Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    The Beat Trip

    Partagez
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    The Beat Trip

    Message par Prok' le Lun 20 Fév - 19:43

    Oy oy. Alors voila, le topic qui m'a pris un peu de temps à coucher car de base l'idée était légèrement vaste quand même, la musique dans le jeux vidéo m'voyez c'est pas vraiment ce que j'appelle faire quelque chose de ciblé ou juste facilement abordable, alors finalement je vais surtout me centrer sur des petits points qui ont beaucoup de choses à dire.

    L'amour que les développeurs portent à la musique remonte à certainement avant ma prise en fonction officielle dans le jeux vidéo, pour cette version, ce point de vue, je me limite à mon expérience personnelle et ce que je peux donc apporter - ou pas.

    Avant que je ne m'égare, cet amour date d'il y a donc longtemps. Pour mon cas je vais commencer directement à la Playstation première du nom car c'est à partir de la que ma curiosité pour le genre à commencée.

    Si vous le voulez bien, installez vous confortablement, branchez un bon casque, montez le volume et passez donc ceci dans vos oreilles pendant que vous divaguez avec moi dans une prochaine explication de trip sensoriel via musique, visions contemporaines et jeux vidéo. Ouais.

    Ainsi donc, sur Playstation la furie a commencée avec trois titres assez majeurs dans l'histoire de l'association musique - jeux vidéos :


    En premier lieu, en expérience encore résolument fun aujourd'hui on peut placer Parappa the rapper, qui représente sans doute encore la meilleure façon d'intégrer le hip hop dans le jeux vidéo. C'est un peu l'avant garde de Guitar Hero, mais en mode phat flow


    En second lieu on placer Bust A Groove, ou comment intégrer les Village People, des gens déguisés en père noël, des extra terrestres et des robots de façon presque pas ridicule dans sa TV. Bust A Groove était le premier jeux de "danse" je crois, sur Playstation qui intégrait le suivi de rythme et de séquence en voyant des chorégraphies etc.


    En troisième lieu, pour le genre complètement barré on peut caler Vib Ribbon (sisi j'ai osé) qui était le premier à proposer de jouer avec ses propres morceaux de musique dans un contexte disons heu, spécial.

    C'était, officiellement pour moi tout du moins, le début de ce que j'ai plus tard appellé le "Beat Trip", des expériences assez à part au final basées aussi bien sur le jeux que sur l’interaction, le support donné par la musique.


    Le second "véritable" Beat Trip était sans aucun conteste Wipeout

    Développé par les furieux de Psygnosis, Wipeout était avant tout un jeux de course de vaisseaux anti gravitationnels mais le contexte dans lequel il se déroule et l'environnement de celui ci, principalement sonore en fait quelque chose d'assez particulier à mes yeux. Wipeout c'est depuis toujours un soundtrack house / techno absolument parfait à chaque fois et tout les tracks sont la pour compléter l'expérience, ajoutant une note particulière par rapport au tracé qu'on a en cours et surtout à la vitesse complètement démentièle du soft. Etre poussé à une telle vitesse de défilement couplé à une bande son pareille, c'est quelque chose vraiment.

    C'est à essayer, certains ne verront qu'un jeux de course dans le futur, à la manière de Pod sans toutefois avoir la dimension "techno" jusqu'au boutiste assumée. Psygnosis avait donc déjà choppé le truc.









    Puis on passe sur Dreamcast, la comme ça parce que j'ai envie.

    J'pense très sincèrement que 2 jeux ont littéralement tout fracassés sur leur passage, néanmoins pour nous pauvres Beat Tripers, et leurs jolis petits noms sont :




    "Saaaaaaay U, la la , je veux bien sur parler de ...




    Sans doute le jeux le plus funky de tout les temps. Le live représente bien l'état d'esprit du titre, complètement à l'ouest, frais, rythmé et juste trop bon quoi.


    L'autre Beat Trip absolument Mon-stru-eux c'était ...




    Jet Set Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaadio o/

    Un jeux de ... heu ... rollers ? A Tokyo ou grosso modo une guerre de graffers avait lieu. Ouais, pas nucléaire, pas seconde mondiale, une guerre de graffers. Le joueur prenait le controle d'un des persos dotés de heu disons capacités juste pas normales et en avant pour tager Tokyo / slide sur des helicoptères / tanks etc et tant qu'à faire remplir des objectifs sous fond de musique purement Jap ou alors bien, bien hip hop comme il faut.

