Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Partagez
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Mar 4 Oct - 17:25

    Ben oui, on critique, on critique, mais qui on veut à la place? Je parle des Français, parceque les Belges ont résolu le problème en éliminant carrément leur gouvernement. ^^

    Bon, alors, je dis comme ça, hein, quel que soit votre bord politique, que vous pouvez voter ce dimanche et le suivant pour un des 6 charismatiques candidats à la primaire socialiste.
    http://www.lesprimairescitoyennes.fr/





    Si vous n'aimez pas Sarko, l'un d'eux sera toujours préférable.
    Si vous voulez sa réélection et affaiblir la gauche, vous pouvez tenter de faire élire un type qui n'a aucune chance contre lui.
    Si vous êtes de gauche, vous pouvez choisir le "moins pire" ou tenter de faire élire avec un score triomphal celui qui a le plus de chances de l'emporter histoire que ça consolide sa position. Il parait que c'est Hollande en ce moment?


    Bon alors, vu qu'ils ont un programme commun et que les différences ne sont pas spectaculaires dans leur volonté politique (c'est ma simple analyse, hein!) de réforme, on peut dire que cette primaire va se jouer au plus "président" du lot, celui qui constituera une alternative crédible au champion de l'UMP.

    En partant de la gauche de la gauche et en s'orientant vers la droite de la gauche, vous pourrez voter ce dimanche et le suivant pour:

    Martine Aubry, alias "le pot à tabac" selon Guillon. Peu de charisme et représente les années Mitterrand. La plus authentiquement de gauche du lot selon moi, mais je pense qu'elle n'a aucune chance.

    Pierre Baylet alias "l'inconnu". Il me fait un bon effet, mais il est pas tout jeune et pour représenter une alternative crédible en face de Zébulon, je suis pas sûr qu'il sera efficace.
    Gros handicap de l'anonymat. Les Français votent pour le "vu à la TV".
    Mal barré, mais comme Aubry, je pense qu'il ne ferait pas forcément un mauvais président.

    Arnaud Montebourg, alias "le Sarko de gauche". C'est pas tant dans les idées que dans le style "moi je dis, moi je fais, moi moi moi". J'ai beaucoup de mal avec ce type assez prétentieux et qui n'arrive pas à le cacher. Bon, c'est que moi. En termes d'innovation, il serait peut-être le plus intéressant, je pense.

    François Hollande alias "la force tranquille" (ouais, comme l'autre). Physique de notable de province, comme Baylet, fait honnête, travailleur et modeste, mais un des moins charismatiques du lot, je trouve.
    Fait sérieux et est vendu comme le futur candidat de la gauche par les médias. Vu à la TV.
    Le grand favori. Voter pour lui dès le premier tour permettrait peut-être d'éviter le votre de dimanche prochain et de lui donner une assise solide en face de Nicolas. Politiquement très "au milieu" du parti, penche vers la droite.

    Ségolène Royal
    , alias "la star du chabichou". Une diction assez déroutante et anônante, mais est assez charismatique "en vrai" (j'avais assisté à un de ses meetings à Paris en 2007). Passe très mal à la TV.
    Super connue mais détestée par les gens de droite, et à beaucoup de gens qui ne l'aiment pas dans les autres partis. A une gestion autocrate "alla Bertrand Delanoë" de sa région.
    Je ne la vois pas gagner et personnellement, je ne le souhaite pas.
    A droite du PS, clairement.

    Et enfin, ma tête de turc, Manuel Valls, alias "la taupe de l'UMP". Je me demande encore ce qui différencie cet homme du parti présidentiel tant il partage de point communs et d'idées avec Nicolas. Aussi arrogant et grande gueule que Royal et Montebourg (ouais, j'ai du mal avec ce genre de personnes, surtout en politique), sa victoire placerait les électeurs de gauche dans un choix cornélien.
    Je préfèrerais encore Royal ou Montebourg, perso. Avantage: candidat idéal pour les gens de droite. Ce serait ma sensibilité, je ferais tout pour que ce type soit élu, car il constitue une bonne alternative "centriste de droite presque UMP" à Nicolas.

    Bref, je vous encourage à aller voter ce dimanche et le suivant, car ça a l'avantage d'être un vrai exercice de la démocratie. Si l'UMP faisait la même chose ce serait intéressant, mais ce n'est pas dans la nature de l'ex parti gaulliste converti au néo libéralisme light.




    Bon et en face de Nicolas, il y'a qui?

    Au FN, il y'a la boulangère. Un charisme de vache laitière et un programme politique, notamment économique, qui rélève du dessin d'enfant de 6 ans. Si elle est élue ou si elle fait mine de devenir la challengeuse de Nicolas, on sera grave dans la mouise, car il n'y aura pas d'effet 2002, les gauchistes ne se feront pas avoir deux fois ou alors le score sera réduit de moitié (cas le plus plausible).
    Si je la vois trop sur ma TV, couplée à Sarko, je vais détruire mon écran tout neuf, ce qui ne serait pas bien.

