Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Partagez
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Baxter le Mer 28 Sep - 0:18





    Bienvenenue à Greenvalle, petite ville américaine sans histoire perdue au milieu d'une forêt. Sans histoire ? Pas vraiment. Un meurtre particulièrement atroce s'y est déroulé. La plus belle fille du coin, Anna Graham, a été retrouvée morte par deux enfants et leur grand-père.
    Vous contrôlez l'agent du FBI Francis York Morgan, appelez le York, tout le monde l'appelle York. York est un profiler de New York aux méthodes peu conventionnelle. Il lit l'avenir dans son café au lait et fait des rêves étranges le guidant dans ses enquêtes.
    York est donc dépêché par le FBI à Greenvalle pour étudier l'affaire d'Anna Graham. Bien entendu, le bureau du shérif local voit d'un mauvais oeil l'arrivée de cet étranger qui s'ingère dans leurs affaires. Sans compter que Greenvalle à beau être une petite ville, elle regorge de fantômes et de mystères. Heureusement, York pourra compter sur l'aide de Zach, un ami invisible à qui il s'adresse souvent, pour l'aider dans son enquête et percer tout les secrets de Greenvalle.

    Greenvalle, à l'instar de Bright Falls d'Alan Wake, est un peu/beaucoup le pendant vidéo-ludique de Twin Peaks. Le pitch de base y fait en tout cas énormément penser. Une petite ville pleine de mystères dont la gloire économique (ici révolue) repose sur le marché du bois, un meurtre atroce de la starlette du coin qui va conduire un agent du FBI aux méthodes peu orthodoxesn(et dont les rêves font obligatoirement penser à la chambre rouge des songes de Dale Cooper) à collaborer avec la police locale. Même les personnages semblent tout droit issue de la série mythique de David Lynch et Mark Frost. On pourrait hurler au scandale, au plagiat mais on sent que ce jeu ne renie pas ses origines. Le personnage principal, York, est d'ailleurs un grand cinéphile et s'adresse souvent à Zach (pendant de la mystérieuse Diane de l'agent Dale Cooper), pour lui parler des films cultes qui ont bercé sa jeunesse. Ce jeu s'adresse donc avant tout aux fans de vieux films et qui sans nul doute auront connu Twin Peaks. Et si la base du jeu est complètement calqué sur la série de David Lynch, le scénar s'en éloigne peu à peu pour proposer sa propre histoire fascinante.

    Mais donc, parlons du jeu en lui même. Graphiquement, c'est moche... Très moche même. Les persos sont datés (surtout Anna qui est sensé être une belle fille... bah non, elle est moche). Malgré tout, certains s'en sortent plutôt bien, telle que la jolie adjointe du shérif, Emilie Wyatt. Datée, l'animation des personnages l'est aussi. Quand aux décors... on dira que c'est passable et si la ville fait un peu vide et pas très texturée, les environs sont agréables à parcourir en voiture, surtout lorsqu'il pleut (je me suis surpris à trouver désagréable de voir mon personnage courir sous la pluie (alors que ça ne change rien) et arriver dans un abris, n'importe lequel, me fait pousser de véritables soupirs de soulagements. Malgré ses graphismes pas très beau, ce jeu vous plonge dans une véritable ambiance assez prenante grace à une mécanique de jeu qui pourra sembler rébarbative à certain mais que je trouve génial.O_o""

    Parlons donc alors de la mécanique du jeu. On est dans un GTA mêlé à du Sims et du Survival Horror. Ville bac à sable, on peut se promener un peu partout à pieds (très long mais on a parfois pas le choix) ou en voiture. Mais attention, le temps file. Le jeu ne se déroule pas en temps réel mais presque. 30 secondes pour vous équivaut à 1 minutes dans le jeu (hors cinématique ou dodo). La carte étant assez grande, vous devrez donc gérer un minimum vos déplacements, sans compter que la ville à ses horaires et que certains lieux ne seront accessible qu'en journée (et encore, faut parfois ciblé) alors que la nuit, mis à part les bars, c'est mort. Autre chose à gérer, votre voiture. La police locale mettra ses véhicules à votre disposition mais le carburant n'est pas éternel, tout comme la carrosserie de votre voiture. Heureusement, une station service est là pour réparer votre caisse à grand coup d'éponge (et l'éponge de Gina "lèvres-rose" est très réputée dans le coin Very Happy) et faire le plein. Par contre, si vous êtes perdu en plein milieu de la montagne et que votre véhicule rend l'âme... je vous plains, vous en avez pour des heures de marche. Very Happy (ou alors vous faîtes les petits joueurs et vous envoyer une fusée de détresse pour qu'un véhicule de police viennent vous rejoindre). Vos trajets peuvent tout de même être facilité par l'obtention d'une radio lors d'une quête secondaire qui vous permettra de gagner la possibilité de vous téléportez jusqu'au lieu de votre choix (à condition de l'avoir déjà visité auparavant) mais je ne vous le conseille pas. Si la conduite peut parfois sembler rébarbative, elle fait partie de l'expérience du jeu et la téléportation fout complètement en l'air le côté gestion du temps.
    Gestion du temps qui sera nécessaire pour votre enquête principale, mais aussi pour plusieurs quêtes secondaires (une quarantaine), pas forcément des plus intéressante mais qui vous permettra d'en apprendre plus sur certains personnages et de gagner des objets plus ou moins utiles, voir des cartes à collectionner (car il y a tout plein de cartes à collectionner dans ce jeu, à trouver dans la ville ou par le biais des mini-quêtes)

