Pop-culture, sujets en vrac et tiramisus


    [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Partagez
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Ju le Sam 30 Juil - 23:50

    Je m'apprêtais à créer un topic "je viens de voir" version [films] en section animation pour citer les deux oeuvres "exposées" ci-dessous, ne désirant pas m'attarder sur des topics dédiés. Mais comme certains ici pourraient ajouter du contenu je coupe la poire en deux et ouvre un topic généraliste.

    Dans ma quête de la culture G j'affronte l'aspect comics de la chose. Après avoir franchi le pas grâce à (Giro') Civil War en version papier j'avais envie d'une version animée. Ne sachant pas trop vers quoi m'orienter j'ai posé mon regard sur un super-héros que je connais plus ou moins grâce à une série de films: Batman. Niveau animation je ne savais pas quoi choisir également et j'ai donc pris les deux premiers long-métrages à tomber sous mes yeux:

    - Batman: Mask of the Phantasm (Batman contre le fantôme masqué en VF). De 1993.
    - Batman: Under the Red Hood (pas de nom en VF à ma connaissance). De 2010.

    Le premier:

    Plusieurs chefs de la pègre locale sont décédés à la suite d'attentats perpétrés par une silhouette fantomatique qui rôde à Gotham City. Alors que les autorités de la ville s'en prennent au justicier nocturne pour ces meurtres, Bruce Wayne doit affronter son passé émotionnel alors que son ex-fiancée revient d'Europe. Cette itération de Batman est fondée sur la série télévisée Batman, la série animée
    .

    De très loin mon préféré des deux. La composante relationnelle (amoureuse) et les flash-back vers une période trouble pour un Bruce Wayne près à ranger le costume en fond une histoire intéressante. De plus, et dans mon cas c'est le bingo assuré évidemment, elle se suffit à elle-même: Les personnages sont connus pour la plupart (Batou, Alfred, le Joker) et on se passe avec allégresse de références obscures à des évènements passés et autres super-héros totalement inconnus de monsieur et madame Toulemonde.
    Techniquement c'est aussi cet opus qui obtient ma préférence avec un style graphique plus lisse (le Joker est horrible dans l'autre) et un doublage français assez sympathique puisqu'on a droit aux doubleurs de Harisson Ford, de Tommy Lee Jones et au doubleur officiel d'Alfred dans toutes les séries et films hormis une version de Michael Caine doublé par quelqu'un d'autre (dixit Wikipedia).

    Je ne sais pas si cette histoire est considérée comme canon (elle repose sur la série mais y a-t-il distinction avec les comics "officiels" ?) mais en tout cas j'ai bien aimé. Bon il a fallu le temps que je rentre dans le moule parce que je ne sais pas m'avachir par pur plaisir devant un produit comic-like mais une fois au tiers du long-métrage j'étais prête à aller jusqu'au bout pour voir la fin et la suite donnée à l'histoire Bruce/Andrea.




    Citations sympathiques:

    Batman et Alfred:
    " - Vous croyez tout savoir de moi, n'est-ce pas Alfred ?
    - Je vous nettoyais le popotin,... Môssieur.
    - Vous vous trompez."

    Batman et le fantôme:
    " - Et a quoi sert-il de se faire vengeance ?
    - Il y a un homme particulièrement bien placé pour répondre. Vous
    ."

    Batman et Andrea Beaumont:
    " - Toujours proche de ton père ?
    - Il y a quelqu'un ici qui est bien plus sous l'influence de ses parents...
    "

    Le Joker à un membre de la mafia:
    " - Mi casa nostra es su casa nostra." Laughing


    Le second film:

    Batman : Under the Red Hood s’inspire du comic-book éponyme signé Judd Winnick. Jason Todd, le deuxième Robin laissé pour mort suite à sa confrontation avec le Joker (A Death in the Family), renait de ses cendres sous le masque de Red Hood, un justicier aux méthodes radicales
    .

    Moui. Déjà il partait pas gagnant car j'ignorais totalement qu'il y avait un second Robin et ça m'agace ces éternels recommencements, résurrections, reprises de persos, etc. Comment voulez-vous que les profanes arrivent à suivre -.- Ensuite il y a trop de personnages à mon goût. Batman, Alfred et le Joker ok mais Ras El machin, Nightwing (?), Black Mask (c'est le frère caché de Red Skull ?), des cyber-ninjas et compagnie ... Argh, saturatiiiiiioooooon. Par contre on voit l'asile d'Arkham, ça je connais, yeppie !
    Sinon l'histoire ne m'a pas enchantée plus que ça (mais doit être sympathique sur papier avec un bon dessin sombre) et j'avoue que, très sincèrement, regarder jusqu'au bout tenait plus du défi personnel et de l'ennui que du plaisir. J'ai d'ailleurs fait une pause pour débuter ce topic afin de me motiver.

