirer, et qu'il faut l'acheter ("et ne pas oublier les DLC qui sortent hein, coupez pas ça au montage les gars !"). Sérieusement, Rockstar est le roi du genre : "Dans Max Payne 3, vous pouvez marcher, courir, prendre deux armes, faire des saltos, tirer à 360°, exploser les décors, faire des headshots, et utiliser du bullet-time, vous avez déja vu ça ailleurs vus ?"... Alors euh, comment t'expliquer garçon...

    Enfin bref, ce qui était à la base un coup de gueule contre l'omniprésence de Mass Effect dans les médias en ce moment a dérivé.. sic, je suis incorrigible.

    Je conclus ce billet en imaginant ceux qui pourraient me reprocher d'être passéiste et vieux jeu. Apprécier un média, aimer un loisir, être fan de jeu vidéo n'empêche pas d'avoir un peu de recul sur les défauts d'une industrie et d'une véritable manne financière. .J'ai acheté Mass Effect 1, je le ferai méticuleusement (mais là je n'ai pas le temps) et je pense sûrement que je ferai la trilogie (j'espère une complete edition pour ME3).

    Mais même si je peux aux yeux de certains n'avoir aucune légitimité à parler du jeu sans y avoir joué, je suis son histoire de très près depuis sa pré-production. A l'époque sans machine pour y jouer, j'ai perdu l'excitation de le faire depuis, et je n'ai décidé de ne pas y jouer plus simplement car je déteste faire un RPG par fractions temporelles. Il me faut 1 à 3 mois de libre chaque soir pour continuer le jeu sans interruption, et ce n'est pas forcément facile à trouver. Et dans l'absolu, je ne critiquerai pas les mécaniques de jeu de Mass Effect ni son développement immersif. Ce que je reproche au produit, c'est bien son emballage chez EA, sa manière d'être disposé au public, et sa façon de se présenter en porte-étendard de tout un genre (le jeu de rôle) qu'il représente finalement assez mal.

    Et je doute fortement qu'aujourd'hui, la caricature si simpliste pousserait la faute à Electronic Arts et pas aux "gentils développeurs passionnés" de Bioware, qui n'est de toute façon plus que l'ombre du studio originel.

    Je n'ai en aucun cas la volonté de nuire au plaisir de jeu de ceux qui kiffent le jeu pour terminer. J'avais juste envie d'écrire et de partager un point de vue sur l'une des dérives du jeu vidéo, le fameux "jeu AAA". Si vous avez tout lu j'espère avoir été intéressant.

    Je ferme cet article beaucoup trop long sur une petite série de screens, car ce qu'il faut surtout retenir de Mass Effect 3, c'est que désormais, les grands aventuriers qui sauvent la galaxie peuvent enfin enculer des garçons. Justice est faite.

    Spoiler:
















    _________________
    Gamalive, la culture du jeu vidéo (avec des infos partiales et des rédacteurs bêtes et méchants)
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Lun 12 Mar - 22:30

    Concernant le DLC, il ne sert à rien à l'histoire. C'est juste du background en plus. Qu'il soit vendu avec le coffret collector n'a rien de surprenant. Un collector se doit de proposer du contenu en plus, un artbook, une BD, des fiches de background, tout ce que ce collector de ME3 "offre" à ceux qui l'achètent, sauf que le background supplémentaire est fourni de manière scénarisé et digitalisé. Mais au final, c'est du background. Ok, y a un perso en plus mais Bioware a bien dit que ne pas avoir ce DLC ne léserait en rien les joueurs. On peut donc se douter que ce perso n'apportera rien de plus à l'histoire, comme tout les autres perso de DLC de Mass Effect n'ont jamais servi à rien (tout comme les phases de TPS qui se sont grandement amélioré depuis le 1 mais qui ne font toujours pas l'intérêt du jeu, loin s'en faut). Le principal intérêt de ce DLC, voir le seul, est donc son background. C'est du background en DLC pour collector, voilà tout. Et comme tout background, on le trouve de toute manière gratos sur le net. Cette polémique autour de ce DLC, à mes yeux, c'est un peu un non-évènement et ceux qui veulent gueuler dessus, qu'ils gueulent, de mon côté, je profite d'un excellent jeu qui n'en a absolument aucun besoin.