    Votre faim ainsi que votre sommeil sera aussi à gérer. Il faudra donc vous nourrir et dormir. Vous aurez aussi le loisir de vous changer afin de ne pas trop attirer les mouches, et de vous rasez, histoire de paraitre un minimum propre (même si York garde la classe avec sa barbe d'une semaine). Tout juste vous évite-t'on d'aller faire pipi. Enfin, concernant la gestion du temps, vous pourrez aussi fumer pour le faire défiler plus vite. Genre, vous n'avez plus rien à faire durant 3h00 ? Le jeu ne va pas vous faire rester 1h30 à tourner en rond pour rien. Une cigarette, et le temps défile jusqu'à ce que vous décidiez d'arrêter. Sinon, en activité extra-enquête, vous pourrez participer à des courses contre la montre ou bien pêcher. Malheureusement, le côté calme de la pêche est fortement mis à mal par le côté "roulette" du système, ce qui enlève tout le côté agréable de la chose, voir vous énervera plutôt qu'autre chose... mais bon, la pêche peut-être utile pour récupérer quelques objets supplémentaires...). C'est donc GTA (monde ouvert) mixé avec les sims (gestion du temps).

    Et le survival horror ? Greenvalle a ses légendes et plonge parfois dans le chaos, des créatures de cauchemars semblant tout droit sorties de l'au-delà se libérant du sol et des murs de la ville pour vous attaquer. C'est, avec les graphismes, l'un des points négatifs du jeu car on peut le dire, c'est très mal foutu. La prise en main est en effet assez particulière, pas forcément agréable au début, on se croirait dans du Resident Evil 5. Néanmoins, on s'y fait assez vite, on finit même par y prendre plaisir, le jeu étant assez simple pour ne pas frustrer le joueur (et les points de sauvegardes, des téléphones à utiliser pour un dollar (ne vous inquiétez pas, vous atteignez très vite une somme des plus rondelettes) parsèment les niveau assez efficacement pour ne pas que vous ayez à tout recommencer à chaque rare mort). Par contre, vous aurez parfois à faire face à une créature plus puissante que les autres, sorte d'ersatz d'un Pyramide Head (le charisme en moins...) contre lequel votre personnage ne pourra rien et sera contraint de s'enfuir durant des phases laborieuses (pas compliquée, juste inutilement chiante par certains côtés incompréhensible... genre notre perso qui décide, alors qu'il est poursuivi, de pousser une caisse en bois alors qu'il a toute la place de passer à côté... une véritable aberration du jeu qui, loin de faire monter la tension à cause du temps perdu, énerve le joueur qui ne comprend pas pourquoi il doit pousser cette caisse au lieu de l'éviter).
    Sinon, durant certaines de ces phases, York enquêtera. Vous aurez alors accès au profiling, sorte de mini-film complètement découpé et illisible à la base que vous devrez révéler par la découverte (scriptée) d'indices, vous permettant ainsi de découvrir ce qui s'est passé dans le coin. Un concept assez sympathique, malheureusement mis à mal par les vilains graphismes du jeu.

    Donc voila, Deadly Premonition est, malgré des graphismes et une jouabilité datés mais auxquels on s'habitue très vite, un excellent jeu, proposant une ambiance monstre si l'on décide de s'y prêter sérieusement. C'est une expérience qui vaut le coup d'être essayé, un jeu plein de bonnes intentions dont la technique ne suit malheureusement pas mais qui reste malgré tout un bon jeu.

    A noter que le créateur du jeu a fait une annonce officieuse de ce que j'en ai compris, concernant un remake de Deadly Premonition avec de plus beaux graphismes et, plus intéressant, d'une sequelle (je suis dubitatif de ce côté là mais soit, pourquoi pas) mais aussi d'une préquelle, et là, je suis franchement curieux de voir.Very Happy

    Intro : http://www.youtube.com/watch?v=rL8boTD4ais
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Srkat le Mer 28 Sep - 5:05

    'meme pas sur d'avoir jamais vu cette boite.
    Avec Rising Star qui édite, c'est pas tres étonnant...

    ... bon, si je tombe dessus, 'me souviendrai de tenter le coup.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Ju le Jeu 29 Sep - 19:49

    Waah, j'ai lu un article là-dessus il y a des moiiiiiiiiiiiiis en cherchant autre chose. Je ne sais même plus quoi d'ailleurs. Les graphismes étaient effecticement affreux mais je me souviens que l'idée du casi-temps réel était assez plaisante ainsi que l'obligation de conduire une voiture pourrie et de marcher parfois très longtemps ^^
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Srkat le Jeu 3 Nov - 20:36

    Je l'ai trouvé (plutot rare, effectivement, du moins en boutique) et je l'ai commencé.

