Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Aria, Aria, douce Neo-Venezia...

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Aria, Aria, douce Neo-Venezia...

    Message par Giromu le Dim 11 Déc - 20:21

    Article de sisou





    Il était une fois une aimable personne qui racontait une courte histoire :

    - Connais-tu l’histoire des toilettes ?
    - Gni ?
    - Moi non plus parce que la porte est fermée à clef.

    Et le malheureux bonhomme de se retrouver la tête dans la cuvette des
    toilettes. La personne qui l’oblige à boire la mauvaise tasse n’est
    autre que le fameux Bal-Sagoth qui lui hurle « salope ! salope ! salope ! ».

    Rassurez-vous. Ce n’est pas Sisou qui a eu des problèmes. La malheureuse personne n’est autre que Giromu,
    le seul et l’unique conteur d’histoires mangaesques. En réalité,
    celui-ci avait promis à Bal de lui apporter un monumental ouvrage sur
    Rei dessinée par Mogudan, faisant près de 12563 pages. Malheureusement,
    le livre en question a été égaré on ne sait où. Lui, Giromu, pourtant si
    talentueux conteur, a de la peine à raconter une blague pourrie pour
    compenser le manque d’airbags de Bal.

    C’est pourquoi le glorieux caillouteux Sisou remplace Giromu pour une
    courte fiche des animés. Entre nous, en réalité, Giromu n’a jamais vu de
    sa vie l’animé que je vais vous conter à ma manière, à ma convenance.
    Bref, je ne devrais pas vous raconter la mésaventure de Giromu mais
    c’est entre nous, hein ?

    Voici donc l’histoire de :


    ARIA



    Il « sera » une fois une histoire se passant dans l’avenir plus ou moins
    lointain sur la planète du dieu de la guerre, Mars. Elle a été
    terraformée il y a longtemps et n’est plus qu’une planète chaleureuse,
    semblable à la Terre. Mais la particularité de cette planète (dénommée
    désormais Aqua), à part le fait qu’elle soit couverte en grosse majorité
    d’océans, est la cité lagunaire de Neo-Venezia, du nom de Venise en
    Italie, sur notre bonne vieille planète.

    Akari Mizunashi a quitté sa planète de naissance, appelée par les
    Martiens, Man-Home, pour venir sur Mars afin de devenir une ondine
    professionnelle. Les ondines sont des gondolières qui font visiter
    Neo-Venezia aux touristes ou aux habitants. Elle est formée par une
    ondine professionnelle, la plus célèbre des gondolières, Alicia
    Florence, et habite dans une maison « posée » sur l’océan à proximité
    immédiate de la ville, en tant qu’ondine apprentie.

    L’entreprise d’Alicia n’est qu’une compagnie de gondolières parmi
    plusieurs autres. Cependant, le deux autres compagnies les plus citées
    ne sont autres que Hime-Ya et Orange Planet. La curieuse particularité
    de la série est un sentiment d’absence de concurrence féroce et
    meurtrière entre les compagnies, même si on retrouve quelques
    hésitations de nos amies à dormir dans une immeuble des entreprises
    rivales.

    C’est de cette particularité qui résume un peu l’ambiance de l’animé
    (qui est tiré du manga). Car vous ne verrez pas de violence d’un Ken qui
    pète la cervelle des adversaires après le célèbre « tu ne sais pas mais
    tu es mat », vous ne verrez pas des moments d’ecchi dans lesquels vous
    pourriez admirer les fortes poitrines (Bal, passe ton chemin) ou la
    couleur des culottes, vous ne verrez pas souvent des scènes tristes
    digne de phrases de « chier ou ne pas chier, telle est la question », et
    ainsi de suite. La série est une suite d’épisodes ayant une histoire
    propre à chaque épisode. En réalité, ce n’est pas une unique série mais
    trois saisons + un OAV que vous verrez les aventures pepères d’Akari :


    - Aria the Animation (1e saison)
    - Aria the Natural (2e saison)
    - Aria the OVA – Arietta
    - Aria the Origination (3e saison)