    Mais en quoi cela représentait quelque chose de vraiment novateur ? ben on jouait des persos plutôt jeunes dans un tout nouveau "art graphique", le Cell Shading Smile Repris à maintes reprises après, introduit par les tarés de Sega. Very Happy

    Et le pire c'est que c'était juste génial à jouer. Bien barré évidemment, mais hé, c'est un Beat Trip, y'a bien le mot Trip :p



    Et la, un chouilla plus tard, le jeux qui, encore une fois à titre perso, m'a mis la plus grosse baffe atomique de la création carrément.

    Pourquoi ? car c'était le premier à vraiment intégrer la notion d'initiation, de voyage, de comtenporanisme (ça se dit ?) et le tout dans un jeux solide qui tenait vraiment la route. On y jouait un genre de Hacker dans un système informatique, naturellement défendu et le joueur pouvait augmenter la "protection" du perso qu'il incarnait, de sa matérialisation de hacking en gros. Le titre était vraiment un voyage .. ou la défense, la naissance, la réfléxion, voir même l'évasion et le renouveau sont abordés si tant est qu'on a un peu (beaucoup) d'imagination.

    Premier vrai jeux alliant un style graphisme totalement novateur après le cell shading vraiment réussi introduit par Jet Set Radio, des niveaux au thème évolutifs, à la musique évolutive et à l'intéraction presque constante car chaque ennemi touché, chaque action du joueur possédait un son bien particulier.

    On parle bien sur de Rez. Dans le fond shooter sur rail on ne peut plus basique, sur la forme expérience (c'est le mot vraiment) marquante, unique, évolutive. C'est simple, que vous détestiez le genre (du shoot) c'est tout de même un jeux à faire une fois simplement pour ce qu'il propose. Bon après faut un niveau de sensibilité assez particulier j'imagine ... 5 stages, tous ayant une signification et une évolution musicale bien propres, des graphs lumineux et en "fil de fer", à la façon d'un mix entre Tron et de représentations de menaces informatiques aux diverses et multiples interprétations (ça va du croiseur de bataille au dragon, jusqu'au boss en méditation), boss gigantesques, et le tout va crescendo, tout le temps.

    Vraiment à faire définitivement, il doit être dispo sur le PSN je crois, mais en tout cas trouvable immédiatement sur le market place de la Xbox et si vous avez de la chance, ps2 / Dreamcast





    Petite note : Q Entertainment, développeurs un barrés de Rez sont connus pour ensuite avoir développés QUE des jeux basés sur la synergie entre la musique, l'expérience et le gameplay, toujours différents.

    A leur compte on trouve Every Extend Extra / Every Extend Extra Extreme qui est une expérience purement heu, chais pas trop, psychédélique / purement new age. Le but du jeux est de se faire sauter dans des espèce de débris et d'en toucher le plus possible voir de nettoyer tout l'écran pour faire le plus de points possibles. En le faisant on amasse des genres de powers ups bizarres, notamment un bien particulier qui se nomme le Quicken. Il a l'avantage d'accélérer la musique / rythme du jeux et heu, voila. C'est un trip assez particulier, genre une partie peut durer 1 heure minimum tant qu'on est pas à court de temps. Ah oui voila y'a des power ups qui permettent de rallonger le temps limite qu'on a.


    Ils ont aussi fait Lumines, qui est un genre de Magical Drop à thèmes graphiques bien particuliers, et chaque thème graphique à sa propre musique. C'est un puzzle game définitivement génial. Genre par exemple si vous avez un theme africain bah la musique sera inspirée. Si les graphismes ressemblent plus à des tuyaux et des couleurs métalliques, le jeux adopte un genre de Rave, etc, etc, etc, tout réside dans les couleurs / formes des blocs et la musique qu'on a en accompagnement en plus d'un gameplay assez vicieux mais très prenant. Le but donc c'est de fusionner minimum 4 blocs de la meme couleur pour les faire disparaitre. Ca commence à x4 et ça peut monter à beaucoup plus du moment que vous arrivez à en assembler pendant que la "ligne" qui les fait disparaître, en traversant horizontalement l'écran, n'est pas arrivée à l'autre bout de l'écran.