    A l'UMP, il parait difficile d'imaginer autre chose qu'une candidature présidentielle, surtout avec le bébé en route qui peut peser dans la balance si Carla Bruni fait encore rêver les Français (ce que je ne sais pas).





    Coppé aimerait devenir un prochain Président, mais je pense qu'il serait encore plus dommageable pour la France que Nicolas.
    Il y'en a pas mal d'autres, dont le "gaulliste" Dupont-Aignant (trop nationaliste et marginal, je pense) et l'austère Fillon, qui en rêve pas qu'en se rasant. Perso, j'aimerais pas être droitier, ça doit être dur de trainer l'image du petit Nicolas en chef charismatique et rassembleur.

    Dans les indépendants de droite, on ne sait pas encore si Villepin va se présenter, mais je ne le vois pas gagner. Tout au plus peut il devenir une épine dans le pied du Président réélu et s'imposer comme ministre, m'enfin sait on jamais?

    Au centre (la droite molle, quoi),Bayrou apparait assez plombé mais pourrait être un Président intéressant. Hervé Morin est marginal quoi qu'il en dise, comme l'ensemble des candidats centristes. Plus il y'aura de candidats centristes, plus ce sera dommageable à Nicolas.





    Au PS, ben, voir plus haut quoi. Si Royal est élu, ce sera la guerre au PS, tant elle est détestée de nombreux éléphants.

    Chez les radicaux/PCF (Mélenchon powaaa si vous préférez) ben Mélenchon, quoi. Un peu trop râleur et grande gueule je pense pour faire un candidat crédible, même si il dit des choses très intéressantes car à gauche du PS (ma sensibilité, je sais pas pour vous).

    On me signale dans l'oreillette que Jean-Pierre Chevènement, autre candidat radical, est candidat, c'est officiel. J'avais failli voter pou lui en 2002, malgré ses airs dogmatiques, mais le personnage m'apparait désormais comme un peu trop sulfureux.

    Chez les verts alliance canal historique gauche/ canal vert libéral, c'est un peu trop le boxon pour qu'on y voit clair. Ceci dit, si c'est Eva Joly notre présidente, on va morfler mais je pense qu'elle serait peut-être la plus novatrice des Présidents de la 5ème.

    A l'extrême gauche, ben le NPA est mort né et Besancenot ne veut plus retourner au casse-pipe. La "successeuse" d'Arlette à lutte ouvrière dépassera elle le score de son "aieule"? J'en doute fortement, et en plus les gens qui veulent faire la révolution dans les urnes votent à l'extrême droite de nos jours, donc je ne vois pas la gauche extrême s'imposer.


    Bon, tout ça c'est sans compter la secte des yogis bondisseurs qui blanchissent de l'argent et autres savoureux candidats dont nous aurons la surprise en 2012.
    Si vous en connaissez de déclarés (sauf Dieudonné, désormais presque encarté au FN et qui ne s'en cache plus), mentionnez les dans ce topic, qu'on rigole.

    Pour l'instant, le gauchiste Christophe Alévêque a annoncé sa candidature dans Siné mensuel. Il est l'auteur du mémorable "Libertude, égalitude, fraternitude", un chef d'oeuvre de l'uchronie farce, sur Ségolène Royal élue en 2007. C'est à se pisser dessus.






    Bon, ben si vous avez des choses à dire, lâchez vous hein,c'est fait pour ça, dans la courtoisie, bien sûr.
    Je ne duplique pas ce topic sur forum hentai pour des raisons (Bal et Auré) évidentes.

    Et pour les Belges, c'est quand votre prochaine élection? Et votre prochain gouvernement? Vous voulez toujours pas être rattachés à la France pour rigoler avec nous et nos charismatiques candidats?





    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par ADN san le Mar 4 Oct - 18:20

    Il est toujours vivant Chevènement ? JE le croyais trépassé au moins trois fois. Ou alors je confond avec un autre.


    Pour répondre à la question du sujet : oui evidement tout sauf Sarko.
    Du moins en ce qui me concerne, il y a des gens qui l'aiment bien.
    Mais indépendamment des sympathies pour l'homme (ou pas) force est de reconnaître que la représentation de la France en ce moment elle est pas glamour malgré notre première dame, et que le comportement vulgaire, agressif, vantard, irréfléchi et tout et tout de notre actuel DOIT pousser a faire place nette.
    Il y a un mot qu'on entend pour désigner ce qui se passe en ce moment : "la sarkozie". Et la Sarkozie, eh bien ça pue.

    Maintenant, c'est vrai c'est bien joli de dire que le président est un sale con et qu'on veut plus de lui, mais pour le remplacer, s'il se bousculent au portillon, j'en vois pas beaucoup des crédibles.