    Techniquement je le trouve aussi plus faiblard que son grand frère qui accuse tout de même 17 ans de plus et le doublage (VO ici) n'a pas plus réussi à me convaincre.

    Citation sympa:

    Nightwing à Batou:
    " - Tu sais ce qui me manque le plus sans toi ? ... Les gadgets."




    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Baxter le Dim 31 Juil - 0:22

    J'ai vu le Under the Red Hood. Ca m'a rappelé le Killing Joke d'Alan Moore où l'on voit l'une des versions des origines du Joker avec le Red Hood.^^ (seul rapport, même s'ils en parlent dans le film)
    Sinon, il était quand même sympathique même s'il ne m'a pas marqué plus que ça. (je parle de Under the Red Hood là... Killing Joke, de son côté, était excellent)
    Par contre, Nightwing, c'est l'ancien Robin, le premier. Il le dise dans le film.:p
    Quand à Ra's Al Ghul, t'as pas joué au jeu Batman Arkham Asylum ? Y avait un dossier sur beaucoup de méchants de Batman (et y a pas de secret médical qui tienne !).Razz (sinon, c'est Liam Neelson dans Batman Begins)
    Même sans connaître particulièrement son univers (juste joué au jeu et lu "Arkham Asylum", "Killing Joke", "Joker" et "Dark Knight Return" où à part les grosses pointures comme Double Face, Pingouin, Harley Quinn et le Joker, y avait pas grand monde), je n'ai pas été trop perdu. Mais bon, c'est sûr que pour appréhender l'histoire plus sereinement sans se dire "N'importe quoi !", mieux vaut avoir quelques connaissances de base.

    Mais l'histoire était sympathique tout de même pour bien montrer la psycho de Batman et les "dommages collatéraux" due à ses combats, luttant autant contre le mal qu'il le nourrit.

    En tout cas, je vais m'intéresser de plus prêt à Mask of the Phantasm.

    Sinon, j'ai bien aimé la demi-apparition du Supermec.Laughing
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Ju le Dim 31 Juil - 1:00

    Oui j'avais compris que c'est Robin mais j'ignorais qu'il y en avait plusieurs et que le premier faisait bande à part sous un autre nom. idem pour Ras Machin, je vois qui c'est grâce au film de Nolan mais tous les évènements qu'on devine (Sarajevo ? :paf: ) sans qu'ils soient expliqués c'est pénible.

    avatar
    Baxter
    Sumimaniac

    Messages : 777
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Baxter le Dim 31 Juil - 1:28

    Bof... Tu te prends trop la tête. Que Batman soit aller à Tombouctou, Bagdad ou Sarajevo, ça change pas grand chose à l'histoire et on nous dit ce qu'il est allé y faire. Tout comme il n'y avait pas à découvrir qu'il y avait eu plusieurs Robin, c'est l'une des premières choses que dit le Joker en début de film. Ensuite, c'est sûr qu'il pouvait te manquer la symbolique du Red Hood mais pour le reste, suffit de prendre le film comme il vient. Batman a du bagage. Faut l'accepter et entrer dans l'univers de l'homme-chauve souris, quitte à remplir les trous par la suite. C'est aussi une manière d'apprendre à connaître l'univers de l'homme chauve-souris.^^
    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2613
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Giromu le Dim 31 Juil - 7:32

    Baxter a raison. Faut se laisser porter. Comment crois tu que j'ai rattrappé mon retard quand je me suis remis aux comics en commençant par Batou, vers 2002? En piochant à droite à gauche les meilleures histoires et en me laissant porter. Smile

    Les 3 Robin:

    - Richard "Dick" Grayson, le premier. Devenu le justicier Nightwing dans la ville de Bludhaven.
    - Jason Todd, tué par le Joker dans "a death in the family" (années 80). présumé mort jusqu'a son retour dans les années 2000 sous l'identité du red hood (première identité criminelle du Joker, dont l'histoire est racontée dans le chef d'oeuvre "the killing joke", qui est la réecriture de sa transformation en Joker dans la BD Batman des années 40, excusez du peu.
    - le dernier, celui dont j'oublie toujours le nom c'est Tim Drake, l'actuel Robin, enfin actuellement devenu le justicier Red Robin dans les comics. Parceque...
    - Y'en a un 4eme qui a pris la place et c'est Damien Wayne, ouais ouais, le fils caché que Bruce a eu avec la sublime Talia Al Ghul, fille du dément et immortel Ra's A Ghul! Damien a été élevé comme une machine à tuer et à du mal à faire équipe avec Nightwing. Ouais parceque Batman monte son organisation de batmen des nations en ce moment et parcourt le globe avec Catwoman. Et c'est génial!

