Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Neon Genesis Evangelion, le chef d'oeuvre!

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Neon Genesis Evangelion, le chef d'oeuvre!

    Message par Giromu le Mar 15 Nov - 16:42


    L'idole des foules d'otakus, Rei Ayanami


    Vous êtes Shinji, un adolescent timide et renfermé dont la mère est
    morte dans des circonstances étranges et que son père, à la tête d’ une
    agence gouvernementale en prise avec des créatures mystérieuses, les «
    anges », rappelle après des années d’abandon aux soins d’une tante
    éloignée.

    Shinji Ikari un héros vraiment novateur et hors normes

    Vous arrivez en pleine scène de destruction et votre père vous ordonne
    de monter dans un robot géant et de lutter pour sauver la ville sans
    même un bonjour .
    Vous non plus vous ne sautez pas joyeusement aux commandes ?

    Eh bien c’est la première révolution apportée par Neon genesis Evangelion : Des personnages aux passés sombres, bourrés de psychoses et de névroses qui agissent souvent pour des motifs égoïstes.



    Des personnages plus cultes, c'est dur à trouver...


    Vous suivrez la mystérieuse et fascinante Rei, celle qui a inspiré un
    archétype de personnage à elle seule , Misato, le commandant des
    opérations et l’un des personnages fémininins les plus réalistes et
    attachants jamais crées ou encore Asuka, une tsundere au dynamisme et au
    caractère hors normes. Et bien d’autres personnages uniques!

    La série qui va vous faire aimer les méchas!

    Une simple série de robots ? Bien plus ! Vous avez déjà vu des robots
    reliés par de gros cables à leur source d’énergie ? Et des pilotes qui
    ressentent les dommages subis par leur appareil ?

    Vous n’aimez ni les robots, ni les personnages attachants, complexes et torturés ? Déjà, vous êtes bien difficile !
    D’autre part, vous trouverez dans la série bien d‘autres choses comme de nombreux complots à tiroirs passionnants,
    des plans et des personnages sexy (Ah, les plugsuits !), une mise en
    scène originale et des plans fixes qui sont parmi les plus longs du
    monde de l’animation.

    Misato, une femme complexe


    Vous trouverez aussi des références bibliques et ésotériques érudites ainsi qu’ une enquête passionnante et ardue car les indices sont nombreux mais clairsemés.

    Et si tout ça ne vous suffit pas, vous aurez droit à l’une des fins les plus originales et géniales jamais crées.
    Tellement originale que vous vous poserez de nombreuses questions sur
    sa réalisation et son propos longtemps après. De nombreux débats animés
    en perspective.

    La série propose également une réflexion poussée sur la nature et les
    aspirations de l'être humain, ainsi que sur la solitude qui le touche.
    Passionnant et extrêmement subtil.


    Gendo Ikari. Un père et un homme exécrable...

    J’ai oublié de préciser les nombreux clins d’œil et références à des
    classiques comme « Nadia, le secret de l’eau bleue » ou Gunbuster, deux
    autres œuvres essentielles du studio Gainax ou des génériques de début
    et de fin archi cultes !

    N’oublions pas une animation époustouflante pour l’époque, tellement
    qu’elle vida le budget et que certaines scènes durent être revues à la
    baisse, ce qui n’entama en rien l’intérêt de la série.

    Et un pingouin d’eau chaude d’une intelligence rare.

    Pen-pen. Culte!

    Vous êtes encore là ?

    Foncez malheureux !!!





    26 épisodes qui détruisent tout. Ou presque, car certains sont vraiment mauvais (!) comme celui du Jet alone.















    On a aussi 2 films (Death and rebirth qui recapitule la serie, puis The end of Evangelion qui conclut de manière différente) qui demeurent encore décriés par beaucoup. Je les trouve trop violents, personnellement.


    You are not alone


    Sadamoto, le ralisateur s'est également lancé dans la production de 4 films qui donneraient une refonte de la série.
    Le premier, You are not alone, est une franche réussite du moins de mon point de vue.
    You can (not) advance, le deuxième, est encore meilleur.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:20