Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Kemeko: une héroïne sensuelle et râblée!!!

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2613
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Kemeko: une héroïne sensuelle et râblée!!!

    Message par Giromu le Mar 15 Nov - 16:37

    Vous cherchez un anime avec une créature sexy et tentatrice?

    Kemeko DX est fait pour vous!


    L'héroine, Kemeko, est une femme comme on en voit peu!

    Admirez cette classe, cette voix, dans l'un des ending les plus délirants que j'ai vus, surtout les paroles!
    http://fr.youtube.com/watch?v=pDiQd4v0uyk&feature=related


    Des paroles comme ça, z'en avez deja vues?

    Purippurin gymnastics exercise!!!



    Forcément, avec un pareil ending, cette série de 12 épisodes qui appelle
    une suite (vivement!) a fort à faire pour pondre un opening baleze.
    Elle réussit pourtant, assez facilement un opening qui pète de vie!

    http://fr.youtube.com/watch?v=Cj-paDmlhek&feature=related

    Jesus Jesus kami sama!

    Eisa Eisa Mandela!


    Kemeko et sa plugsuit Asukaesque! Faut pas lui en conter...


    Commençons par définir un peu cette bonne série par ce qui lui sert de scénario...

    A la plage, Kemeko casse des pastèques dans son style personnel...

    Une ville dominée par un écran géant affichant H24 le logo de Mishima electronics, la plus grande boite du Japon.

    Sampeita est un débile profond atteint du syndrôme du héros d'anime
    harem: entouré de bombes (dont deux seulement en veulent à sa virginité,
    ce qui limite un peu le cliché), il veut surtout qu'on lui foute la
    paix!


    Il vit avec sa mangaka de mère, flemmarde et bien sûr toujours hors
    délais. D'ailleurs, son editrice est un peu le quatrième membre de la
    famille, tant elle squatte chez elle tout le temps en pétant un câble de
    manière grave


    Une mère oppai et cliché et une éditrice folle à lier! Ah oui, aimer le bakkunyu aide pour apprécier la série à plein...


    L'editrice pète un câble en live!


    Sampeita a aussi une soeur loli, Tamako, femme au foyer avant l'heure
    qui gère la vie de la maison et a des aspects psychopathes cachés...


    Kawai... peut-etre

    Comme tout bon héros de harem, il a une amie d'enfance, Izumi, qui vient le chercher pour l'école et est amoureuse de lui.
    Celle-ci a pris comme options "naive","prude" et "bakkunyu"

    Beethoven Oppai!


    A l'ecole il a l'obligatoire meilleur pote obsédé (et masochiste, aussi) mais surtout la belle Haya chan.


    Totalement perverse, comment ne pas en être fan?


    Cette petite loli trop mignonne à tendances saphiques est une voyeuse.
    Elle s'amuse des amourettes de sa meilleure amie et de Sampeita, à la
    façon de Tsuyuri dans Doujin works.
    Sa voix est trop choupinette...

    L'impitoyable Haya chan fait du shopping avec Izumi

    Sa science de la médecine est...radicale.


    Sampeita est donc ce genre de héros débile et niais, bien epais, qui n'entrave rien mais a bon fond (qui pense à Shiro de Fate? )

    Un jour, son destin bascule:

    Une héroine sexy
    et puissante débarque en classe, dans cet appareil, poursuivie par des
    espèces de Fuchikoma (de Ghost in the shell) sur lesquels elle tire à la
    Gatling


    Classe et subtile (TM Prokos)

    Elle proclame son intention à tous de se marier avec Sampeita, out of the blue! \o/


    Sampeita est pétrifié d'horreur!


    Refugié sur le toit de l'école avec son amie d'enfance qui lui demande
    des comptes, il est attaqué par une cocote minute sur pattes géante d'ou
    sort une main belliqueuse, ce qui nous donne l'occasion d'admirer un
    très beau combat mené par la dynamique Kemeko!!!

    \o/

    Une combattante redoutable et une animation très efficace!


    Quelle puissance!


    A l'issue de ce combat, kemeko révèle sa vraie nature:




    c'est fou ce qu'on peut faire rentrer dans un chibi robot!


    La pilote, M.M (à ne pas confondre avec C.C de Code Geass), blessée, est
    conduite à l'infirmerie. Elle ressemble furieusement à une fille dont
    Sampeita rêve toutes les nuits, qu'il a connue enfant, et qui a
    subitement disparu à l'époque.

    Le reste de l'histoire est simple et diablement efficace, si on aime les
    histoires bien ficelées, les situations barrées et le ecchi.


    Mince! Ou ai-je déja vu cette plugsuit?


    M.M/ Kemeko se pose comme la seule héroine membre à la fois du P.A.R.T.I
    (Parti des adorateurs de Rei qui transpirent pour leur idéal, pour les
    incultes) et de l'A.I.R (Ceux d'en face, les Asukéens qui s'imposent
    contre Rei)!!!


    Rien que pour ça cette série force le respect.

    Bien sûr, ça reste pas la série la plus originale du monde et c'est bien
    en dessous d'un Excel saga, mais Kemeko saura faire des adeptes. Moi
    c'est trop tard.


    P.S: Même Séverin Parefètesérie, le célèbre pourfendeur de bouses
    animées, aime cette série, comme le prouve ce communiqué signé de sa
    main:

    Je soussigné, Séverin Parefetesérie, commissaire principal de l'académie
    qualitative de la production nippone animée,
    affirme être libre de mes actes et paroles, et déclare aimer cette série.
    Par conséquent, elle recevra le sceau officiel de
    conformité-aux-normes-du
    bon-goût-et-de-la-décence-minimale-qu'on-est-en-droit-d'attendre-d'un-anime-digne-de-ce-nom",
    plus connu sous le nom de "sceau Geneviève de Fontenay".
    Aie, pas la tête, Inspecteur Giromu.

    - Le commissaire principal de l'académie qualitative de la production nippone animée,


    Parefetesérie


    PS 2: Le commissaire Parefetesérie revient TRES bientôt avec une vraie série nanardesque comme il en a rarement vu.

    PS 3: cet article a été écrit tout en écoutant massivement l'ending de Kemeko!!!



    Laissez vous tenter par Kemeko, une héroïne sensuelle et râblée!




    Viendez, les gens!

      La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil - 6:48