Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Kyouran Kazoku Nikki/Journal d'une famille cinglée

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Kyouran Kazoku Nikki/Journal d'une famille cinglée

    Message par Giromu le Mar 15 Nov - 16:39

    Depuis le temps que je devais en causer!


    Cet opening est une tuerie!\o/
    http://fr.youtube.com/watch?v=XHJklSbfLRI

    Le boulot sur les paroles, la musique, les images et le débit de la voix, c'est que du bonheur!\o/


    Pour l'ending, le meilleur des huit, chacun dédié à un des persos
    principaux est celui dédié à Kyouka (eh oui), pour les mêmes raisons
    http://fr.youtube.com/watch?v=q1j3c2fbXj4

    Mon second favori est celui de Hyouka, car il est mignon et très entrainant.
    http://fr.youtube.com/watch?v=t7AN7k2mHdc&feature=related

    l'étrange ending de Oka est assez réussi mais très peu animé!
    http://fr.youtube.com/watch?v=cpcrB_M16J8&feature=related

    celui de Teika est... pompier
    http://fr.youtube.com/watch?v=mnpF4bCIIA4&feature=related

    celui de Gekka est pas mal
    http://fr.youtube.com/watch?v=2s_qP5lR3fs&feature=related

    celui de Ginka est pas mal
    http://fr.youtube.com/watch?v=fpKOraWh_-M&feature=related

    celui de Yuka est sympatoche
    http://fr.youtube.com/watch?v=ttvgelnOvG0&feature=related

    comme celui de Chika
    http://fr.youtube.com/watch?v=7qH0UftzfiQ&feature=related







    Autour de Kyouka, dans le sens des aiguilles d'une montre, les
    membres de la famille Midarezaki: Teika, Gekka, Ginka, Hyouka, Yuka, Oka
    et Ginka.


    Kyouran Kazoku nikki est une série en 26 épisodes tirée d'un light novel japonais.
    Il s'agit d'une des très bonnes surprises de la saison animée passée.


    Il y'a 1000 ans (dans nos années 50/60), Enka, un kaiju, a ravagé le
    monde. En mourant, il a juré que son enfant le vengerait. L'humanité a
    pas mal évolué entre temps et a rencontré des extraterrestres, des
    femmes chats et des monstres en tout genre.

    L'histoire se passe au sein du grand empire japonais, sans qu'on en sache plus.

    Un enquêteur du bureau des mesures contre les phénomènes paranormaux de
    cet empire, Midarezaki Oka, calme et discipliné, fait la connaissance de
    son nouveau patron qui lui intime l'ordre de se marier avec elle!!!
    Midarezaki Kyouka, puisque c'est son nom, est une femme de 20 ans dans
    le corps d'une loli. Ce mariage est une partie de l'opération "famille
    douillette", qui a pour but de rechercher et d'élever les personnages
    soupçonnés d'être le fameux "enfant d'Enka" qui doit apporter la
    destruction et de l'élever au sein d'une famille aimante, ce qui
    l'empêchera de réaliser son "destin".


    La trognonne Kyouka et sa fille Gekka!

    Kyouka (20 ans) est une véritable tornade blanche, une tsundere de type
    Haruhi, qui ne pense qu'à sa gueule et est persuadée d'être une
    authentique déesse, comme elle le clame sur les toits. D'un tempérament
    autoritaire, elle va devenir le "chef de famille" et suivre toutes ses
    envies et ses lubies, entrainant le reste de la troupe dans des
    aventures souvent très tordues.
    Elle a des oreilles et une queue de chat, des pouvoirs télépathiques très developpées et une force surhumaine.
    Kyouka est un personnage fendard, graphiquement très réussi.
    Insupportable, elle est pourtant très mignonne. Son énergie délirante
    est encore plus grande que celle de Haruhi, ce qui en fait un personnage
    hors normes.
    Bien sûr, j'en suis fan!

    La preuve, voilà qui on trouve dans la rubrique "les femmes de ma vie":

    [quote=Giromu;310196]



    Up!
    Kyoka Midarezaki (Kyouran kazoku nikki)

    "Tsundere, kuudere,yandere. they're all ancient relics now.The ultimate and invincible genre:that'd be kamidere!"