    Pour les films, je n'ai vu que le fantôme lasqué qui est super. En même temps, c'est tiré de la mythique série animée Batman de 1992 par Paul Dini et Bruce Timm, une série qui a été tellement mythique qu'elle a relancé l'univers Batman en comics qui était peu en forme à l'époque. Et ces génies ont inventé Harley Quinn, qui a ensuite été intégrée dans l'univers des comics grâce au succès qu'elle a eu!
    http://www.youtube.com/watch?v=fCOWJVGIud8

    Bref, si vous avez une seule série Batman en DA à voir de votre vie, c'est celle de 1992.
    Générique mythique!
    http://www.youtube.com/watch?v=lEx9r5enZsk

    Cette série permet déjà un très bon point de départ pour ceux qui n'ont vu que les films. Wink
    avatar
    Ju
    Production I.G.

    Féminin Balance Messages : 2321
    Date d'inscription : 10/07/2011
    Age : 34
    Localisation : Plus à gauche, plus haut, plus bas. Voilà.

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Ju le Dim 31 Juil - 11:43

    Qu... quatre Robin ! :paf:


    /me part relire ses Martine xD
    avatar
    ADN san
    Citoyen

    Messages : 486
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par ADN san le Dim 31 Juil - 13:37

    Pour la petite histoire, le Red hood c'est un prête nom, un avatar, une sorte de chiffon rouge qu'on agite sous le nez de la police pour éviter à ceux qui tirent les ficelles de se faire pincer.
    Le Jocker, Jack Nappier, était un des premier Red Hood connus.



    J’apprécie ce sujet, je suis fan des version animées des comics.

    Voici une petite liste des animes concernant Le Batman :

    • Batman: Mask of the Phantasm de 1993, celui la tu viens de le voir. C'est un spin off comme on dit de la série TV bien connue.

    • Batman & Mr. Freeze: SubZero de 1998. Toujours tiré de la même série. C'est un des premier que j'aie vu, et de fait un de mes préférés.


      Alors que Victor Fries mène une vie paisible sur les glaces de l'Arctique, un sous-marin brise le caisson de survie de sa femme Nora par accident. Pour la sauver, il rejoint Gotham et fait appel à son ancien collègue le Dr Belson, un praticien peu scrupuleux. Seule une transplantation pourrait guérir Nora Fries, mais il n'existe pas de donneurs dans le coma.

      Ils se décident donc à tenter l'expérience avec un sujet vivant… Victor redevient le criminel Mr Freeze et kidnappe Barbara Gordon. Batman et Robin vont tout faire pour sortir la jeune fille dont ils ignorent qu'elle est en fait Batgirl.


    • Batman Beyond: Return of the Joker de 2000. C'est tiré de la série batman beyond (Batman, la releve) qui traite d'un Bruce Wayne décati et rhumatisant qui se trouve un successeur bien jeune et vigoureux dans un futur technoïde.


      Alors que la série peut rebuter par son aspect (elle est pourtant très bien) ceux qui ne la connaissent pas, le film est excellentissime.

      Alors que Bruce est heureux de reprendre entièrement possession de Wayne Enterprises, un ennemi redoutable réapparaît : le Joker ! Celui-ci ne semble pas avoir vieilli alors que Bruce l’aurait pourtant tué il y a de nombreuses années. Terry cherche des réponses auprès de Barbara mais aussi auprès d’un Tim Drake* plutôt réticent…
      (* Tim Drake, l'ancien Robin)


      Le film est bien sombre, très surprenant, et relativement violent moralement parlant. On y voit que je Jocker est un maître en torture psychologique.



    • Batman: Mystery of the Batwoman (2033). Celui la je me souviens pas de l'avoir. Je ne peux donc rien en dire sinon qu'il serait tiré de la série The New Batman Adventures (que je n'ai pas vue non plus)

    • The Batman vs. Dracula (2006). Perso j'adore la série The Batman de 2004, bien qu'elle ne soit pas totalement canon.
      Gotham City est terrorisée par les évasions du Joker et du Pingouin, mais aussi, et surtout, par une rumeur racontant que le légendaire Dracula rôderait également dans la ville…
      Ce film, au titre qui laisse songeur, est très sombre. Le scénario est très soigné, l'ambiance tire véritablement sur le glauque et l'esthétique est totalement bluffante. Le résultat fait froid dans le dos ! C’est d’autant plus surprenant que ce long-métrage est à déconseiller au jeune public à cause des scènes violentes ou sanglantes (l’électrocution du Jocker, la vampirisation, les goules, ...).

    avatar
    Giromu
    Captain America

    Messages : 2613
    Date d'inscription : 10/07/2011

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Giromu le Dim 31 Juil - 14:05

    Merci pour ce tour d'horizon très instructif, ADN! Smile

    Par contre, le Joker n'a pas d'identité connue. Il ne s'appelle Jack Napier que dans le film de Burton. C'est bien l'un des rares super vilains, avec le tireur (Bullseye, ennemi de Daredevil) dans ce cas.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Films]Les long-métrages de la chauve-souris

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 12:43