    Au PS, à part Hollande qui se construit une image de type posé et réfléchi, ils passent tous à mes yeux pour des tarés (surtout Royal).
    Ailleurs, c'est beaucoup de m'as-tu-vu et de gens qui veulent se montrer et se remplir les poches.

    Sincèrement, je ne vois pas aujourd'hui d'homme politique pouvant allier la volonté, la pugnacité, l'honnêteté, la franchise et l'intelligence du (de la) président(e) de mes rêves.
    Je crois que notre système politique s'est complexifié et s'est perverti. Je crois qu'aujourd'hui il faudrait tout remettre à plat, remettre ces gens à leur place, c'est a dire au service de la nation, et que les fonctions qu'ils occupent ne soit pas un métier mais un service au peuple.

    J'avais dit il n'y a pas longtemps comme j'avais éprouvé du désarroi quand, enfant, j'avais appris que le ministre de la santé n'était pas forcement un médecin, celui de l'agriculture pas forcement un éleveur ou un agriculteur, et ainsi de suite...

    Quand je lis dans la presse qu'un ministre élu au sénat refuse de quitter ses fonctions de ministre pour se consacrer a son boulot de sénateur je me sens écoeuré, quand je vois deux parasites monstrueux prendre la parole au parlement européen, je suis mortifié, et ainsi de suite ... encore.

    Et mon vote blanc qui continue d’être considéré comme nul, m'obligeant à faire un choix entre la peste et le choléra sous peine de voir mon expression niée comme si elle n'en valait pas la peine ...

    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Ju le Mar 4 Oct - 19:06

    Vous êtes dans la merde. Et croyez nous, on en connaît l'odeur...
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Srkat le Mar 4 Oct - 20:56

    J'aime bien Bayrou, mais cette truffe au colza s'est plombé tout seul la dernière fois et j'le vois pas revenir cette année. Quoique, on le voyait pas non plus faire grand chose la derniere fois.

    J'dirais Hollande, a choisir.
    Connement parce que c'est celui qui a le plus de chance de passer, d'autant qu'il est dans le décor depuis des années.
    Donc si on veut un président de gauche, la démarche logique est de voter pour celui là.
    ... Notons qu'en poussant le raisonnement "présence continue = futur président", on arrive a Roselyne Bachelot présidente en 2017. En admettant qu'elle ne se fasse pas écarter d'ici là mais quand on accumule autant de bourdes sans jamais de souci, on est capable de tout.

    Dommage qu'on ait pas Ficus dans les candidats possibles. "Ficus ne vous pompe pas l'air, il produit de l’oxygène."
    http://www.democracynow.org/2000/6/7/ficus_for_congress (Anglais)

    Ficus for congress, video (Michael Moore, VO)
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Jeu 6 Oct - 17:53

    Sur ses affiches, Chevènement ressemble à un zombie tout frais, l'absence de sourire et le teint cireux inclus.

    Ficus serait objectivement le meilleur: incorruptible et solide, un retour aux valeurs vraies de la République!

    Pour le vote blanc, ça pourrait carrément renverser la logique du scrutin. Comment gouverner avec un vote blanc qui ne manquerait pas de faire jeu égal avec les deux candidats en lice?
    Et puis il y'a trop à perdre pour le monde politique actuel. Enfin, j'ai envie de poser une question: pour quelle finalité? Leur envoyer un message?
    Merci de m'éclairer, adn.

    Hollande ne serait pas plus mauvais qu'un autre, mais le choisir, lui et son programme qui lorgne sévèrement vers le centre, n'est ce pas préparer le terrain du prochain président UMP en 2017? A moins qu'on considère que le PS est désormais un parti qui n'a de socialiste que le nom et qui est finalement un parti de centre gauche, genre un peu plus que Bayrou?
    Je sais pas si ce serait plus mal, mais ne serait ce pas aussi enterriner l'idée que la gauche est morte (le PCF, les radicaux et surtout l'extrême gauche ne me paraissant pas galavaniser les foules)

    Je pense que je vais voter Montebourg au premier tour, car c'est celui qui est le plus proche de mes idées et celui qui apporterait le plus de changement.
    Martine est grillée avec l'affaire de son deal avec le pestiféré DSK, Royal est carbonisée, Valls je ne veux surtout pas y croire.
    Reste Montebourg, Hollande le favori et l'inconnu cinquantenaire.

    Et je voterai Hollande dans l'élection présidentielle dès le premier tour si c'est lui qui sort. Tout sauf Sarkozy, clairement.
    Je vais faire c...tout mon entourage au 2ème tour, surtout les déçus du sarkozysme, preuves à l'appui.
    Pas une 2ème fois, hein! 5 ans, c'est déjà trop.
    avatar
    Corran
    Citoyen

    Masculin Cancer Messages : 357
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Corran le Jeu 6 Oct - 18:07

    Moi je parie que le petit Nicolas passera.