    Kyoka est une sorte de Haruhi sous amphéts persuadée de son bon droit
    car elle le clame partout: elle est une déesse! Franchement tordante.
    [/quote]


    le côté dere dere de Kyouka (et sa relation particuliere avec son subordonné et mari)

    le côté tsun tsun de Kyouka (qui saoule Raichu, sa chef)

    On trouve aussi Ginka (23 ans), un humain normal, clairement affiché
    comme une caricature de gay très extraverti élevé chez les yakuza. Le
    rêve de Chika est d'en faire un hétéro viril et de faire en sorte qu'il
    sorte avec elle. Elle a tendance à le maltraiter pour ça.

    Chika appartenait à une des plus puissantes familles du Japon, les
    Himemiya (alias "la famille du démon"). Cette famille se fait une
    specialité de la maltraitance d'enfants, psychologique et physique, se
    cachant derrière sa richesse et sa puissance.
    Chika est attifée comme Suigintou de Rozen maiden, a ses débuts, et
    tourmente sa jeune soeur, Yuka (9 ans). Chika est un personnage qui
    revient de loin et que j'aime beaucoup.

    Yuka a été élevée par les himemiya, comme Chika. Contrairement à elle,
    elle ne rentre pas dans leur jeu et est avant tout une gentille fille
    qui prend cher, une victime. Elle possède une grande force de caractere.

    Teika Midarezaki (7 ans) est le roi d'une race presque éteinte de lions
    parlants. Il est très attaché à son "estimée soeur", Yuka. Très digne et
    noble, il est un des meilleurs guerriers de la famille.


    Teika le lion et son estimée soeur, Yuka.

    Hyoka Midarezaki (3 ans) est une arme de destruction massive. Malgré sa
    doubleuse féminine, c'est bien un garçon, si tant est qu'un robot puisse
    avoir un sexe.
    Placide et serviable, il est poursuivi par ses concepteurs, notamment le docteur cyborg Gebok.
    C'est le personnage le plus puissant au combat dans la famille.

    Gekka Midarezaki est une méduse volante très mystérieuse. Elle s'exprime
    par des bruits inintelligibles et par télépathie en de rares cas. Elle
    est censée être la plus jeune des enfants Midarezaki.


    Les aventures de la famille Midarezaki sont très variées et
    divertissantes. Ce n'est pas forcément hilarant et ça semble s'adresser
    aux enfants, mais la série possède un scénario réussi qui court en
    filigrane sur 26 épisodes.


    Une famille parfaite!!!\o/

    Ce qui marque le spectateur, c'est l'intense bonté qui se dégage de la
    série. C'est suffisamment rare pour être signalé: Sans aucune niaiserie
    ou situation sirupeuse aucune, la série est un simple et habile
    plaidoyer pour la différence et l'entente entre individus.
    La famille y' est conçue comme une entraide entre individus et la série est un éloge de la famille recomposée!

    Le passé, aussi douloureux qu'il soit (et Dieu sait que les personnages
    principaux ont des histoires personnelles difficiles) est conçu comme un
    boulet dont la famille Midarezaki se charge avec une énergie folle et
    dans la bonne humeur.

    La série évoque le sujet rarement évoqué en anime de la maltraitance des
    enfants et ce, de belle manière, via le cas de l'horrible famille
    Himemiya, dont on ne voit pas un seul membre.
    La vengeance de Kyouka contre les tourmenteurs de deux de ses enfants vaut le coup d'être vue!


    Fan-service powaaaaa!!!

    Toujours dans le registre de cette bonté qui se dégage de la série, les
    méchants ne le sont vraiment pas tant que ça! J'ai en tete cette débile
    de Raichou, la loli papillon.

    Connue comme la plus grande criminelle de l'histoire, elle devient la chef du bureau auquel appartiennent Kyouka et Oka.
    Elle est mille fois plus inconsequente que dangereuse. C'est juste
    qu'elle se fout de tout et ne regarde pas les degats qu'elle peut
    engendrer. Elle est tres enfantine dans ses complots.


    En bref, cette série est très divertissante et sert un message humaniste et de tolérance de manière simple mais très efficace.

    Les personnages sont très attachants et sympathiques et Kyouka est un personnage qui fait presque la série à elle toute seule.
    La série arrive en plus très bien à surprendre. Quand vous verrez les
    derniers episodes et le traitement de l'obligatoire "méchant ultime de
    fin", vous serez plus que suppris.


    Kyouran Kazoku nikki est une bonne surprise comme on aimerait en voir plus.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:27