    Ensuite, ME3 ne vole pas sa réputation à coup de pognon. Il est très bon. Certes, les trailers montrent avant tout un jeu d'action et perso, après Dragon Age 2 (une daube) et l'orientation prise par ME 2 (qui restait néanmoins un bon jeu), j'ai eu peur moi aussi. Mais comme dit Ju, après 5-6h00 de jeu, toute ces craintes sont balayé car le jeu commence enfin à révéler ce qu'il a dans le ventre. Oui, tu ne peux plus parler aux deux PNJ qui t'accompagne lors des missions. Et d'ailleurs, ils ne t'accompagnent même plus lorsque tu te balades librement. Mais à côté de ça, du fait qu'ils ne te suivent plus comme deux boulets aux pieds, ça fait que les développeurs ont pu les développer encore plus en les faisant s'installer dans des endroits où ils ont envie d'être sur le moment. Ainsi, si durant une phase libre, tu n'as plus les deux perso qui vont te sortir une phrase parfaitement bateau, c'est uniquement pour les retrouver à tel endroit où tu pourras avoir des conversations avec eu un peu plus développé à tel ou tel moment (ensuite, une fois qu'ils t'auront dit ce qu'ils avaient à dire, ils ne te diront plus que des trucs du genre "Salut commandant !", y aura pas un gros dialogue à chaque rencontre). Ensuite, avant, dans le vaisseau, ils étaient toujours à la même position. Ca ne variait jamais. Et bien maintenant, ils peuvent changer de place, se rencontrer et se taper la discute entre eux. Ils ne sont plus l'un avec l'autre parce que tu les prends dans ton équipe mais juste parce qu'ils ont des trucs à se dire. C'est donc moins spontané car totalement scripté mais on ne peut pas dire que ça les rend moins vivant. Ensuite, c'est rare, mais c'est un progrès par rapport au 1. Et pour finir, durant les phases TPS, où ils se remettent à te suivre comme deux petits chiens bien élevé, tu ne peux plus communiquer d'une simple touche, certes, mais ça ne les empèche pas de réagir à certains évènements selon leur personnalité. Donc, dire qu'ils sont muet, c'est faux. Ils interviennent quand ils veulent intervenir et le fait qu'ils se "baladent" (de manière scriptées) durant les phases libres pour se retrouver dans les endroits où ils veulent être les rend bien plus vivant qu'avant.

    Ensuite, en terme de décors, c'est pas juste du tape-à-l'oeil. Certains décors sont juste magnifiques et tu t'arrêtes même juste pour les contempler. Ca te met parfaitement dans l'ambiance. Le game-design est une véritable réussite. Il t'oppresse quand il doit t'oppresser, t'émerveille par le côté grandiose qu'il adopte parfois et peut même aller jusqu'à te faire regarder telle civilisation du jeu d'un autre oeil lorsque tu vois ce qu'ils sont capable de produire. Les décors sont pour une fois très réussi pour un Bioware, loin du foutage de gueule d'un Dragon Age 2. Ca reste du couloir mais du couloir qui, pour certains, te font vraiment partir dans le monde de Mass Effect. Franchement, alors que j'avais pris une décision pour une mission, à la vue du décors et de ce que ça impliquait, ça m'a tellement chamboulé que j'ai failli complètement retourner ma veste. Mais rolepaly is roleplay, ma Shepard n'est pas du genre à s'émouvoir sur un décors. Mais vraiment, de ce côté là, on ne peut pas dire que c'est juste tape-à-l'oeil façon blockbuster, on sent que certains décors ont été vraiment pensé pour que le joueur soit vraiment dans le bain.