    Ils vont t'embrouiller en ressortant l'insécurité toussa. Et comme la presse est vendue ou muselée, ça marchera.
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Srkat le Jeu 6 Oct - 18:44

    'pense pas qu'il passera.
    Le sentiment général est au ras le bol, et l'insécurité ça marche si on représente une alternative plus "dure" que le gouvernement actuel. Sarko a un oeil de trop pour surencherir encore - meme si il va effectivement faire gonfler ses chiffres de ce coté.

    La meilleure chose que j'aie entendu sur Nico ces derniers temps, son plus grand mérite, c'est "ça aurait été pire avec l'autre".
    Wah.

    Hollande ne serait pas plus mauvais qu'un autre, mais le choisir, lui et
    son programme qui lorgne sévèrement vers le centre, n'est ce pas
    préparer le terrain du prochain président UMP en 2017?

    Du point de vue du mec de droite, élire un mec de "centre gauche" c'est préparer le terrain pour un socialiste en 2017. Non?
    Pis on sait déjà pas qui va sortir l'année prochaine, alors 2017...
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Lun 10 Oct - 18:16

    Booooon.

    Alors j'ai voté Aubry, car c'était la plus en gauche parmi les candidats favoris (elle et Hollande).

    Le final a été à peu près comme je l'imaginais. Sauf Royal qui a été laminée, ce qui m'a surpris.
    Mes collègues ne se sont pas privés de se foutre de sa poire à midi, à cause du fait qu'elle ait pleuré, ce que j'ai trouvé nul. C'est pas parcequ'on est candidat à la présidentielle et qu'on perd qu'on a jamais le droit de pleurer. Elle reste un être humain, hein.

    Failli voter Montebourg pour ses positions très à gauche mais je ne supporte pas son côté Sarkozy de gauche grande gueule ce qui m'a freiné.
    Bien content que Valls se soit fait latter, il mérite. Si ça pouvait le décider à quitter le PS et à militer à l'UMP...

    Le second tour va être chaud pour moi.
    Soit je vote utile pour le meilleur candidat capable de battre le nain, c'est à dire Hollande, qui a le mérite de n'avoir aucune affaire connue mais le charisme d'une huître (et qui est soutenu par Valls. -_-), soit je vote pour Aubry, plus à gauche mais avec ses casseroles (l'élection pas "très claire" avec les bourrages d'urnes à Lille pour être élue secrétaire du PS...), qui a le mérite selon moi d'avoir mis en place de bonnes choses sous Jospin (y compris, et oui, les 35h).

    Pour l'instant, mon esprit se porte sur Hollande, rien que parceque Sark aura du mal à le plomber, ce qui est le contraire d'Aubry (qui a le "malheur" d'être une femme, ce qui est défavorable en France pour l'élection présidentielle et d'être soutenue par le sulfureux DSK). Bref, plein de joie pour dimanche prochain.

    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par ADN san le Lun 10 Oct - 19:29

    J'ai aussi été surpris par la veste prise par Royal. Et pourtant pas tant que ça non plus, c'était couru.
    Et je peux pas nier que ça me fait vaguement plaisir.

    Royal c'était tout bonnement pas possible.

    Maintenant avec tout ce que j'ai entendu aujourd'hui sur France Info, c'est un vrai bordel, avec le jeu des alliances, les copinages, les rapprochements, les appels aux votes des perdants ...

    Ça c'est un truc que je ne comprend pas : un candidat qui n'a pas été élu, normalement, il devrait pas juste la fermer et faire le mort ?
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Srkat le Lun 10 Oct - 22:36

    Ca dépend.
    Enfin, si, le couillon qu'a fait 6% et qui parle de "ma victoire avec Montebourg" - Valls; celui la doit absolument apprendre a fermer sa gueule.
    Il arrive a caser encore plus de "je" dans une phrase que Sarko, quel homme.
    Sans déconner, si ce mec là devient président un jour, la terre sera subitement écrasée dans une supernova d'égocentrisme.

    Par contre, que les candidats perdants donnent des consignes de vote, c'est plus ou moins normal, et que ceux qui ont fait un bon score en profitent pour négocier un bout de programme et/ou une place de choix en échange de leur soutien, c'est logique aussi. Apres tout ils représentent le choix de pas mal de monde, et y'a qu'en rassemblant les voix des candidats perdants qu'on gagne un second tour.
    Ceci dit, trop la ramener quand on a perdu, c'est casse gueule, CF Bayrou 2007.

    Royal, c'est pas surprenant qu'elle se soit plantée, non.
    Je vois pas l'interet de se foutre d'elle pour ça - c'est idiot - pas plus que je ne vois l'interet pour les médias de la diffuser en boucle en train de pleurer.
    Bref.

    Hollande va certainement sortir vainqueur.
    Aubry est bien aussi, hein, mais plutot antipathique - la voix, le ton assez agressif - de mon point de vue.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Mer 12 Oct - 17:56

    Srkat a parfaitement bien résumé le pourquoi des tractations, ADN;^^

    Ce dessin est méga vrai:



    J'ai failli voter pour ce bonhomme rempli de suffisance qui m'a vraiment fait l'effet d'un Sarkozy de gauche lundi soir au JT de France 2.

