Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Peking Opera Blue

    Partagez
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Peking Opera Blue

    Message par Baxter le Dim 16 Oct - 20:55

    Vieille critique que j'avais fait sur un film que j'ai dévoré à de nombreuses reprises (malgré le fait qu'il était en VOSTA du fait qu'il ne soit pas sorti en France).

    Peking Opera Blues de Tsui Hark, malheureusement non sorti en France -_-...
    Résumé
    En 1913, à Pékin, le général Tun reçoit une jeune chanteuse, Sheung Hung (la belle Cherie Chung Very Happy). Alors qu'il la réclame dans son lit, une révolte des soldats, non payés depuis plusieurs mois, l'oblige à prendre la fuite. Sheung Hung profite du désordre pour subtiliser une boite de bijoux des plus onéreux puis s'enfuir. Malheureusement lors d'un contrôle, la jeune chanteuse perd son précieux bagage sur un chariot avant d'être brutalement fouillée par les militaire. Elle est sauvée par Tsao Wan (la sublime Brigitte Lin *_*), fille du général Tsao qui vient rendre visite au général Tun mais va prendre ses fonctions, ce dernier étant en fuite. Sheung Hung part donc à la poursuite de son coffret disparu et retrouve sa trace dans un petit théatre. Décidant de s'y engager, Sheung Hung est imédiatement éjectée car le théatre est une affaire d'homme, les femmes n'ont pas le droit d'en franchir les portes. Elle se fait alors aggresser par un pervers et se voit contrainte de se cacher.

    Au même moment, de vilaines choses se trament en Chine. Les généraux sont corrompus, le président a emprumpté énormément d'argent à une banque pour asseoir sa domination sur tout le pays. La démocratie est menacée. Un jeune rebelle, Ling Bei Hai, décide de mettre les malversations de ces ripoux calculateurs à jour. Pour celà, il a besoin de papiers que le général Tsao garde précieusement dans son coffre-fort. Ainsi, lors d'une réunion au théatre sus-cité, lui présente-t'on un complice qui peut l'aider à acquerir les documents. Il s'agit de Tsao Wan en personne, véritable patriote qui ne peut accepter les magouilles de son père et de ses complices. Un plan est mis au point et Tsao Wan rentre chez elle avec sa voiture, où Sheung a eu la malencontreuse idée de se cacher.

    Toujours au même moment, au sein du théatre, une jeune femme rève de devenir une grande actrice. Il s'agit de Bai Niu (la mignonne Sally Yeh), la fille du directeur de la troupe. Alors qu'elle tente de monter grimée sur scène, son père l'invective et lui plonge la tête dans un seau d'eau pour lui retirer son maquillage. Bai Niu est dépitée. Sa frustration de ne pas pouvoir jouer est grande.

    Au sein de la demeure du général Tsao, alors que Tsao Wan s'apprète à s'emparer du document compromettant, l'irruption de l'impatient Ling Bei Hai et de Sheung Hung, qui se demande ce qu'elle fait là, alerte la garde et fait capoter le plan. Les deux intrus sont contraint de s'enfuir avec la complicité de Wan. Au cours de leur fuite, un soldat est grièvement blessé en s'interposant entre un militaire truand et Ling Bei Hai. Prenant le blessé avec eux, le trio s'enfuit et, pourchassé par la milice locale, se voit contraint de se cacher dans une maison. Il s'agit de celle de Bai Niu, qui accepte de leur porter assistance par pure rancoeur envers le chef de la milice qui rackète allègrement son père.

    C'est le début d'une collaboration entre plusieurs personnalités que tout oppose.
    Ce que j'en pense
    Peking Opera Blues est un très bon film plein d'émotions, mélangeant avec brio tragédie et humour comme seul les films de Hong Kong savaient le faire à cette époque (ce film date des années 80).
    Le film est centré sur le trio d'amies.

    Sheung Hung est le personnage comique dans toute sa splendeur, vénale, égoïste, roublarde, boulet, que l'appat du gain entraîne toujours dans des situations impossibles.

    Sheung Hung et son "précieux".

    La charismatique Tsao Wan est une belle-parleuse mais surtout une âme noble et torturée dont les sentiments sont partagés entre un sens du devoir pour le peuple trop prononcé et son amour pour son père qu'elle doit trahir pour ses convictions, ce qui amène à des scènes bouleversantes.

    Tsao Wan ou Brigitte Lin, la classe incarnée.

    Enfin,l'adorable Bai Niu est une personne simple qui veut juste vivre son rève d'actrice mais dont le coeur et le courage feront d'elle le ciment du groupe malgré le fait qu'elle soit sans doute la moins concernée par cette histoire.

    Bai Niu, l'actrice bafouée.

    A noter le paradoxe, c'est celle qui rève de devenir actrice, Bai Niu, qui est la plus sincère avec les autres, tandis que Tsao Wan et Sheung Hung ont fait du mensonge un art de vivre, même si pour des raisons différentes.

    Le duo d'hommes, quant à lui, est un peu effacé face au trio, ils sont surtout là pour servir de faire valoir à nos héroines (Ling Bei Hai étant le pendant masculin de Tsao Wan, fort et classe (sans toutefois atteindre la classe de Brigitte Lin mais honnêtement, qui le peux ?) mais moins réflechi et le miliaire blessé étant celui de Sheung Hung, un peu boulet mais plein de bonne volonté et jamais à court d'idée). Leur gaucherie typiquement masculine (ils sont plus brutaux et donc patauds) les rend amusant et leur sens de l'honneur est tel que l'on s'attache sans peine à eux. Ils sont de plus les principaux acteurs des scènes d'actions pleines d'héroïsmes. Enfin, c'est des mecs quoi, des vrais, des chevaliers des temps modernes avec toutes les qualités mais aussi des défauts due à leur manque de finesse (enfin, c'est pas des beaufs non plus).

    Enfin, voir les petits spectacles ultra-choregraphiés qui se déroule dans le théatre est un petit bonus bien appréciable mais bien trop rare.

    Conclusion
    Que dire de plus si ce n'est que c'est l'un des plus beau films de Hong Kong que j'ai jamais vu, avec son histoire passionnante et ses personnages terriblement attachant.
    Trailer
    http://www.youtube.com/watch?v=geuuYjY6lJg
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 35
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Peking Opera Blue

    Message par Ju le Dim 16 Oct - 21:00

    Ah ça me botte bien ça Very Happy

      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 14:03