    Et pour finir, Mass Effect, c'est une véritable trilogie. Et si le 2 faisait un peu grincer certaines dents (tout en restant très bon, il avait certes des défauts mais aussi de grandes qualités), le 3 cimente parfaitement le tout. Chaque implication de ce que tu as fait dans le 1 et le 2 trouve un écho ici. La plupart du temps, ça reste basique et tu te doutes bien que ça n'aurait pas changer grand chose au final (mais pour une mission, Ju et moi n'avons absolument pas eu les mêmes implications juste parce que nous n'avons pas fait les même choix dans les deux premiers, ce qui est quand même énorme) mais voir les conséquences de certains de tes actes, même dans le cas où ça reste superficiel, c'est une véritable plus-value car tu t'y sens bien plus impliqué.

    Donc,ce jeu n'est pas juste le blockbuster complètement con. Il est bourré de petits détails qui transforme une aventure déjà énorme en un jeu véritablement exceptionnel. Tout y a un sens. Mais il faut y jouer pour s'en rendre compte. ME 3, c'est le jeu où vraiment chacun de tes actes aura une répercussion sur cet univers, même ceux qui semblent les plus anodins. Et c'est vraiment génial.

    Donc peut-être qu'il y a une overdose de Mass Effect dans les média. Mais cela n'enlève rien au fait que Mass Effect, c'est juste l'une des meilleures séries de jeux vidéos que j'ai jamais eu entre les mains. Et Shepard FTW (et tout les mecs qu'il veut si ça lui fait plaisir).
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Lun 12 Mar - 23:36

    Wow. Koma vient de rattraper ses semaines d'absences.

    Pour commencer ta diatribe diarrhéique est assez claire Very Happy. Je vois très bien ce que tu veux dire par "oppression par le jeu". Je l'avais ressentie avec le second Batman qui était aussi partout à la télé, sur des affiches, des pop-up etc. Je l'ai fait parce que le premier avait vraiment réussi à m'immerger (ce que je recherche dans les rares jeux que je fais) mais en même temps c'est presque comme si les hommes du Joker m'attendaient à la sortie du boulot pour me trainer jusqu'au magasin le jour de la sortie. C'était un achat que j'avais envie de faire, moi, mais c'était aussi télécommandé.

    Là où je le vois très fort c'est avec le recul que j'ai par rapport à énormément de jeux blockbuster (ça ce dit ?) qui sortent et cassent la baraque encore plus que ME3 mais qui ne m'intéressent pas du tout. Les jeux de guerre là. Modern Warfar et Battlefield.
    Spoiler:
    Vous moquez pas, j'ai du chercher les noms Embarassed
    . Ou l'horrible truc avec les soldats et leurs tronçonneuses montées sur des fusils. Je ne retrouve pas le nom, aussi un War machin. Bref, des jeux qui sont partout niveau pub et se vendent comme des petits pains. Moi ils ne m'intéressent pas du tout. Mais alors zéro pointé hein. Mais je vois l'engouement quasi hypnotique et... et bah ça fait presque peur.

    Pour ME3 je suis plus impliquée personnellement car je l'attendais aussi depuis longtemps mais je trouve qu'il fait moins de bruit chez les gens. Même pub que les autres mais la communauté est moins agitée que par les simulateurs de guerre précités. C'est un peu comme un nouveau Zelda: On est bombardé de partout, plein de monde l'attend et plein de monde l'achète mais dans une grande vague calme. Les Modern Warfare là, quand ils en sortent un nouveau, t'en entends parler tout le temps partout. Sérieusement. Impossible de lire les commentaires d'un test ou d'une vidéo sur un site de jeux video (toujours un grand moment de bonheur et de perte d'espoir en l'humanité en même temps) sans voir les gens -littéralement- s'accuser d'aimer le jeu (ou pas), d'en être un joueur et j'en passe. Et je parle bien de tests et autres vidéos qui n'ont rien à voir avec ces jeux là O_O Alors que franchement, je ne lis jamais des "Kikoo Zelda quitte mon topic" ou autre "M'en fou de ce jeu y a ME3 qui arriiiiiiive." Ceci dit je ne regarde que les tests/vidéos de jeux qui m'interpellent donc je ne suis pas un modèle d'échantillonnage scientifique

    Mais je digresse aussi du coup et je vais en revenir au cas ME.