    Bon ben pour dimanche, je vais regarder le débat de ce soir après le JT de France 2 entre Aubry et Hollande.
    ça va être la surenchère au plus gauchiste, vu que les électeurs ont désigné une volonté d'une politique plus à gauche que ce qu'il y'a dans le programme du parti en votant Montebourg.
    Ceci dit une élection présidentielle se gagne à droite ou au centre...

    Regardez le "lundi" des guignols spécial primaires, c'est à mourir de rire!
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid1784-c-les-guignols.html

    Coppé qui relativise le règne de Louis 14 en comparaison du règne des dinosaures...:p


    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Mer 12 Oct - 20:16

    Booon! J'ai regardé le débat entre Aubry et Hollande.

    Voici les forces et faiblesses des deux candidats au final, hors programme:

    Aubry: Discours clair et sans hésitation, ton docte et engagé, peut-être un peu trop "Merkel", mais perso, je l'imagine trop contre Sarkozy dans l'entre deux tours. Ce serait épique. Je pense qu'elle le retournerait comme un gant. Elle me fait l'effet d'une Merkel de gauche: pas là pour déconner.
    Cette femme est très charismatique et fait sérieux. Pour un électeur de droite en ayant marre de sarko et voulant le virer, je pense qu'il serait rebuté par son discours assez à gauche.
    Perso, je pense qu'elle serait la meilleure candidate pour devenir présidente mais je pense qu'elle a trop de "tares" pour être élue (femme, initiatrice des 35 heures honnies, assez doctorale façon Jospin, ça fait pas mal de défauts)

    Hollande: Fait sérieux, calé sur les sujets de société, mais plus "déconnecté" de la réalité. Moins à l'aise devant la caméra mais fait plus modeste que la Martine qui emploie beaucoup le "je" (moins que Montebourg et Sarko).
    Fait vraiment humble, c'est sa grande force, mais me parait plus hésitant et conciliant avec la droite.
    Me donne l'effet d'être moins mûr. Ceci dit, je le vois bien Président, il serait, je pense, honorable dans la tâche.
    Par contre, je déteste le son de sa voix et ses ânonnements.-_-
    Candidat au discours rassembleur car centriste, ce qui est bon pour gagner une élection en France.

    Bref, je pense que le vote Aubry apporterait un meilleur Président, mais que Hollande a moins de handicaps pour gagner contre Sark.
    Bon, j'ai une semaine pour me décider.


    EDIT:

    "je le dis avec tristesse mais je pense que Nicolas Sarkozy a rabaissé la fonction présidentielle et son image à l'étranger".
    -Martine Aubry

    C'est tellement vrai. ;_;
    avatar
    Corran
    Citoyen

    Masculin Cancer Messages : 357
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Corran le Jeu 13 Oct - 7:48

    En même temps, vous aviez Chirac, l'idole de tous les bandits, malandrin, mafieux, yakuza... du monde :p
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Jeu 20 Oct - 20:36

    Chirac, il nous enfournait mais discrètement et avec style, c'est pas la même chose! Un peu la différence entre Arsène Lupin et le cambrioleur qui saucissonne ses victimes pour leur faire cracher leur numéro de CB.

    Bon et vous avez entendu le nouveau slogan à la mode, vis à vis de la naissance de la fille Sarkozy, baptisée par des internautes Elvire?

    "En octobre, Elvire Sarkozy, en mai, c'est lui".
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Srkat le Jeu 20 Oct - 23:40

    Quel humour, quel sens de l'a propos ces internautes!
    Aucun rapport de pres ou de loin avec le prénom de la gamine, slogan grammaticalement foireux, sans rythme par dessus le marché (14 syllabes pour 4): j'ai entendu mieux a la fin de repas de mariage.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Ven 21 Oct - 4:24

    N'est ce pas? Il y'a bien pire qui circule mais je vous épargne.^^

    On connait le vrai prénom du bébé? ça va tenir la France en haleine jusqu'aux présidentielles!

    Regarde les guignols d'hier soir (le 20/10), avec Sarkozy qui raconte comment il a tué Kadhafi et comment il a accouché sa femme seul, c'est grand!
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid1784-c-les-guignols.html
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Srkat le Ven 21 Oct - 11:03

    Oui, la gamine s’appelle Giulia.

    Au lieu de jeux de mots minables, je préfere le mec entendu sur France Inter qui souhaite a la famille de Sarko qu'il ne soit pas réélu afin de prendre un long congé parental et qu'il soit la pour sa fille.
    Une jolie façon de dire de passer le relai.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Dim 23 Oct - 16:38

    C'est tout ce qu'on lui souhaite.