    Oui les jeux normaux, Q ne savent pas faire.

    Vous l'avez révé, le puzzle music game, ils l'ont fait :




    Retour dans notre élapse temps arrêté à la Dreamcast avec Rez, sur lequel je peux faire une petite note en apparté : non je ne parlerai pas de Dance Dance Revolution. Car c'est un jeux de danse à part, et bon y'a pas besoin de l'autre, vous connaissez tous flower

    Et donc passons gentillement à un Rythm Game mexicain qui a également bien marqué son temps, je veux bien évidemment parler de ...





    Sega Bass Fishing ! albino



    Meuh non, de Samba de Amigo bien sur, qui a été l'un des premiers à introduire les accessoires sur console tout du moins, pour jouer à un jeux vidéo musical. Amis célibataires, à vous de faire péter les high score en secouant à mort les maracasses, un peu comme vous pensez très fort à cette partie torride de jambes en l'air que vous pourriez avoir dans la nuit (oui bon ok d'accord c'était gratuit)

    D'autres ont suivis après, vous les connaissez tous j'imagine : Donkey Konga, Guitar Hero, Rock Band, Def Jam, Dj Hero et divers jeux de batterie absolument hardcore chez nos amis japonais, on va pas s'étendre la dessus, mais faut avouer que la partie "je rajoute un accessoire pour faire comme en vrai" a ameuté énormément de monde, gros succès ... surtout grâce aux soundtracks presque irréprochables (cela dit Guitar Hero est de moins en moins bon épisode après épisode, alors que Rock Band ne fait qu'être meilleur à chaque fois).

    A noter qu'EA Big a entre temps sorti son jeux de snowboard haut en couleurs et à la soundtrack démente répondant au doux nom de SSX et que, un peu comme pour Wipeout c'est juste impensable de jouer sans mais on peut pas vraiment parler de Trip Musical.

    Peut être un peu plus en parlant de la série de fighters sortis sous le label Def Jam (Def Jam Vendetta, Def Jam Fight For New york, Def Jam Icon), notamment le Icon qui avait une particularité un peu bizarre à savoir scratcher le morceau en cours pour faire péter le décor et donc occassionner de gros dégâts, assez spécial mais le rendu visuel était bien foutu et bien sur la soundtrack particulièrement énorme si on aime le genre (mais bon le jeux en lui même était 3 fois en deçà de Fight For New York qui reste toujours la référence en terme de grosse baston violente underground sous fond hip hop permanent qui tache)




    Non je dirai que les deux dernières expériences sonores et visuelles à tester sont, au gros pif, Boom Boom Rocket, aka un Ryth Game très particulier ou le but est de faire exploser des fusées d'artifice suivant un rythme qui l'est encore plus, à savoir des morceaux de musique classique très connus remixés façons techno / house, avec des visuels psychos extrêmement réussis et ça le fait grave, c'est trippant et absolument bon à jouer :



    Et c'est à l'aise mon rythm game préféré de tous dans le style "DDR" like. Bon par contre faut pas être épileptique ni mou, sinon ça va pas le faire. Ca se trouver sur le market place de la 360 et ça vaut plus qu'un coup d'oeil ne serait ce que pour les remixes ^^

    http://www.youtube.com/watch?v=osGzJ8mpyBo&feature=related <- par ici pour avoir la soundtrack complète.


    Puis Motorstorm Apocalypse, sur PS3.

    Oui je sais je vois les gros yeux s'écarquiller mais c'est un peu la même que Wipeout dans le concept course rapide et improbable / bande son drum n bass - techno qui arrache les tympans (en moins rapide quand même, Motorstorm) mais encore une fois, y jouer sans la musique c'est juste enterrer 50% de l'intérêt du jeux au moins. Pourquoi Apocalypse en particulier ? tout simplement parce que ce jeux la a un facteur immersion en plus nommé Apocalypse justeement, aka courir sur des pistes improbables (toits d'immeubles, gare qui s'écroule tout du long, etc) , dans des véhicules qui le sont pas moins (ça fait penser un peu à Mad Max) et tout s'effondre / explose quasiment sur chaque circuit.



    Et heu hum, je crois qu'on a fait le tour ?