    - Oui, le un a été clairement conçu comme une grande fresque SF épique qui s'inspire de tout ce qu'on a vu/lu dans le genre, Star Wars/Trek en premier. Oui, c'est un travail de passionnés et rien que l'abondance de Codex sur tous les éléments du jeu (technologies, races, lieux etc), les descriptions de chaque pièce d'équipement et la décortication scientifique de CHAQUE planète en est la preuve irréfutable. Auxquels il faut ajouter tout le reste comme l'histoire, le gameplay maladroit pour certains mais travaillé pour être vécu de différentes façons, la scénarisation parallèle etc.

    - Oui, le deux a été fait pour faire rentrer un max de fric en capitalisant sur le succès de son aîné ce qui se ressent immédiatement par le déséquilibre action/RPG qui s'installe en faveur du premier. Plus vendeur visiblement (les gens sont cons *troll*). Mais non, le jeu n'est pas un Dragon Age 2 bis ! Si l'action prévaut, certes, le nombre de personnages secondaires travaillés est conséquent, les missions qui leur sont dédiées loin d'être dépourvues d'ambiance et d'intérêt et la suite de l'histoire est au rendez-vous. Si j'ai eu du mal -tout du long- avec l'apologie du "combat en arène" j'ai très bien vécu l'avancée de l'histoire et surtout la gestion des équipiers (si parler à tout le monde entre chaque mission mérite ce terme). En gros, comme un certain nombre, j'ai pris le jeu à contre-pied en trouvant un plaisir maximum en dehors des moments retravaillés par les développeurs. Pendant la parlotte plutôt que pendant la bastonnade. Au passage, si tu trouves qu'on colle de la pin-up dans le 2 pour attirer le geek frustré attends de voir le 3. L'écran de sélection de tes commandos ressemble à une pub de La Redoute Laughing Laughing Ils ont même transformé Michelle Rodriguez en Angelina Jolie Laughing Laughing

    ME2 était donc, à mon humble avis, un digne héritier du premier jeu ayant su évoluer sur certains points et -époque oblige ???- entaché quelque peu par la gourmandise des dirigeants voulant faire rentrer plus de fric dans les caisses en modifiant le genre pour plaire au plus grand nombre. On ne peut pas nier que si le débat est présent c'est parce qu'un grand nombre a été satisfait de ces changements. Et oui.

    ME3, maintenant.

    Je vais peut-être t'étonner mais je vais prendre sa défense. Enfin celle de l'équipe derrière pour le coup. Car oui il est l'objet d'une campagne publicitaire arrogante et invasive et oui je remarque l'absence évidente de petits plaisirs passés comme les dialogues automatisés marrant en cours de mission mais...

    FOUTREDIEU, qu'elle AMBIANCE !! Je l'ai dit tout au début du post ou presque: Je ne joue qu'à peux de jeux, tout ce qui m'intéresse c'est l'immersion. Que ce soit un AAA comme tu dis ou un sombre Dwarf Fortress et autres non-clinquanteries. L'immersion. Et, je me faisais encore la remarque en sauvegardant avant de te répondre, dujûû ils ont bossé leur sujet ! Dans les deux premiers ME tu engrangeais des "propositions" de quêtes en parlant à tout le monde puis tu faisais une tournée des planètes pour les réaliser avant de rentrer au bercail pour interagir avec les commanditaires (donner l'objet, recevoir l'argent etc). C'était très carré. Et très divisé entre quêtes principales faisant avancer l'histoire et quêtes parallèles qui servaient de prétexte à l'accumulation de matériel/expérience/temps de jeu. Tu épuisais tes quêtes annexes pour qu'elles ne disparaissent pas puis tu avançais d'un cran l'histoire avec une quête indiquée clairement comme importante -souvent bieeeen plus épique- et puis t'étais tout d'un coup de nouveau off duty le temps de faire les nouvelles quêtes annexes. Genre "je suis le dernier espoir de la Galaxie mais là je pars chercher l'album n°3 de Tintin que ce jeune Galarien a malencontreusement perdu dans une base lunaire infestée de mercenaires de l'espace. Lol.".