    Tiens, le grand journal de Denisot avait reçu un ancien prétendant à l'Elysée, Dominique Strauss Kahn ou plutôt sa marionnette des guignols!
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid1784-c-les-guignols.html
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Dim 6 Nov - 8:13

    Pas directement lié à la Présidentielle française, mais ma grand-mère (qui est bien bien à droite) m'a envoyé ça: un reportage allemand de la RTL sur des élus européens qui viennent toucher la totalité de leurs indemnités journalières sans siéger.
    http://dotsub.com/view/01ad2718-073c-474a-ac40-c7a72e199d55

    Qu'en penser? Il est clair que c'est à charge contre les pointeurs, mais est ce que les propos de la politicienne allemande à lunettes à la fin qui explique que les députés européens n'ont pas que la présence effective et le vote considérés comme temps de travail vous semblent audibles?
    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par ADN san le Mer 9 Nov - 23:21

    Ils semblent en tout cas plus audibles que les attitudes de défiance, de honte et de dissimulation des autres personnes apparaissant dans le reportage.
    Un type gagnant tout ce que le reportage prétend et vannant se justifier sérieusement de son travail me semblera toujours plus crédible qu'un autre fuyant les questions et envoyant paître la presse.
    Après est ce que ce système est acceptable ? Je n'ai pas le niveau de connaissances et d'informations pour y répondre de façon impartiale.
    Mais de mon point de vue de simple citoyen il y a clairement un problème de démesure.
    Je ne comprend d'ailleurs toujours pas comment un élu peut ainsi cumuler les fonctions. On leur reproche souvent de ne pas faire leur travail correctement, comment pourraient ils être performant dans deux représentation, voire plus? Maire d'un arrondissement de paris ET député européen ET ministre ET Conseiller départemental ... ? Sérieusement ? Ce ne sont pas des emplois fictifs ça ?
    Je me répète, mes opinions sur la question vont finir par être bien connues, il y a la une usine a gaz qui gagnerait a etre remise a plat.
    Prendre l'exemple de certains systemes politiques d'europe du nord ou le gouvernement est une simple administation sans privileges me semblerait une bonne idée.
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Mar 15 Nov - 18:33

    /Me en a marre d'être dans une catégorie de la population considérée comme des boucs émissaires.
    Arrêts maladie: les fonctionnaires associés à "l'effort" du privé



    A la recherche d'économies budgétaires et voulant ralentir la
    progression des arrêts maladie, le gouvernement a décidé mardi
    d'instaurer une quatrième journée de carence pour les salariés du privé,
    et, grande première, une journée pour les fonctionnaires.

    Les ministres du Travail et de la Santé Xavier Bertrand, du Budget
    Valérie Pécresse et de la Fonction publique François Sauvadet ont
    annoncé ces mesures à l'issue d'un discours à Bordeaux de Nicolas
    Sarkozy justifiant la lutte contre les fraudes sociales pour préserver
    le modèle social français.

    Dans leur communiqué, les ministres ont affirmé que "les indemnités
    journalières, qui représentent 6,6 milliards d'euros, progressent à un
    rythme élevé et difficilement justifiable". Cette progression a été de
    3,9% en 2010 et de 5,1% en 2009.

    Ils ont précisé que les jours de carence allaient rapporter 220
    millions et permettre de compenser les 200 millions escomptés par un
    changement de calcul des indemnités journalières (IJ) d'arrêts maladie,
    projet qui a été repoussé récemment par le Parlement.

    Le gouvernement a donc changé son angle d'attaque sur les arrêts
    maladie. Il voulait initialement les faire calculer -- pour les salariés
    du privé -- sur 60% du salaire net et non plus sur 50% du salaire brut.
    Mais du fait de l'opposition parlementaire à cette mesure jugée
    injuste, y compris dans les rangs de l'UMP, il a été contraint de jouer
    sur les jours de carence.

    Pour les salariés du privé, il a rajouté un quatrième jour de
    carence, s'ajoutant aux trois existant déjà. L'assurance maladie ne
    versera sa part des IJ aux salariés du privé qu'à compter du cinquième
    jour d'arrêt.

    Pour certains salariés, notamment ceux des grandes entreprises, cette
    mesure pourrait être indolore si leur employeur continue de les payer à
    compter du premier jour d'absence, comme s'ils étaient au travail.

    En revanche d'autres salariés, souvent de PME, seront davantage pénalisés si l'employeur n'offre pas de compensation.

    Pour ne pas trop accroître la différence entre le privé et le public,
    l'exécutif a décidé aussi de s'attaquer aux arrêts maladie des
    fonctionnaires en leur imposant une journée de carence.

    Cette retenue sera effectuée sur l'ensemble du salaire des
    fonctionnaires, traitement de base et primes, tant pour les salariés de
    la fonction Publique d'Etat, que de la Territoriale ou de
    l'Hospitalière.

    "Il a été décidé de demander un effort supplémentaire aux salariés un
    jour de plus, de carence pour le privé, et donc un jour de plus pour
    les agents du public parce qu'il est évident que si vous voulez être
    juste vous demandez un effort partagé", a déclaré Xavier Bertrand devant
    les députés.

