Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Mayoi neko overrun! : On ronronne mais pas trop

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2616
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Mayoi neko overrun! : On ronronne mais pas trop

    Message par Giromu le Mar 15 Nov - 16:11


    Un réveil en fanfare...

    GénNYAl, ce générique! Nya!
    http://www.dailymotion.com/video/xcuvyt_mayoi-neko-overrun-op_shortfilms

    L'ending est tres reussi aussi, nya!
    http://www.dailymotion.com/video/xcuw0l_mayoi-neko-overrun-ed_shortfilms

    Record de "nya" prononcés en deux génériques battu!!!

    Mayoi neko overrun! C'est à dire "Stray cats overrun!" ou encore "l'invasion des chats errants!" en bon français.


    Elles sont trop belles!

    Encore un DA à demi raté tant il est cliché au possible, avec un minimum
    de surprises pour tenir le spectateur en haleine quand meme (cf le
    fabuleux episode de Jenga avec gages, genialement pensé et divertissant,
    ou l'episode du tournage du film ultime).


    Le film le plus épique du monde?


    Innovation majeure de la série: on case le héros (Tsuzuki Takumi,
    gentil, pas trop bete et avec un passé interessant pour le coup) entre 2
    tsundere folles furieuses et une quasi coodere toute gentille.
    Oui oui, vous avez bien lu: 2 tsundere! Je vous laisse imaginer le massacre, d'autant plus que ce sont de sacrés numéros.


    Fumino a toujours un croc qui depasse quand elle est énervée. Si vous
    aimez les chats, vous aimerez la série, car ils sont partout!



    Serizawa Fumino partage le passé un brin dramatique de notre héros.
    C'est une superbe tsundere dans le sens le plus traditionnel du terme:
    elle fait le contraire de ce qu'elle dit et se plaint toujours des
    choses qu'elle aime faire. En gros, elle refuse de reconnaitre qu'elle
    aime le heros, quoi. Bien sûr, il ne se rend absolument compte de
    rien...


    La menace favorite de Fumino: "Ikaï shiné!" (meurs deux fois!)

    Ma chouchoute, Uminomori Chise, est une sublime loli oujo~sama méga
    riche. Son père possède le lycée dans lequel nos héros étudient, mais
    pas que. Ne sachant comment se faire accepter, elle cherche toujours à
    faire en sorte que les gens soient eblouis par ses cadeaux somptueux
    (voyages au bout du monde, achat de tout et n'importe quoi).


    J'adore les oujo~samas. Chise ne pouvait donc que me plaire!

    Elle est accompagnée de deux magnifiques bonnes à tout faire à la
    langue bien pendue qui savent toujours lui présenter la vérité dans le
    sens qui l'arrange, tout en se foutant d'elle sans y toucher.


    Chie et ses deux maids qui lui passent tout.

    Elle est absolument adorable et irrésistible dans sa gaminerie pourrie gâtée.
    Elle s'entend tres bien avec un des amis de notre héros, Kikuchi Ieyasu,
    otaku absolu qui clame son amour des filles en 2D et sa detestation des
    filles en 3D, particulierement quand il est face à Fumino, qu'il ne
    supporte pas. C'est un perso tres drôle.


    Une des lolis que je préfère au monde!

    Enfin, la mystérieuse Kiriya Nozomi est une quasi coodere qui fait un
    gros contraste avec les deux furieuses. Elle a des oreilles de chat trop
    meugnonnes et a un lien particulier avec les félins.


    Le design des heroines! Ce design parfait!!!

    Tres mystérieuse, elle est recueillie par la grande soeur de Takumi,
    Tsuzuki Otome, qui l'amene pour bosser avec lui dans la
    boulangerie/pâtisserie qu'elle possede.


    Fumino VS Ieyasu!

    Eh oui! La gentille et pleine de compassion Otome (pourvue de genereux
    attributs) a pour manie de ramasser les "chats errants", c'est à dire
    les orphelins et les personnes seules et de les adopter tres facilement
    (leur baraque est aussi bourrée de chats errants recueillis par elle).
    Takumi est un de ceux-là, d'ailleurs.


    Otome et la superbe et douce Nozomi, femme de peu de mots specialiste du "Nya"

    Et ça tombe bien que Nozomi les rejoigne, car, contrairement à sa
    famille d'adoption, elle est très bonne pâtissière et pourrait bien
    redresser l'entreprise en faillite, qui ne survit que par le succès de
    la belle Otome auprès de ses clients.
    Il faut dire qu'elle peut partir sur un coup de tete à l'autre bout du
    monde afin de donner un coup de main aux gens qui en ont besoin! ça
    n'aide pas trop à assurer le chiffre d'affaires de la boutique.


    Otome, l'argument oppai de la série, file des complexes aux autres
    filles. Ses seins ont la facheuse manie de l'empecher de porter des
    bikinis, car la ficelle du soutien-gorge se defait systematiquement, va
    savoir pourquoi...


    Bon, vous avez compris, c'est une série mignonne et gentille. Assez
    rigolote aussi, si on supporte tous les clichés qu'elle véhicule et le
    fait que la série tourne un peu en rond.


    Une partie de ping pong entre deux tsundere ultra energiques, ça donne un truc épique, forcement. C'est à 8 minutes 32 que le delire demarre vraiment

    Heureusement, cette série possède quelques points forts:

    - des persos féminins sublimissimes. Le design est du character designer de To Love ru, ça aide!
    On a meme droit à une apparition de Mikan et de la petite fille à la fleur sur la tete dans un episode.
    Eh oui, ça se passe dans le meme monde!

    -les couleurs ultra bien choisies et reposantes

    -les personnages qui respirent la gentillesse et la bonne humeur

    -quelques episodes d'anthologie


    Le jenga n'a jamais été aussi épique!


    Pour le reste, c'est de l'ultra basique anime harem, mais bon, avouez que le sublime trio est bien agréable à regarder!
    Enorme defaut de la série: il n'y a presque pas de ecchi et c'est bien
    dommage. Une dose à la To love ru eut rendu la série...miam.

    13 episodes, dont l'un est un résumé de la série, un comble alors qu'elle est si courte. On sent qu'ils manquaient d'idées.
    Apparemment, c'est parce que le manga est inachevé.



      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:12