    De nos jours ce sont principalement des racers qui conservent le principe de musique / grosse vitesse / graphisme aguicheur mais ils peinent pas mal à se renouveller, idem pour les jeux de musiques qui proposent quelques changements mais ça a rien à voir par rapport à la folie des 90's - début 2000.






    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: The Beat Trip

    Message par Srkat le Sam 25 Fév - 18:51

    Erf, au début je m'attendais a un truc sur la série Bit Trip :p

    ...

    Je reve ou il manque Patapon dans cette liste? Rooooooh.
    Joli sujet, je completerai ça demain, tiens (si j'arrive a me mettre un coup de pied au cul) avec un truc sur les rythm games.

    Juste un truc:

    A leur compte on trouve Every Extend Extra / Every Extend Extra Extreme
    qui est une expérience purement heu, chais pas trop, psychédélique /
    purement new age. Le but du jeux est de se faire sauter dans des espèce
    de débris et d'en toucher le plus possible voir de nettoyer tout l'écran
    pour faire le plus de points possibles. En le faisant on amasse des
    genres de powers ups bizarres, notamment un bien particulier qui se
    nomme le Quicken. Il a l'avantage d'accélérer la musique / rythme du
    jeux et heu, voila. C'est un trip assez particulier, genre une partie
    peut durer 1 heure minimum tant qu'on est pas à court de temps. Ah oui
    voila y'a des power ups qui permettent de rallonger le temps limite
    qu'on a.

    Q entertainement a repris le jeu Every Extend qui était (et doit toujours etre) dispo gratos sur le web et qui n'est pas leur idée.
    Et si on peut effectivement durer des heures sans forcer sur Every Extend Extra Extreme (Xbox360), ce n'est pas le cas sur Every Extend Extra et sa suite de niveaux chronometrés avec boss pour les 52 dernieres secondes. On peut y regagner du temps quand meme, mais on dépasse pas les cinq minutes par étape en général.

    Lumines a aussi le meme défaut de partie qui s'éternise une fois qu'on a compris le truc (ou qu'on a betement suivi le didacticiel). La version Vita est tres sympa, au fait, mais il faut etre aussi fan que moi pour balancer le prix cash dans ce titre pour ce support. Choppez le plutot sur autre chose (il est sur tous les supports actuels sauf chez Nintendo).


    Dernière édition par Srkat le Dim 26 Fév - 8:24, édité 2 fois
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: The Beat Trip

    Message par Prok' le Sam 25 Fév - 19:11

    Ha oui il manque Patapon, ben je peux te le laisser si tu veux ^^

    Et woooot, 1 réponse Very Happy
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: The Beat Trip

    Message par Srkat le Sam 25 Fév - 19:24

    Chouette.
    Pata Pata Pata PON!



    Oh, il manque aussi Child Of Eden, la suite spirituelle de Rez...
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: The Beat Trip

    Message par Prok' le Sam 25 Fév - 19:27

    Ben pareil, si tu vois des trucs (tu dans le sens vous ça marche aussi, n'ayez pas peur je mords pas) à rajouter hésite pas o/
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: The Beat Trip

    Message par Srkat le Sam 25 Fév - 19:55

    Bon, eh bien, outre Patapon - un grand classique de la musique prise de chou des semaines apres avoir arreté la console - on peut noter:

    Child Of Eden:



    Toujours chez Q, toutes les actions et la progression participent a la musique - d'ailleurs on obtient des bonus en jouant en rythme.
    A essayer sérieusement au moins une fois.

    Aussi, toujours parmi les jeux où la musique joue un grand role: Locoroco!



    Les themes sont nombreux - certains niveaux changent de musique selon le personnage actif, d'autres comme ici s'enrichissent au fur et a mesure du nombre et de l'état des locorocos (quand ils sont séparées, chacun y va de sa voix sur le ryhme de la chanson, et plus ils sont nombreux ou gros, plus le theme de base est riche. C'est plus clair sur la vidéo.).
    avatar
    Prok'
    Wanderer

    Balance Messages : 986
    Date d'inscription : 18/07/2011
    Age : 31

    Re: The Beat Trip

    Message par Prok' le Dim 26 Fév - 1:48

    Pata pata pata pon o/

    Faut que j'essaie Child of Eden ...

    Contenu sponsorisé

    Re: The Beat Trip

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 17:37