    ME3, Koma, est peut-être le jeu (et dieu je confesse mon inexpérience vidéoludique !) le mieux fichu niveau maintient de l'ambiance en-dehors de la ligne droite principale auquel j'ai pu jouer ! Tout, tout, tout te rappelle sans arrêt pourquoi tu es là. Comme je disais plus haut, tu ne peux pas quitter une mission sans qu'une discussion par hologrammes interposés ou avec un PNJ du bord se déclenche ou t'attire. C'est tout le temps ! Tu ressens limite l'épuisement nerveux de Shepard tant ça n'en fini JAMAIS. Je trouve ça PAR-FAIT. La mission se terminait, avant dans ME1 et ME2, tu faisais ton rituel :

    - Sauvegarde éventuelle
    - Tour de tous les PNJ du Normandy pour avancer les relations
    - Lancement de la mission suivante

    Je schématise peut-être un peu mais en gros c'est ça. Et si tu débarquais sur la Citadelle (en gros la seule ville du jeu même si ça sonne réducteur) tes pnj étaient gentiment téléportés à leurs emplacement "off duty" tout comme ils restaient 99% du temps au même endroit dans le vaisseau. ME3 maintenant. Tu sors d'une mission avec l'idée de faire une pause pipi ou tiramisu et là, ben non.

    - Un rapport à l'Amiral se lance avec un bel effet hologramme (j'aime bien les disparitions en fin de dialogues mais je m'émerveille vite sur le plan technique Embarassed ).
    - Tu "raccroches" ( xD ), tu sors de la pièce et paf t'as un PNJ important du moment (tu embarques/débarques des VIP politiques provisoires) qui vient te féliciter ou te dire que "non, pas content".
    - Tu "règles la conversation" qui s'envenime quand le VIP politique de la faction opposée s'emmêle et tu fais retraite vers la sortie de la pièce non sans checker l'ordinateur qui décrit toutes les forces accumulées pour la bataille finale et qui augmentent avec les missions.
    - Tu assistes donc à un des quelques courts dialogues des gardes du sas pour enfin arriver sur la passerelle. Promis, un coup sur ta boite mail dans la pièce suivante et tu sauvegardes.
    - Sauf que ton officier des communications te saute dessus pour dire qu'un perso du vaisseau (un PNJ "de terrain" en général) veut te parler et que tu as du courrier. Et bien sûr elle en profite -en bon perso rommançable- pour te larguer une belle allusion bien grasse qui te met en émoi.
    - Tu check donc tes mails qui te renvoient à des missions précédentes (remerciements, etc) ou à des missions futures (demandes de rencontre etc), tu en profites pour aller parler à Joker et IDA qui sont quand même au même étage et ont toujours un truc à dire en fin de mission.
    - Et puis...

    Bah et puis tu vas voir la personne qui voulait te parler (dixit ton officier de com'), puis tous les autres en te disant au passage que "c'est sympa, ils restent pas toujours dans la même pièce comme avant", puis tu vas à la Citadelle et là aussi tu recroises tes membres d'équipage mais pas toujours au même endroit et qui ont une raison d'être là (décompresser au bar, draguer quelqu'un, travailler, ...) et l'ambiance avec ses réfugiés, ses bulletins de presse, ses donneurs de quêtes toujours liés à la trame principale (même si ça n'a rien à voir avec les Moissoneurs, résoudre la quête revient en général à recevoir une ressource pour tes forces militaires à engranger). Sans oublier ton passage à l'ordinateur des Spectres qui te permet de donner suite à des quêtes annexes également. Quête dont tu verras éventuellement le resultat en consultant une fois de plus l'ordinateur de bord listant les ressources gagnées après avoir fini ta prochaine mission (entre une papote par hologramme et un dialogue av.... gnaaaaaa).

    Enfin c'est pas évident à expliquer mais tu n'es jamais déconnecté du contexte de "My god, c'est bientôt la fin de toute vie, faut se motiver le fion !". Tu ne vis plus une histoire en pointillé avec un background constant comme c'est souvent le cas dans les JDR mais presque (et là je vais exagérer un tantinet :p) une seule quête de 40 heures qui se passe dans plein d'endroits différents.

