Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Giromu le Sam 7 Jan - 19:15

    Je viens de terminer ma première uchronie à la fois belge ET écrite par un sang bleu, son altesse sérénissime le prince Stéphane de Lobkowicz, la reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht....
    http://blog.soirmag.lesoir.be/rue-royale/2011/11/15/%E2%80%9Cla-reine-astrid-n%E2%80%99est-pas-morte-a-kussnacht%E2%80%A6-mais-bien-leopold-iii%E2%80%9D/

    Alors, d'une c'est très bien écrit, vu du point de vue exclusif des aristos belges, et de deux, c'est vraiment passionnant, avec des notes nombreuses en bas de page présentant les persos historiques (du plus obscur duc luxembourgeois au plus célèbre dictateur allemand).

    Le point de divergence se situe le 29 août 1935: la reine Astrid, épouse de Léopold III, ne meurt pas, mais son époux décède à sa place. S'ensuit un vote à l'issue duquel il est décidé que pour la seconde fois dans l'histoire de la Belgique, un régent sera choisi pour gouverner à la place du jeune Beaudouin (5 ans) jusqu'à sa majorité. ET là, coup de génie, c'est la propre mère de Léopold III, femme énergique et cultivée, qui est désignée!!!

    Dans cette uchronie, la Belgique est tenue d'une main de maître par elle, qui joue très bien ses cartes afin de préserver son pays face à Hitler. Les Allemands ont tellement de mal à conquérir la Belgique que lorsque c'est fait, ils y nomment carrément le terrifiant Heydrich (le dauphin d'Hitler, SS architecte de la Shoah, assassiné en vrai en 1943 par les tchèques) comme "protecteur"!

    En France, De Gaulle parvient à convaincre Pétain de poursuivre la guerre depuis les colonies avec les Anglais et les Ricains. La reine mère Elisabeth, têtue, est convaincue par Churchill de poursuivre la guerre depuis Londres, et de renoncer à partager le sort de son peuple (le contraire de la vérité historique, qui a conduit à la question royale, pusique Leopold III demeura auprès des Belges sous l'occupation, contrairement à ses ministres).

    Le reste de la famille royale, dont le prince Beaudoin, s'est réfugié en Espagne, et Franco veille sur ses précieux invités pour des raisons très monétaires...

    Cette uchronie, pour qui ne connait pas l'histoire de la Belgique, est passionnante: on y évoque les réseaux de résistance, le coup de maître de Jean de Selys, qui parvient à bombarder seul le siège de la Gestapo à Bruxelles.
    Le système politique belge, y compris les relations entre l'obstinée régente et ses conseillers, est richement illustré, de même que la vie et les relations des aristos entre eux.

    La fin est excellente, avec carrément, parallèlement à un débarquement anglo-américain le 6 juin (sans Français), les pays du Benelux lancent un jour plus tard, sans concerter leurs alliés, leur propre débarquement sur les Pays-bas.

    Une uchronie passionnante et passionnée dont on sent que l'auteur cherche à présenter les aristos sous un jour très favorable (dévoués, courageux, patriotes...).

    Les aventures de Léon Degrelle, chef du parti rexiste qui en voit des vertes et des pas mûres dans le bouquin, sont très réussies aussi.

    Bref, allez acheter le livre de SAS le prince bidule. c'est du lourd!
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Ju le Sam 7 Jan - 19:32

    Ah bah oui, obligés Very Happy
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Giromu le Sam 7 Jan - 19:52

    Tu le connais, ce prince?
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Ju le Sam 7 Jan - 21:04

    Je l'ai eu comme conseiller communal et c'est tout ce que je sais de lui.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Giromu le Dim 8 Jan - 12:00

    Ok. Le seul truc qui m'a fait tiquer dans ce bouquin, c'est que la politique coloniale de Leopold II au Congo est présentée sous un jour très favorable. Or, le pays lui appartenait en nom propre et il y'a commis les pires exactions d'un pays occidental dans un pays d'Afrique noire.
    Le prince est méga cool avec Léopold sur ce point, peut-être même naïf.