    Les réactions syndicales sont très critiques. Cette mesure est
    présentée par Force Ouvrière comme "une provocation" faite "une nouvelle
    fois pour opposer les salariés public/privé". Un argument repris
    également par Solidaires.

    "Il est inacceptable de désigner les salariés en arrêt maladie comme
    responsables des déficits de la Sécurité sociale", a déclaré de son côté
    Véronique Descacq, secrétaire nationale de la CFDT.

    Selon Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa, "un salarié au Smic
    victime par exemple d'une affection virale contagieuse nécessitant,
    selon son médecin, un arrêt de travail, devra le payer d'une amputation
    de son revenu net de quatre jours, soit près de 150 euros".
    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111115.AFP8762/arrets-maladie-les-fonctionnaires-associes-a-l-effort-du-prive.html


    Et ça c'est magnifique!


    La crise, c'est la faute aux fonctionnaires ! Ou comment l'UMP divise pour mieux régner

    LE
    PLUS. Les fonctionnaires, premiers à glander ? Ouh, le vilain cliché !
    C'est pourtant ce qu'affirme en substance un courant de l'UMP, qui
    prétend que supprimer leur statut privilégié endiguera la crise.



    L'UMP se lâche ! Encore traumatisée par la leçon que lui a donné le Parti socialiste en réussissant sa primaire démocratique (près de 6 millions de votants!), la droite libère ses courants
    les uns après les autres avec la bénédiction de Jean-François Copé et
    de Nicolas Sarkozy. Sans complexe, voilà qu'un de ses courants veut...
    supprimer les fonctionnaires !





    Hervé Novelli à une convention UMP le 18 octobre 2011 à Paris (ALEXANDER KLEIN/AFP).



    Une quatrième droite à l'UMP



    Car pour ratisser large et attirer l'électeur dans six mois à la
    présidentielle, il faut lui donner le sentiment que l'UMP est capable de
    couvrir tout le prisme des sensibilités politiques. Alors, après la Droite populaire (qui chasse sur les terres du FN), après la Droite sociale (qui drague les travailleurs pauvres), après Les Humanistes (qui défendent le drapeau et le bénévolat), voilà les Réformateurs libéraux
    du secrétaire général adjoint de l'UMP, Hervé Novelli (50
    parlementaires). Leur mission ? Séduire les électeurs salariés du privé
    en désignant les "vrais" responsables de la crise économique et
    financière que la France traverse : ses 5,2 millions de fonctionnaires.



    Les boucs émissaires de la crise



    "La discrétion, c'est fini !" a
    lancé mercredi 9 novembre Hervé Novelli qui réunissait, sous la coupole
    du Printemps Haussmann à Paris, la galaxie des libéraux les plus
    décomplexés, 500 personnes parmi lesquelles Alain Madelin, candidat DL à
    la présidentielle de 2002 (3,2%), Luc Chatel, ministre de l'Éducation
    et Gérard Longuet, ministre de la Défense. Et Novelli de lancer "sa
    contre-offensive politique" en défendant la mondialisation et en
    désignant les vrais responsables de la crise : les États trop
    dépensiers.



    Or, quelles sont les plus grosses dépenses de la France, qui
    compte parmi les pays les plus endettés d'Europe? Les traitements et les
    retraites des fonctionnaires
    (plus de 40%) ! Et voilà tout
    désignés les boucs émissaires de la crise, ceux qui "plombent" notre
    pays "à force de privilèges" (garantie de l'emploi, meilleures
    conditions de départ à la retraite, revenus en moyenne supérieurs de 16 euros à ceux du privé).



    Réduire les dépenses de 100 milliards d'euros



    Les libéraux considèrent que la crise leur donne raison et qu'il faut
    tailler d'urgence dans les dépenses publiques. Et d'expliquer que Nicolas Sarkozy va "dans le bon sens"
    en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite
    et en gelant leur point d'indice (80.000 postes supprimés en cinq ans)
    mais qu'il s'arrête en chemin.



    Dans une tribune publiée par Slate.fr,
    Aurélien Véron, président du Parti Libéral Démocrate écrit: "Au terme
    de presque quatre décennies de déficits ininterrompus, nous devons
    réduire nos déficits d'au moins 100 milliards d'euros en rythme annuel.
    Nous devons le réaliser par la dépense, car notre pression fiscale
    figure déjà parmi les plus décourageantes d'Europe".



    Et de proposer la suppression du statut de fonctionnaire pour les
    enseignants, et leur alignement sur celui des profs de l'enseignement
    privé. De quoi, dit-il, réduire de 30% le budget de l'Éducation
    nationale et économiser 20 milliards par an.