    Alors je dis chapeau ! J'ai eu assez peur en commençant le jeu qui est tout d'abord assez frigide (Cf. mon premier avis) mais maintenant je sais que c'est un jeu que j'aurai beaucoup de plaisir à refaire dans quelques années voir même très vite en changeant de classe et d'alignement ce que je ne fais jamais d'habitude. J'attends bien sûr le fin mot de l'histoire -sans jeu de mot- avec une certaine appréhension mais entre l'ambiance générale, les moments d'émotions (je viens de perdre mon 4ème allié BOUHOUHOUUUUUU), les décors pas mal fichu qu'ils soient naturels ou artificiels je l'ai dit et je le redis:

    ME3 est un BON jeu.

    Sur ce, excusez moi, je viens de trouver une de mes alliées d'élite morte bourrée sur le sol de mon vaisseau et je voudrais savoir s'il n'y a pas moyen de l'extraire de sa tenue :3


    edit :

    J'ai commencé à taper le message avant Bax' et je découvre le sien après avoir posté. On peut pas dire que nos avis se rejoignent pas ^^
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: Mass Effect 3

    Message par Prok' le Mar 13 Mar - 13:16

    Tiens je vais faire court, Koma : dans Mass Effect 1 t'apprenais que y'avait un gros truc qui est arrivé avant et tu as un genre de surprise killing party de ce truc à la fin.

    Mass Effect 2 était plus dense mais en même temps vraiment chiant par moment (la bonne première moitié du jeux et des missions pas forcément passionnantes après) et t'avançais quand même dans un contexte de gros massacre général avec donc la possibilité que ce soit encore plus le bronx. Puis à la fin tu sais. Que la guerre est déclarée.

    Mass Effect 3 bah c'est la guerre quoi, à l'échelle spatiale / galactique, z'allaient quand même pas te faire un petit truc carré - bien sous tout rapport - un peu austère pour le mettre en valeur quoi. C'est pas un background possible, c'est la guerre, donc ça envoie, c'est pas une question de se faire de la thune ou non à grand renfort d'explosions et de lasers kikoolols :p

    Prend The Witcher 2 : c'est la guerre aussi, et tu le sens (pas qu'un peu). Pour autant c'est pas l'argument de vente et le jeux a merveilleusement bien marché.


    'Ju : je vais le prendre en rentrant du boulot, la je dois faire Mafia 2 qui était à 10€ sur Steam vendredi. Le GTA du pauvre mais l'ambiance, l'ambiance ... mon dieu. Moi qui aime ton critère, l'immersion, bah je peux dire que Mafia brille sur ce point Smile
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Mer 14 Mar - 1:12

    Je connais pas :p Enfin j'ai déjà vu le nom mais je ne pense même pas avoir déjà vu la chose en vidéo.

    Ca sent la fin tout doucement dans ME3... Ma barre de récolte de ressources est déjà pleine, signe qu'il ne doit pas rester grand chose à trouver hormis des "items" en scannant des planètes. Et puis je vois bien à l'avancée du scénario qu'il est temps de freiner des quatre fers pour ne pas arriver à la fin de cette aventure. Sauf qu'on a qu'une envie: Foncer. Je suis peut-être particulièrement réceptrice aux émotions du jeu mais après ma dernière mission à l'instant je suis vraiment vénère. Va y avoir du sang sur les murs. Et le plafond.


    "Nettoyer ou détruire !"

    Oui oui, c'est ma Shepard. Un autre portrait :

    "C'est pas parce que je dois sauver la galaxie que je vais arrêter de me pomponner !"

    Niveau point positif, la liste des persos déjà rencontrés dans les jeux précédents ne fait que s'allonger. Je crois qu'il y a pratiquement un PNJ par missions principales et secondaires de moyenne importance à rencontrer. Ca fait un peu exagéré de rencontrer par hasard autant de monde dans une galaxie de 1000 milliards d'individus mais je ne vais pas bouder mon plaisir.