    Leopold fervently believed that overseas colonies were the key to a
    country's greatness, and he worked tirelessly to acquire colonial
    territory for Belgium. Neither the Belgian people nor the Belgian government
    was interested, however, and Leopold eventually began trying to acquire
    a colony in his private capacity as an ordinary citizen. The Belgian
    government lent him money for this venture.

    After a number of unsuccessful schemes for colonies in Africa or Asia, in 1876 he organized a private holding company disguised as an international scientific and philanthropic association, which he called the International African Society.

    In 1878, under the auspices of the holding company, he hired the famous explorer Henry Morton Stanley to establish a colony in the Congo region.[3] Much diplomatic maneuvering resulted in the Berlin Conference of 1884–85, at which representatives of fourteen European countries and the United States recognized Leopold as sovereign of most of the area he and Stanley had laid claim to. On 5 February 1885, the result was the Congo Free State (later becoming, successively, the Belgian Congo, the Republic of the Congo, Zaire, and now the Democratic Republic of the Congo or DRC (not to be confused with Republic of the Congo
    formerly owned by France), an area 76 times larger than Belgium, which
    Leopold was free to rule as a personal domain through his private army, the Force Publique.


    Mutilated people from Congo Free State





    The first economic focus of the colony was ivory, but this did not
    yield the expected levels of revenue. When the global demand for rubber
    exploded, attention shifted to the labor-intensive collection of sap
    from rubber plants. Abandoning the promises of the Berlin Conference in
    the late 1890s, the Free State government restricted foreign access and
    extorted forced labor from the natives. The abuses suffered were horrific, especially in the rubber industry, and included the effective enslavement of the native population, savage beatings, widespread killing, and frequent mutilation when the unrealistic quotas were not met. Missionary John Harris of Baringa,
    for example, was so shocked by what he had come across that he wrote to
    Leopold's chief agent in the Congo saying: "I have just returned from a
    journey inland to the village of Insongo Mboyo. The abject misery and
    utter abandon is positively indescribable. I was so moved, Your
    Excellency, by the people's stories that I took the liberty of promising
    them that in future you will only kill them for crimes they commit."[4]

    Estimates of the death toll range from two million to fifteen million.[5][6][7]
    Determining precisely how many people died is next to impossible as
    accurate records were not kept. Louis and Stengers state that population
    figures at the start of Leopold's control are only "wild guesses",
    while E.D. Morel's attempt and others at coming to a figure for
    population losses were "but figments of the imagination".[8]

    Adam Hochschild devotes a chapter of his book, King Leopold's Ghost,
    to the problem of estimating the death toll. He cites several recent
    lines of investigation, by anthropologist Jan Vansina and others,
    examining local sources from police records, religious records, oral
    traditions, genealogies, personal diaries, and "many others", which
    generally agree with the assessment of the 1919 Belgian government
    commission: roughly half the population perished during the Free State
    period. Since the first official census by the Belgian authorities in
    1924 put the population at about 10 million, that implies a rough
    estimate of 10 million dead.[9]

    Smallpox and sleeping sickness also devastated the disrupted population.[10] By 1896 the sleeping sickness had killed up to 5,000 Africans in the village of Lukolela on the Congo River. The mortality figures were collected through the efforts of Roger Casement, who found, for example, only 600 survivors of the disease in Lukolela in 1903.[11]