    Bon bah premier constat: c'est moche.
    Sans surprise, certes, mais bon dieu que c'est moche.
    Second constat: c'est moche musicalement aussi.
    Pas les musiques en elles meme, mais leur enchainement ou leur arret est sacrément brusque. Et par défaut, certaines musiques sont plus fortes que les dialogues qu'elles accompagnent.

    Quand aux controles, ils sont une joyeuse catastrophe, notemment en combat ou l'on est proche de RE5, mais aussi en exploration ou l'on passe de temps en temps a une vue "camera" et une maniabilité proche de... RE1. Tourner un personnage avec gauche/droite et le faire marcher avec haut, c'était déjà chiant sur le pad logique de la PS1, ça ne s'est pas arrangé avec l'analogique de la 360.
    Mais surtout, POURQUOI changer subitement la maniere de diriger le personnage?!

    Bref, techniquement, y'a rien a sauver. Un ratage comme ça fait longtemps que j'en avais pas vu.

    Et là, on me demande de conduire une bagnole.
    Bon, ok, ça se fait.
    Pis apres, je dois conduire le sheriff du coin a l'hopital pour l'enquete. On me fait remarquer que je connais pas le coin.
    Est-ce que pour autant les flics dans ma bagnole vont me guider jusqu'a destination? Nooooon, trop simple. Y'a bien une minimap mais elle sert a rien tant les routes sont espacées - en clair, y'a UNE bonne route et basta.
    Il faut donc se battre avec un menu de pause foireux - parce que si vous ne vous servez pas du D-pad dans les menus le curseur s'affole, regarder une carte foireuse car ne permettant pas de dézoomer assez loin pour une vue pratique, puis reprendre votre conduite foireuse parce que, ben, c'est le gimmick du jeu d'etre difficile a controler.
    Et quand j'en ai marre et que je m'arrete pour sauvegarder, les PNJ me font remarquer qu'ils n'ont pas le temps de glandouiller, eux, et qu'ils attendront a l'hopital que je les y rejoigne. Véridique.
    Bref.

    Reste que j'aime bien le personnage principal malgre tout, qu'il y a quelques bonnes idées par ci par la, mais... pas de quoi sauver le naufrage pour l'instant.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Ju le Jeu 3 Nov - 20:54

    A regarder en walktrough commenté. Comme Amnesia Laughing
    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Baxter le Jeu 3 Nov - 21:43

    Han... Comment tu t'es fais jeter par les flics.Laughing
    Mais bon, tu n'en es encore qu'au début. Tu n'as pas beaucoup de liberté dans les premiers chapitres, justement parce que les flics sont sur ton dos et te disent de te manier le cul (ensuite, tu peux toujours choisir de les envoyer chier à ton tour et de leur faire passer la nuit à l'hosto à ces péquenots, juste histoire de leur montrer qui c'est, l'agent du FBI !Very Happy).
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Srkat le Jeu 3 Nov - 23:16

    Tiens ouais.

    Bon, enfin, y'a quand meme des points positifs.

    'pas grand chose a redire sur le doublage, les personnages sont un peu clichés mais sympas jusque là - meme si la blonde sort tout droit de Silent Hill - et malgré tous ses défauts le jeu arrive quand meme a poser une ambiance au besoin. Oh, et les ennemis de base ont au moins une démarche et une méthode d'attaque sortant de l'habituel je-marche-les-bras-tendus-et-je-mords.
    J'attends donc de voir ce que donne au final la narration.

    Et aussi mauvaise que soit la maniabilité, on est quand meme a un niveau bien plus jouable que Siren.
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Ju le Ven 4 Nov - 17:56

    C'est pas un jeu d'horreur ça, Siren ?
    avatar
    Srkat
    Wanderer

    Verseau Messages : 933
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 32

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Srkat le Ven 4 Nov - 19:05

    Si, si.
    Un qui aurait pu etre bon, on peut (se) voir par les yeux des ennemis, en "reglant" les ondes cerébrales du personnage joueur du moment sur celui d'un monstre.
    L'ennui, c'est qu'aussi interessant que parait cette idée, le reste est bien foireux, surtout la maniabilité, donc, bof.

    Dispo sur PS2/PS3 si tu veux essayer quand meme, j'crois qu'y'a une demo sur le PSN.

    D'ailleurs, c'est moi ou y'a que dans les jeux d'horreur où les dev's peuvent s'en sortir malgré des controles abominables?
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Ju le Ven 4 Nov - 19:19

    L'ambiance prévaut peut-etre ?


    Sinon non merci, ce genre de jeu et moi ça fait 3 :/

    Contenu sponsorisé

    Re: Deadly Premonition, mystère à Greenvalle

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 18:36