    Réduire des deux-tiers le nombre des fonctionnaires



    Mais les libéraux vont encore plus loin. Hervé Novelli propose carrément de ne maintenir le statut de fonctionnaires qu'aux seuls personnels des secteurs régaliens
    tels que la Justice, la Défense ou la police. Ainsi, sur les 5,2
    millions de fonctionnaires que compte notre pays (22% des salariés), il
    envisage la suppression pure et simple du statut pour plus de 3 millions
    d'entre eux ! Non seulement il confirme son désir de privatiser l'école
    publique (900.000 enseignants) mais il y ajoute l'hôpital (900.000
    salariés) et les collectivités locales (1.600.000 agents). On croit
    rêver...



    Les fonctionnaires en exercice ne seraient pas touchés,
    s'empresse-t-il de rassurer, mais, à leur départ en retraite, ils
    seraient remplacés par des contractuels de droit privé qui rempliraient
    les missions de service public. Enfin, ultime précaution de langage:
    pour l'éducation et l'hôpital, la question serait tranchée lors d'"états
    généraux de la dépense publique", avec les partenaires sociaux.



    Diviser pour régner



    Ainsi, selon le principe qui veut que plus on est minoritaire, plus
    il faut parler fort, les libéraux n'hésitent plus à dire tout haut ce
    qu'ils pensaient tout bas. Il faut dire que l'époque est favorable à ce
    genre de délires et qu'il fait les affaires du président-candidat.



    Le pays, répète François Fillon, est au bord de la faillite. Les
    Français ont peur et Nicolas Sarkozy, qui retrouve des couleurs dans les
    sondages en jouant le Père la rigueur, leur fournit des boucs émissaires, par UMP interposée.



    Or, ce genre d'outrances offre deux avantages à la droite dans la
    campagne présidentielle qui s'ouvre. Rassurer les salariés du secteur
    privé en les cajolant et en les opposant aux agents de la Fonction
    publique. Faire peur aux fonctionnaires en leur démontrant qu'ils ne
    sont plus à l'abri en ces temps de crise. Une manière d'appliquer au
    pied de la lettre le célèbre principe de Machiavel : diviser pour
    régner.
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/212581;la-crise-c-est-la-faute-aux-fonctionnaires-ou-comment-l-ump-divise-pour-mieux-regner.html



    Allez au boulot les privilégiés feignasses! Y'en a qu'attendent votre boulot tas de feignants!
    Et votez Sarkozy en 2012! lol!
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Ju le Mar 15 Nov - 19:32

    J'appuierais tes dires si je n'avais pas envie d'écharper 8 fonctionnaires sur 10 avec qui j'ai à faire, que ce soit à mon boulot ou en dehors. Mais pour te consoler j'ai aussi beaucoup de choses à dire sur les spécialistes de l'arrêt maladie longue durée....
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2611
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Giromu le Mar 15 Nov - 19:44

    Ben oui. Sarko s'appuie sur le ressentiment contre ces quelques fraudeurs à l'arrêt maladie de merde (je m'occupe de quelques cas salés) pour monter le privé contre le public et les agents consciencieux contre les fraudeurs, pour leur faire passer cette mesure de se couper un doigt pour sauver le bras. Il est pas con le mec!

    Diviser pour mieux régner, y'a pas de meilleur moyen pour se faire élire. Je te parie que dans les mois précédents l'élection, l'insécurité et les "racailles" qui profitent du système vont faire leur grand retour pour faire oublier ce qui ne va pas et profiter de la manne d'un vote de colère, de jalousie, voire de peur (peur des communautés asiatiques du 13ème contre les jeunes arabes, peur de la communauté juive contre les noirs et les arabes et j'en passe).

    Pour vos fonctionnaires belges je les connais pas donc je peux pas juger. Mais pour "mes" agents champions de la fraude à l'assurance maladie, c'est souvent des aide-soignantes assimilées fonctionnaires, rarement des administratifs.

    Je viens de regarder le JT de France 2 ce soir. Entre ça, les suppressions de postes à Peugeot, j'en passe et des meilleures, c'est bien plus flippant que les pires films d'horreur que t'as pu voir car c'est la réalité.

    A quand un élu qui ne joue pas les gens contre les gens mais les gens AVEC les gens?

    Le gouvernement a gelé son salaire mais ne dit pas que celui des fonctionnaires est gelé depuis plus de 2 ans. Il ne dit pas que le Président est revenu sur son augmentation de 200% de son salaire en 2007. Il ne dit pas que les députés ont rejeté en masse une proposition de réduction de leurs emoluements de 10%.

    Nan, mieux vaut stigmatiser une population, hier les Arabes, ensuite les Roms et maintenant les fonctionnaires (certes en plus light).
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Srkat le Mar 15 Nov - 20:32

    Tiens ben hop, un article plus ou moins en rapport, histoire de voir combien touchent nos chers dirigeants:
    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Ju le Mar 15 Nov - 20:37


    Contenu sponsorisé

    Re: [Politique] Quelle alternative à Sarkozy?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin - 5:38