    Reports of outrageous exploitation and widespread human rights abuses led to international outcry in the early 1900s leading to a widespread war of words. The campaign to examine Leopold's regime, led by British diplomat Roger Casement and former shipping clerk E. D. Morel under the auspices of the Congo Reform Association, became the first mass human rights movement.[12] Supporters included American writer Mark Twain, who wrote a stinging political satire entitled King Leopold's Soliloquy,
    in which the King supposedly argues that bringing Christianity to the
    country outweighs a little starvation. Rubber gatherers were tortured,
    maimed and slaughtered until the turn of the century, when the Western world forced Brussels to call a halt.[13] Arthur Conan Doyle also blasted the 'rubber regime' in his 1908 work The Crime of the Congo, written to aid the work of the Congo Reform Association. Doyle contrasted Leopold's rule to the British rule of Nigeria,
    arguing decency required that those who ruled primitive peoples to be
    concerned first with their uplift, not how much could be extracted from
    them. It should be noted that, as Hochschild describes in King Leopold's Ghost,
    many of Leopold's policies were adopted from Dutch practices in the
    East Indies, and similar methods were employed to some degree by
    Germany, France and Portugal where natural rubber occurred in their
    colonies.

    Finally, in 1908, the Belgian parliament compelled the King to cede the Congo Free State to Belgium.

    Leopold II is still a controversial figure in the Democratic Republic of Congo. His statue in the capital, Kinshasa,
    was removed after independence. Congolese culture minister Christoph
    Muzungu decided to reinstate the statue in 2005, pointing out the sense
    of liberating progress that had marked the beginning of the Free State
    and arguing that people should see the positive aspects of the king as
    well as the negative; but just hours after the six-metre (20 ft) statue
    was erected in the middle of a roundabout near Kinshasa's central
    station, it was taken down again without explanation. The Congo
    continues, however, to use a variation of the Free State flag, which it
    adopted after dropping the name and flag of Zaire.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Leopold_II_of_Belgium#Private_colonialism
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Ju le Dim 8 Jan - 15:03

    C'est certain, c'était pas rose là-bas !

    Je ne sais pas s'il est naïf ou si, tout simplement, son uchronie est une valorisation du pays et de ses leaders. Parce que déjà rien que tenir tête à l'Allemagne... lol. C'est Maginot qui aurait été content Laughing

    Lobko
    Réfugié

    Messages : 1
    Date d'inscription : 12/01/2012

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Lobko le Jeu 12 Jan - 12:25

    Bonjour Giromu, ici SAS Bidule !
    Très sympa ton article.
    Tout est bien vu y compris lorsque tu dénonces mes petites perversions à savoir présenter les Belges sous leur jour le plus favorable, montrer les aristos comme étant tous des vedettes, défendre le Congo et "l’œuvre civilisatrice remarquable des Belges en Afrique due au génie du roi Léopold II".
    Concernant les photos des mains coupées, j'imagine que cela s'est bien produit mais je crois aussi que cela a été énormément exagéré par les Britanniques pour des raisons politiques et de jalousie par rapport à la colonie belge.
    Je dirais simplement qu'il ne m'apparait pas très crédible que l'on coupe les mains de ses esclaves. Economiquement pas très logique, non ?
    Rappelons aussi que la décolonisation belge qui a été un véritable bordel s'est tout de même faite sans guerre coloniale. Il y a eu plus de Blancs tués par les Indigènes que l'inverse. En toute amitié tu reconnaitras que cela n'a pas été exactement le même scenario en Algérie, ou, un peu plus avant dans le temps au Maroc ou à Madagascar.
    En fait, le débat doit porter sur toute la colonisation et pas plus spécifiquement sur la colonie belge, propriété personelle de Léopold II jusque 1909. après cette date, le Congo est devenue une colonie belge et la situation s'est progressivement et rapidement améliorée.
    Encore merci pour ton intérêt pour ce modeste livre.
    Je suis en train de préparer le suivant. Je puis déjà t'en donner le titre. Ce sera "Fellatio".
    Bien amicalement,
    Stéphane de Lobkowicz
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Giromu le Jeu 12 Jan - 16:33

    Fantômas (ou le docteur Gang, ou madame Masque) poste dans la section massage et ici, c'est carrément un prince du sang! Very Happy

    ça sent Youni et son amie qui font une blague, ça!


    Cependant, altesse, daignez vous présenter en section idoine. Noblesse oblige, non?

    Contenu sponsorisé

    Re: [Uchronie] La reine Astrid n'est pas morte à Küssnacht

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin - 5:28