    Niveau point négatif, il y a un schisme très très clair et qui me déplaît fortement entre l'intérêt des persos de ME1 et ceux de ME2 qui apparait dans le 3 (je mets en spoiler. Ca ne dévoile en rien l'intrigue mais ça pourrait gêner ceux qui n'ont pas fait les jeux et veulent découvrir pleinement l'interaction avec les PNJ "de terrain").

    Spoiler:
    Tous nos alliés du 1 ou presque sont de retour et à nos côtés. On peut jouer avec et pas mal papoter entre chaque mission voir pendant pour les plus scénarisées. Tous les persos du deux sont de retour aussi... et ne servent que d'excuses pour des missions. On les voit une fois 5 minutes et... Et puis plus rien. WTF ? Il y a clairement un parti pris des scénaristes là-dedans ! Je ne dis pas qu'ils devaient s'arranger pour qu'ils soient tous jouables mais ici il y a vraiment deux poids deux mesures. Ca transforme toutes les relations de ME2 en une sorte de grosse parenthèse entre le début et la fin de l'histoire. Ca me chagrine. Le plus fort c'est que plusieurs d'entre eux meurent et que pour l'un deux on ne l'apprend que par hasard si, comme moi, on passe son temps à écouter toutes les conversations des PNJ tertiaires entre chaque mission sur la Citadelle.

    Je trouve ça moche. Est-ce que c'était dans l'idée de faire plaisir aux fans de la première heure ? En tout cas ce sera le point négatif que je retiendrai de ce jeu. Qui reste excellent par ailleurs.
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Mer 14 Mar - 6:26

    Ce schisme s'explique parfaitement.
    Spoiler:
    Les perso du 2 pouvaient mourir dans la mission finale. Dur de leur donner une véritable implication dans le 3 dans ce cas là.
    Et mis à part Thane qui était mourant et qui se fait un baroud d'honneur, tu peux sauver les autres si tu fais les choix nécessaire.

    Et sinon, c'est lequel dont tu apprends la mort dans une discussion chez toi ?
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Mer 14 Mar - 10:01

    Ton argument est valable pour le fait qu'on ne puisse pas jouer avec. Ca n'empêche pas qu'ils auraient pu être plus longuement visible que dans de simples caméos qui donnent vraiment l'impression de "ah mince, on a pas encore montré Machin, vite une petite quête !".

    Même de manière relativement neutre comme vaquant à leurs occupations dans la Citadelle de temps à autre (comme ceux du un quoi) ou en t'envoyant des nouvelles du front sur ton Terminal comme le font tous les autres personnages secondaires de ME3. Là il n'y a que Zaeed qui traine dans une soute du camp de réfugiés. Waaah.

    Sinon pour les persos du deux qui meurt dans le trois (lecture déconseillée grandement aux futurs joueurs, ça concerne notamment un point de background et d'histoire des précédents jeux mais aussi un des plus gros revirement de situation dans le 3 ) :

    Spoiler:
    Tout d'abord Mordin qu'on est obligé de sacrifier si on veut guérir les Krogans du génophage. J'avais vraiment pas envie mais ma Shepard ne serait pas passée à côté de l'occasion de sauver une race et c'est tout à fait en accord avec le personnage de Mordin qui se sent vieux, responsable de l'avenir de la Krogan et est prêt à tout pour corriger le tir (il ne regrette pas la création de la maladie mais la situation a changé et à nouveau contexte, nouvelles règles).

    Du coup j'ai Wrex et sa femelle qui m'envoient des mails pour dire qu'ils vont faire plein de gosses partout xD

    Ensuite Thane qui, comme tu le précises bien, est mourant et, je suppose, meurt quoi qu'il arrive s'il est présent dans le 3 puisqu'il n'y a pas de choix menant à sa fin. Le moment où tu crois que son fils lui donne les derniers sacrements version Drell avant de te rendre compte que le poème s'adresse à toi a juste failli me transformer en pommeau de douche...