    Le rythme des épisodes n’est pas le même d’une saison à l’autre. La
    première et la troisième comptent ainsi 13 épisodes (ADN, tu peux venir
    ici) mais la deuxième fait plus de 22 épisodes (ADN, passe ton chemin).
    Personnellement, je n’ai vu que la première saison et les six premiers
    épisodes de la 2e saison, le reste étant décliné en une maudite langue,
    la shakespearienne. J’espère un jour voir la suite des épisodes en la
    belle langue de Molière (en ddl de préférence. )

    Akari, durant son séjour à Neo-Venezia, fera plusieurs rencontres dont
    certaines seront qualifiées de miraculeuse à ses yeux. Elle
    s’émerveillera de découvrir maintes choses propres à Mars. Même si elle
    sera constamment présente à chaque épisode, elle n’est pas la seule.
    Elle sera souvent accompagnée de galantes personnes qui sont également
    des ondines apprenties. Je résume un peu les trois groupes d’ondines,
    chacun ayant deux ondines, l’apprentie et sa maîtresse. En réalité, une
    ondine apprentie est un peu le miroir de sa maîtresse.


    Les douces

    - Akari Mizunachi : c’est une personne charmante, qui adore faire
    des remarques plus ou moins romantiques sur l’environnement qui
    l’entoure. Bon autant que je m’en souvienne, elle est rarement en colère
    ou contrariée, voire jamais.



    - Alicia Florence : elle est une ondine professionnelle parmi les
    plus célèbres et les plus appréciées de Neo-Venezia, voire d’Aqua et de
    Man-Home. Vous ne la verrez jamais se mettre en colère. Elle a souvent
    une habitude de dire « ala ala ». Elle est calme et facile à vivre.




    Les bruyantes

    - Aika Granzchesta : ondine apprentie comme Akari, elle est
    capable de dire les choses assez franches. Elle tient à se montrer l’une
    des meilleures des ondines et tient à y parvenir. Elle tient souvent
    des propos « les remarques embarrassantes sont interdites », le plus
    souvent à Akari qui répondra spontanément « Ehh ? ».



    - Akira Ferrari : institutrice d’Aika, elle est une maîtresse aux
    méthodes très dures en proposant des entraînements infernaux. Elle peut
    devenir colérique ou brusque. En fait, elle n’est dure avec Aika dans
    le but de l’amener à devenir l’une des meilleures ondines
    professionnelles.




    Les distraites

    - Alice Carroll : fille aux cheveux verts, au début de la série,
    c’est une personne solitaire et plutôt fataliste (je ne sais pas si
    c’est une bonne définition pour elle). A la suite de ses rencontres avec
    notre héroïne, elle reprendra confiance en elle et en ses talents plus
    ou moins innés pour devenir l’une des prometteuses ondines apprenties.



    - Athéna Glory : ondine douée au même titre qu’Alicia et Akira,
    elle est cependant la femme la plus maladroite. Elle est capable de
    renverser aussi facilement une boisson que de verser de l’eau sur sa
    tête distraitement ou encore de se prendre la gueule sur le pont sans
    s’en rendre compte. Mais elle a un talent unique que n’ont pas les deux
    autres ondines professionnelles : le chant. Elle chante si bien qu’elle
    émerveille son auditoire (j’ignore si elle chante vraiment si bien. Mes
    oreilles ne me permettent pas de me donner des informations. ). Elle veille beaucoup sur son apprentie, Alice et chante parfois afin de l’aider à dissiper son moral.




    A part ces trois groupes de magnifiques filles, je vous signale les
    chats qui sont les mascottes de trois compagnies. Je vous laisse les
    découvrir. Leur relation entre eux est cocasse. Il n’y a pas qu’eux car vous découvrirez d’autres personnages, notamment masculins.

    Je ne vous en dirais pas plus. De toute façon, je ne pourrais pas vous en dire plus sur la 2e et 3e saison.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:18