    Ensuite Legion, sur le même modèle que Mordin. On apprend que les Quariens sont en réalité la cause de l'animosité des Geths et que ceux ci peuvent tout à fait être pacifiques et vaquer à leurs occupations sans massacrer tout ce qui est non synthétique. Shepard ne va donc pas les laisser finir en boites de conserve parlantes et "les libérer". Ainsi après avoir parcouru l'espace virtuel (qui était assez original quoique répétitif), Shepard donne la possibilité à Legion d'uploader le code des Moissonneurs dans la conscience globale rendant chaque Geth enfin autonome ! Malheureusement son sacrifice semble nécessaire, du moins celui de sa forme physique.
    Au passage, le duel à pied avec un moissonneur a failli me rendre folle. J'avais tenu jusqu'au dernier tir avant de me faire toucher (et donc de mourir) puis, problème de timing, plus moyen de passer le second ou le troisième xD

    Quant à la personne qui meurt timidement dans son coin c'est Kelly Chambers. Certes non "jouable" sur le terrain mais tout de même romançable (ce fut d'ailleurs mon choix) et avec une timeline de dialogues plus intéressante que certains alliés combattants. Un personnage que j'affectionne. Encore que depuis que j'ai pêcho Taynor, sa remplaçante, sous ma douche elle a perdu en grade :p (tout comme j'en ai perdu pour Liara, hum).

    Si tu sauves les otages dans ME2 -ce qui était bien sûr le choix de ma Shepard :p- tu peux la retrouver dans le camp de réfugiés de la Citadelle où elle fait son mea culpa sur Cerberus et explique qu'elle est quelque peu traquée comme Jacob que tu retrouves plus tard dans une mission caméo (encore). Puis, après l'attaque de Cerberus sur la Citadelle, tu ne la trouves plus. En écoutant les gens parler dans le coin t'apprend que lors de leur débarquement les soldats de Cerberus ont foncé sur elle et on joué à Terminator :

    " - Kelly Chambers ?
    - Oui."

    *BAM*

    Adieu Kelly Chambers XD
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Mer 14 Mar - 16:40

    Pareil que Ju, lisez pas (surtout que ça va assez loin dans le jeu). Pis Ju non plus ne lis pas si tu comptes le faire en pragmatique après.:p
    Spoiler:
    Ah... Bah moi, Kelly était déjà morte dans le 2. Comme le docteur Chakwas et Gaby l'amie des tout petits. Laughing
    Sinon, la seule mort qui m'ait véritablement marqué (autre que celle de Mordin rampant dans son sang pour atteindre la console capable de sauver le remède, puis mourir juste avant d'atteindre son but), c'est celle de Tali. De mon côté, les Quarriens n'ont pas voulu stopper la guerre et vu que les Geth sont un atout de poids (et que les Quarriens ont quand même cherché la merde), je les ai laissé télécharger le code en espérant que Tali réussirait à contenir son peuple. Et à partir de là, ça a été la merde. Les Quarriens ont lancé une nouvelle attaque et les Geth ont riposté, annihilant intégralement la race quarrienne. Les sanglots de Tali qui regardait son peuple brûler dans les cieux étaient déchirant, et encore plus lorsqu'elle retire son masque, se tourne vers nous (mais la caméra se place derrière elle de manière à ce qu'on ne puisse pas voir son visage) et bascule en arrière dans le vide en nous disant "Désolée Shepard". Crying or Very sad

    Sinon, Jacob, tu le retrouves aussi sur la Citadelle. Comme Jack. Ensuite, Jacob a toujours été chiant comme les pierres. Dur de le rendre plus intéressant qu'un simple caméo.:p

    Enfin, faut que je me calme. Y a presque plus de place sur mon tableau de chass... sur ma plaque commémorative. XD
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Mass Effect 3

    Message par Ju le Mer 14 Mar - 18:05

    Je répondrai à ton message plus tard dans la soirée mais là... Là je viens de finir le jeu et j'ai complètement le cafard. Je ne suis pas certaine d'avoir déjà ressenti ça avec un jeu. C'est juste...

    En fait je ne sais même pas quoi dire.
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Mass Effect 3

    Message par Baxter le Mer 14 Mar - 19:35

    C'est tellement moisi ?Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: Mass Effect 3

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 18:35